Ploutocracy : La moitié des membres du Congrès américain sont désormais millionnaires
Plutocracy without end: Why the 1 percent always defeats the middle class I’ve been writing about what we politely call “inequality” since the mid-1990s, but one day about ten years ago, when I was traveling the country lecturing about the toxic curlicues of right-wing culture, it dawned on me that maybe I had been getting the entire story wrong. All the economic developments that I spent my days bemoaning—the obscene enrichment of the CEO class, the assault on the regulatory state, the ruination of average people—were very possibly not what I thought they were. When I talked about these things, I assumed they were an outrage, an affront to the affluent nation I still believed we were; once the scales fell from our eyes and Americans figured out what was happening, I argued, we would yell “stop,” bring this age of folly to a close, and get back to middle-class prosperity as usual. What hit me that day was the possibility that my happy, postwar middle-class world was the exception, and that the plutocracy we were gradually becoming was the norm. Plutocracy without end: Why the 1 percent always defeats the middle class
Les puissances d’argent ont acquis une influence démesurée, les grands médias sont contrôlés par les intérêts capitalistes, les lobbies décident des lois en coulisses, les libertés sont jour après jour entravées. Pour Hervé Kempf, journaliste et essayiste, si nous voulons répondre aux défis du 21e siècle, il est impératif de revenir en démocratie. Et mettre fin à l’oligarchie, régime actuel qui maintient les privilèges des riches au mépris des urgences sociales et écologiques. Dessin : ©DR Basta !

Hervé Kempf : « Il est vital pour l’oligarchie de maintenir la fiction d’une démocratie »

Hervé Kempf : « Il est vital pour l’oligarchie de maintenir la fiction d’une démocratie »
83 milliardaires siègent au Parlement chinois cette année 83 milliardaires siègent au Parlement chinois cette année Alors qu'aucun milliardaire n'est élu, par exemple, au Parlement américain, ils seraient, selon le Financial Times (lien abonnés en anglais) du 7 mars, 83 à siéger au sein de la représentation nationale de la République populaire de Chine, la plus riche au monde. Le classement de l'institut Hurun (lien en anglais) qui recense les plus grosses fortunes chinoises dénombre 31 milliardaires en dollar à l'Assemblée populaire nationale et 52 délégués au sein de la Conférence consultative politique du peuple chinois. Un chiffre en hausse de 17% par rapport à l'an dernier, où ces assemblées comptaient respectivement 28 et 43 milliardaires. Le plus riche d'entre eux est Zong Qinghou, fondateur de la marque de boissons chinoise Wahaha, dont la fortune personnelle est estimée à 13 milliards de dollars, soit 9,996 milliards d'euros.
World Bank Whistleblower Reveals How The Global Elite Rule The World World Bank Whistleblower Reveals How The Global Elite Rule The World Karen Hudes is a graduate of Yale Law School and she worked in the legal department of the World Bank for more than 20 years. In fact, when she was fired for blowing the whistle on corruption inside the World Bank, she held the position of Senior Counsel. She was in a unique position to see exactly how the global elite rule the world, and the information that she is now revealing to the public is absolutely stunning.
Abus de richesse

Crise financière : un banquier repenti balance Crise financière : un banquier repenti balance Attention, danger ! C’est l’avertissement que lance un ancien banquier, Jean-Michel Naulot, dans un essai virulent qui paraît ce jeudi : "Crise financière : pourquoi les gouvernements ne font rien" (Seuil). L’homme sait de quoi il parle. Il a derrière lui trente sept ans de carrière bancaire et dix ans de régulation financière. Depuis 2003, il siège au Collège de l’Autorité des marchés financiers (AMF), le gendarme de la Bourse. Il vient de démissionner de la Commission des marchés de cet organisme qu’il quittera définitivement en décembre.
«La crise est une arnaque, un récit inventé par une oligarchie mondiale» «La crise est une arnaque, un récit inventé par une oligarchie mondiale» > Patrick Viveret sera présent au Forum «A bas la crise !» organisé par Libération le 19 octobre à Paris. Entrée libre, plus d’informations ici. Intellectuel historique de la deuxième gauche autogestionnaire, inlassable militant et penseur audacieux, Patrick Viveret est membre du Pacte civique et du Collectif Roosevelt. Le terme de crise est-il encore pertinent ? C’est un mot écran.
La vraie démocratie - Ce n'est pas ce que vous croyez

