background preloader

Ressources pour s'informer au sujet des attentats du 13/11

Facebook Twitter

Attaques à Paris : les rumeurs et les intox qui circulent. Dans le sillage des fusillades à Paris et en région parisienne, de nombreuses réactions de soutien ont émergé sur les réseaux sociaux, mais aussi des rumeurs et de fausses informations.

Attaques à Paris : les rumeurs et les intox qui circulent

Le gouvernement a mis en garde contre la propagation de ces rumeurs et édité un guide de bonne conduite, les #MSGU, ou pratique des Médias sociaux en gestion d’urgence. Demain lundi, demain la vie. Demain il faudra accueillir des enfants et des adolescents dans les classes.

Demain lundi, demain la vie

Et demain il ne faut s’attendre à rien de ce qui correspond à nos formes adultes de deuils. Certains arriveront soulagés de quitter la tristesse de leurs foyers, heureux de pouvoir retrouver la légèreté des cours d’écoles ou celle des discussions badines et codées dont les adolescents, partout, ont le secret. Ceux-là, vous les verrez avec un grand sourire quand nos lèvres, elles, restent impossible à décrisper.

Certains – beaucoup – ronchonneront d’avoir cours. Oui, ils ont presque cru en écoutant le flux des informations qu’ils allaient pouvoir y échapper. La peur est notre ennemie. Un vendredi soir d’automne, sous un temps clément.

La peur est notre ennemie

Fin de semaine, temps de sortie, moment de détente. Joies des retrouvailles amicales, des concerts musicaux, des matchs sportifs. Sociabilités populaires et juvéniles. Hommes et femmes mêlés, jeunesses sans frontières, plaisirs variés où l’on peut, selon les goûts ou les envies, boire, fumer, danser, se côtoyer, se mélanger, se séduire, s’aimer, bref aller à la rencontre des uns et des autres. Il suffit d’aligner ces mots simples, sans grandiloquence, pour partager ce que nous ressentons tous depuis hier : tout un chacun, nos enfants, nos parents, nos amis, nos voisins, nous-mêmes, étions dans le viseur des assassins. Parce qu’ils ne visaient pas des lieux manifestement symboliques comme lors des attentats de janvier, exprimant leur haine de la liberté (Charlie Hebdo) ou leur haine des juifs (l’HyperCacher), il s’est dit que les terroristes auteurs des carnages parisiens n’avaient pas de cible.

"Fluctuat nec mergitur", la devise de Paris devient un slogan de ralliement anti-terroriste. ATTENTATS - C'est un moyen de dire que, malgré le choc, la colère et la tristesse, les Parisiens resteront debout.

"Fluctuat nec mergitur", la devise de Paris devient un slogan de ralliement anti-terroriste

Après les attentats simultanés qui ont fait plus de 120 morts et des dizaines de blessés dans la capitale, vendredi 13 novembre, les messages rappelant la force et la résistance des habitants de la ville se multiplient. Et il y a une phrase en particulier qui est en train d'être érigée en slogan anti-terroriste. Ressources pour aborder les attentats du 13 novembre à Paris et St-Denis.

Vendredi 13 novembre 2015, se sont produits à Saint-Denis et à Paris des attentats meurtriers.

Ressources pour aborder les attentats du 13 novembre à Paris et St-Denis

Samedi 14 novembre, dans la soirée, le bilan faisait état de 128 morts et de 300 blessés. Ressources mises en ligne par le MEN samedi 14/11 en soirée : Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ile-de-France CP de la ministre de l’éducation nationale du 14/11/2015 (soirée) Message de la ministre de l’éducation nationale aux enseignants 14/11/2015 Intervention de la Ministre sur France Inter le 16/11/2015 Comment parler d’un drame de l’actualité aux élèves ? Dans cette page, un texte rédigé par un collectif d’universitaires, publié par la délégation ministérielle en charge de la prévention et de la lutte contre les violences en milieu scolaire : Un article de PhiloMag qui donne des pistes pour parler aux enfants.

Attentats Paris 13 novembre 2015. Communiqué de presse de Najat Vallaud-Belkacem, à la suite des attentats terroristes qui ont frappé Paris et la Seine-Saint-Denis. À la suite des attentats terroristes qui ont frappé Paris et la Seine-Saint-Denis, la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, adresse toutes ses pensées aux familles et proches des victimes, aux blessés.

Communiqué de presse de Najat Vallaud-Belkacem, à la suite des attentats terroristes qui ont frappé Paris et la Seine-Saint-Denis

L’ensemble des services de l’Éducation nationale est mobilisé sur tout le territoire. Message de Najat Vallaud-Belkacem à la communauté éducative suite aux attentats du 13 novembre. À la suite des attentats terroristes du 13 novembre, Najat Vallaud-Belkacem a souhaité s'adresser aux personnels de l'éducation qui prendront en charge les élèves en classe, dès lundi 16 novembre.

Message de Najat Vallaud-Belkacem à la communauté éducative suite aux attentats du 13 novembre

Pour les accompagner dans ces temps d'échanges, des ressources spécifiques sont mises à leur disposition. La ministre renouvelle son soutien aux enseignants et salue par avance leur professionnalisme et leur mobilisation. Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère. La COP 21 (conférence Paris-Climat 2015) se tient au Bourget du 30 novembre au 11 décembre 2015.

Consignes de sécurité applicables dans les établissements relevant du ministère

En Ile-de-France, l'ensemble des écoles, collèges, lycées et établissements d'Enseignement supérieur sont ouverts le 30 novembre 2015 selon les conditions habituelles.Néanmoins, en raison des perturbations prévues par la préfecture de Police sur les réseaux routiers, le ministère et les rectorats des académies de Créteil, Paris et Versailles ont mobilisé les personnels sur le terrain afin d’anticiper d’éventuelles difficultés. Pour des raisons de sécurité et à titre de précaution, tous les déplacements de scolaires sur le site du Bourget sont annulés, sans exception. Ces consignes ont été transmises à l’ensemble des académies.

