background preloader

Lecture

Facebook Twitter

Progresser en orthographe, c’est devenir meilleur dans toutes les matières. Une étude du CNRS menée auprès d’étudiants en économie et gestion montre que ceux qui améliorent leur « littératie » (maîtrise de la langue) progressent dans l’ensemble des disciplines, y compris scientifiques.

Progresser en orthographe, c’est devenir meilleur dans toutes les matières

LE MONDE | • Mis à jour le | Par Adrien de Tricornot C’est désormais démontré : progresser dans la maîtrise de la langue française influe positivement sur les résultats universitaires des étudiants « dans les disciplines aussi bien littéraires que scientifiques ». Tel est en effet l’enseignement d’une étude menée sur les performances des étudiants en première année d’économie et gestion des universités Paris-Est-Marne-la-Vallée et Lille 1 entre 2011 et 2014, publiée en ce mois de mai 2017 dans sa version finalisée. Lire aussi : Trop d’étudiants fâchés avec l’orthographe C’est la première fois que le lien entre la « littératie » et la réussite est étudié dans l’enseignement supérieur, le sujet ayant jusqu’alors été limité à l’école primaire et secondaire.

Perdez du temps : lisez. Que faire de ces livres ?

Perdez du temps : lisez

Constat 1 : tous les ans, en tant que professeur de français, je reçois des romans et des pièces de théâtre par dizaines, que les éditeurs m’envoient dans le but de m’inciter à les étudier avec mes élèves. Constat 2 : Ces mêmes livres, reçus à titre gracieux, prennent gentiment la poussière et envahissent petit à petit mon espace vital. Constat 3 : La plupart de mes élèves ont peu de livres chez eux. Constat 4 : Le petit coin, là, près de la porte d’entrée dans ma salle, est vide et tristounet. Un coin lecture dans la classe Forte de ces observations hautement scientifiques, j’ai donc résolu, mesdames et messieurs, de… tadaaam… installer une bibliothèque de classe ! J’ai donc d’abord bavé d’envie sur les coins lecture trop choupi de nos amis profs américains, puis de mes collègues français, avant de brutalement retourner à la réalité.

Je suis prof de collège : j’ai des ados, pas des petites sections. Bon. Lirado - Critiques de livres pour adolescents. Séance de speed reading au collège Romain Rolland de Waziers - Académie de Lille. Dans le cadre de la liaison CM2/6ème, qui vise à atténuer les ruptures entre le premier et le second degré (Cycle 3), les élèves de la classe de Monsieur Wannepain (CM2 Guironnet), se sont rendus au collège Romain Rolland afin de participer à une action inédite : le Speed reading.

Séance de speed reading au collège Romain Rolland de Waziers - Académie de Lille

Ils ont été accueillis par la classe de 6ème2, encadrée par le professeur de français, Monsieur Julien, au Centre de Documentation et d'Information (CDI). Le speed reading (ou « lecture rapide » en anglais), est une opération qui consiste à faire échanger les élèves sur les livres qu'ils ont le plus appréciés cette année, que ce soit des livres découverts en classe ou à la maison. Chaque binôme s'isole et échange ses impressions nées de ces lectures, et ceci, pendant une durée limitée (3 à 5 minutes). Au terme du délai imparti, les binômes changent et la conversation reprend sur un autre livre.

Les enseignants ont été agréablement surpris par l'implication des élèves des deux classes. Lector & Lectrix (Fichier + CD-Rom) - Apprendre à comprendre des textes narratifs - CM1 - CM2 - 6e - Segpa - Ouvrage bi-média. Lecture pour vieux débutants, exercices pour motiver. Dessiner un profil de lecteur : ce document permet, après avoir fait passer quelques tests aux élèves, de tracer un profil qui montrera les forces et faiblesse du lecteur et permettra de remédier en mettant l'accent sur des difficultés identifiées Comment on lit ?

Lecture pour vieux débutants, exercices pour motiver

: un extrait d'un superbe article trouvé dans "Le monde de l'éducation" Méthodes ! : quelques mots sur les méthodes courantes, pour les décrire, pas pour les démolir... elles sont toutes utiles. La mémoire : un élément important... que je n'ai commencé à explorer que très récemment. Les dossiers de WebLettres. Les prix littéraires au CDI : exemples d'initiatives locales, pistes pédagogiques. Catalogue en ligne Base mutualisée du CRDP de Bretagne.

Bénédicte Shawky-Milcent : A quoi bon lire au lycée ? « La lecture, ça ne sert à rien !

Bénédicte Shawky-Milcent : A quoi bon lire au lycée ?

», tel est le titre provocateur d'un ouvrage vivifiant que Bénédicte Shawky-Milcent vient de consacrer à l'enseignement du français au lycée. C'est que bien souvent les œuvres n'y sont abordées que comme supports de travaux scolaires, au point que la majorité des jeunes cessent de lire de la littérature une fois passé le bac de français. Comment alors susciter et fortifier le bonheur de la lecture ? « Ce qui importe, explique Bénédicte Shawky-Milcent, c'est de créer les conditions pour que toutes les œuvres littéraires étudiées à l'école puissent devenir, pour chacun, l'occasion d'une véritable expérience intérieure. » Pour que l'élève se déploie enfin comme « sujet lecteur », l'ouvrage présente des propositions pédagogiques concrètes et stimulantes : appropriations créatives des textes, autobiographies de lecteurs, événements de lecture… Chiche ?

« La lecture, ça ne sert à rien ! Prix : Sorcières - Romans adolescents. Prix littéraires sur Babelio. NetGalley. Thomas Guyard : Le juke box littéraire des pages 111... Comment favoriser le plaisir du texte au lycée ?

Thomas Guyard : Le juke box littéraire des pages 111...

Peut-être en évitant les morceaux traditionnellement choisis et les méthodes institutionnelles d’analyse ? C’est ce que suggère un dispositif original mis en place par Thomas Guyard, professeur de lettres au Lycée Léonard de Vinci de Melun : ses élèves de 1ère L sont invités à élire la « meilleure » page 111 de divers romans ! Le travail mené conduit à définir des critères d’appréciation, à construire une argumentation, à enregistrer un débat radiophonique … Il favorise, par le partage et par l’oral, l’intelligence de l’œuvre et le désir de lire. Thomas Guyard nous présente ici une autre activité, singulière et transférable : l’écriture de portraits littéraires en interaction avec un logiciel de portraits-robots. Travailler sur la seule page 111 d’un roman, voilà une idée qui peut paraitre saugrenue : comment le projet a-t-il germé ? La sélection du CDI décortiquée pour vous !