La vraie démocratie - Ce n'est pas ce que vous croyez

I. Analyse de notre système politique : l’élection crée notre impuissance politique L’objectif de cette partie est de vous montrer ce qui fait que le régime dans lequel nous vivons n’est pas une démocratie à l’appui d’une analyse des conséquences de la Constitution de la Ve République et de l’usage des élections pour désigner des « représentants » du peuple. I. A. Notre impuissance politique est prévue par la Constitution
This video is currently unavailable. Sorry, this video is not available on this device. Video player is too small. intégralité audition du banquier Qui Pourrait Faire Sauter La République

intégralité audition du banquier Qui Pourrait Faire Sauter La République

Ce n'est qu'un début, continuons le débat ! Tandis que le Parlement accouche, non sans peine, d'une loi sur la moralisation de la vie politique, dix députés en colère s'engagent dans "le Nouvel Observateur". "Osons rénover l'Assemblée !" lancent ces élus lucides qui ont compris que les petits arrangements avec la morale républicaine n'ont que trop duré. Le temps presse. Jamais la défiance à l'égard de la représentation nationale n'a été aussi profonde : selon un sondage réalisé en pleine affaire Cahuzac, 77% des Français considéreraient que leurs élus sont "malhonnêtes".

EXCLUSIF. 10 députés en colère : "Abolissons nos privilèges !"

EXCLUSIF. 10 députés en colère : "Abolissons nos privilèges !"
Moralisation de la vie publique : les députés se jouent de la transparence
Facebook

"Les plus riches ont pris le pouvoir à l’échelle mondiale" - Emmanuel Todd

"Les plus riches ont pris le pouvoir à l’échelle mondiale" - Emmanuel Todd Bon, chaque mot de cette interview est intéressant, alors je mets tout.... Article propulsé par "REPORTERRE Le site de l'écologie" "Les plus riches ont pris le pouvoir à l’échelle mondiale" "La crise de la zone euro n’a pas été fondamentalement créée par la nonchalance des débiteurs, mais par l’agressivité des prêteurs"
Le système politique français n’est plus exactement démocratique. Il est oligarchique." My God ! Laurent Joffrin reconnait la nature oligarchique du système politique actuel. Et il ne fréquente plus "Le Siècle" !
January 4, 2013 | Like this article? Join our email list: Life Among the Plutocrats -- What Unimaginable Wealth Does to a Person
VIDEO. L'agente SNCF insultée par l'homme aux «70k euros»pour lui avoir demandé de parler moins fort «J’en ai marre de payer 9.000 euros pour les fonctionnaires français.» La réplique cinglante provient d’une vidéo publiée sur YouTube le 17 octobre. Des images tournées par un jeune internaute, sur lesquelles on ne voit que le sol de la gare de Viroflay, sauf à un bref instant où l'objectif remonte, pour laisser découvrir un homme en long manteau beige. Si les images sont sans intérêt, le son, lui, laisse entendre un échange virulent, entre un homme, qui se dit employé chez Orange et une agente de la SNCF. Contactée par France Télévisions, la SNCF a confirmé l’information. Durant les échanges, l’homme dit en avoir «marre de payer 9.000 euros pour les fonctionnaires français», qu’il «ne respecte plus».
The US deficit reduction plan makes no sense – until you remember who’s behind the Tea Party movement. By George Monbiot. Published in the Guardian 1st August 2011 How the Billionaires Broke the System- George Monbiot –
PLOUTOCRATIE : Définition PLOUTOCRATIE, subst. fém. 1.Système politique ou ordre social dans lequel la puissance financière et économique est prépondérante.Ayant jeté (...) les yeux sur la France, il vit que, sous le nom de république, ce pays était constitué en ploutocratie, et que (...) la haute finance y exerçait un pouvoir souverain (A. France,Révolte anges, 1914, p.182).Identifiée au libéralisme, elle [la démocratie] glisse vers la ploutocratie (Vedel,Dr. constit., 1949, p.250): . J'appelle ploutocratie un état de société où la richesse est le nerf principal des choses (...), où la capacité et la moralité s'évaluent généralement (...) par la fortune, de telle sorte, par exemple, que le meilleur critérium pour prendre l'élite de la nation soit le cens.