Actualités - Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ile-de-France. Comment organiser le dialogue avec les élèves le lundi 16 novembre ?

Actualités - Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ile-de-France

En solidarité avec les victimes et leurs familles, le Président de la République a demandé qu'une minute de silence soit organisée le lundi 16 novembre 2015. Il appartient au directeur d'école et au chef d'établissement d'organiser un temps de regroupement des élèves dans les classes ou la cour de l'école et de l'établissement pour ce moment de recueillement individuel et collectif dans cette journée.

Dans les deux cas, chaque enseignant doit encadrer sa classe durant ce temps de recueillement, dont la forme doit prendre en compte l'âge des élèves. Ce temps de recueillement sera précédé d'un échange d'au moins une heure entre les élèves et les enseignants dans chaque classe. Ce dialogue est un travail pédagogique indispensable pour soutenir les enfants et les adolescents dans la gestion de leurs émotions et la compréhension complète de ces événements violents. Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves. Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ?

Actualités - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves

Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées. Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent Quelques repères pour agir à l'école primaire. Fluctuat Nec Mergitur – Décrypter les attentats du 13 Novembre 2015.

Aborder evenement collectif violent 383965. Quelle pédagogie pour aborder les attentats du 13 novembre 2015 à Paris avec. Éléments de précaution Ce qui change par rapport aux événements de janvier 2015 : il ne s’agit plus de se demander si ces gens-là « l’avaient cherché ? ». D’ailleurs les dessinateurs de Charlie Hebdo ne l’avaient pas non plus cherché. Comment en parler avec nos élèves.

Cet article se veut utile, son objet n’est pas de dire « comment il faut faire » mais de rassembler en un même endroit des éléments de réflexion et des outils pouvant être utilisés en classe. C’est à chaque enseignant, avec ce qu’il est et en fonction des élèves qu’il a en charge, de déterminer ce qui va le mieux convenir. Cette recension n’est pas exhaustive, elle sera complétée en continu dans les heures et les jours qui viennent… n’hésitez pas à nous signaler les ressources qui n’y figurent pas et qui vous semblent utiles, soit ici en commentaire soit sur notre page Facebook ou notre compte Twitter. De la maternelle au lycée Sur Eduscol « Comment parler d’un drame de l’actualité aux élèves ? «Comment rassurer mes élèves ? Qu’est ce que je vais leur dire ?»

«Je veux les aider. Etre avec eux, le plus disponible possible.» Cette maîtresse de CM2 enseigne à Paris, dans une école voisine du Bataclan. Elle ne tient pas à ce que son nom apparaisse de peur que ses élèves (ou leurs parents) lisent et que cela les perturbe «encore plus». Elle fera classe ce lundi matin, comme dans toutes les écoles. Le ministre de l’Intérieur a annoncé samedi soir que tous les établissements scolaires et universitaires rouvriraient lundi, après avoir été fermés samedi. Tout le week-end, elle a essayé de se préparer au maximum. Attentats à Paris - Charlie Hebdo : que dire aux enfants.

Comment gérer un tel évènement lorsque l’on est parent ? Claude Halmos : Il n’y a pas à gérer quoi que ce soit. On ne gère pas le fait d’être bouleversé. On l’est, c’est normal de l’être et on ne peut pas faire semblant. Philippe Meirieu : Prendre soin de l'humain. Nous savions que la vie était fragile, que l'humain c'était par moments et que la démocratie était menacée par les forces archaïques qui habitent encore le monde.

Nous savions que, face à la vacuité de nos modèles économiques fondés sur la consommation compulsive, notre occident peinait à offrir un autre idéal que l'assujettissement aux intégrismes. Nous savions que tout ce qui nous tient à coeur est mortel et que l'obscurité absolue peut, un jour, faire oublier l'espoir de toute lumière... Que cette nuit terrible où nous avons éprouvé la terreur de la pénombre, nous rappelle notre fragilité et notre finitude.

Qu'elle renforce ainsi notre détermination à prendre soin de toute vie, de toute pensée libre, de toute ébauche de solidarité, de toute joie possible. Serge Tisseron : Que faire lundi au collège ou au lycée ? Que faire lundi quand on est professeur en collège ou au lycée ? Dire l'indicible. Comment parler des attentats avec vos élèves. Dessins de presse profdoc. Après les attentats, 23 dessins en solidarité avec Paris. Comment les journaux ont choisi leurs photos de unes sur les attentats. Slate a interrogé des journaux français et étrangers sur le choix des photographies utilisées en une du 14 novembre. Libération En début de soirée, Libération publie une première version de leur une. Qu'est ce que l'état d'urgence ?

EMC 4ème/3ème - Par qui notre liberté est-elle menacée ? - La p@sserelle -Histoire Géographie- Pour contribuer à la réflexion après les attentats du 13 novembre 2015. Attentats-paris.pptx.

Astrapi : Attentats Paris. JDE : Plusieurs attentats frappent Paris. Des personnes sont évacuées de la salle du Bataclan, où a eu lieu une attaque terroriste à Paris. (AFP) Publié le : 19/11/15 à 08:52. Petit quotidien. Mon quotidien. Phosphore Que veut l etat islamique. ARTE Journal Junior. Terrorisme. C'est quoi le terrorisme ? - 1 jour 1 question. C'est quoi le djihad ? - 1 jour, 1 question. Pourquoi des ados partent-ils faire le djihad ? Pourquoi parle-t-on de l'Etat islamique ? - 1 jour, 1 question. C'est quoi vigipirate ? - 1 jour, 1 question.