background preloader

Hybridation

Facebook Twitter

Les spécificités des formations hybrides en langues. 1Ce texte rend compte d'une présentation plénière donnée lors du séminaire "Numérique en langues" qui a eu lieu en décembre 2013.

Les spécificités des formations hybrides en langues

Il correspond en même temps à une partie d'un travail qui était alors en cours, celui de la rédaction d'une habilitation à diriger des recherches, et est, dans ce cadre, à voir comme un état de l'art intermédiaire, repris de manière plus approfondie dans le texte en question. Il cherche, par ailleurs, à faire le lien entre un atelier sur les formations hybrides en langues (FHL) ayant eu lieu lors d'un premier séminaire sur le numérique dans l'enseignement des langues, s'étant déroulé l'année précédente, et celui dans lequel la présentation a eu lieu, d'où la référence à deux vidéos de présentation en ligne. 4Le présentiel, quant à lui, se trouve modifié dans une formation hybride par rapport à une formation qui serait entièrement présentielle. 3.1. Social Protection 3.2. 3.3. 9L'intitulé de cette formation signifie "vie étudiante en Allemagne". 5.1. 5.2. 5.3.

Modalités en formation : le boum du tutorat et du blended. Ce second éclairage, apporté par l’enquête que nous réalisons chaque année, va porter sur les modalités déployées dans les dispositifs de formation des différents pays interrogés.

Modalités en formation : le boum du tutorat et du blended

Le présentiel est-il toujours aussi haut ? Les modalités émergentes décollent-elles enfin cette année ? Le elearning a-t-il encore sa place dans le mix ? Le boum du tutorat et du blended La même question est posée depuis 3 ans ce qui nous donne un courbe intéressante à décrypter : Le présentiel reste toujours installé comme modalité prioritaire à plus de 90%. On note cette année encore une progression du tutorat coaching (passant en 2 ans de 35 à 47%) et de la formation blended (passant en 2 ans de 31 à 39%). Le tutorat est une problématique qui intéresse de plus en plus d’entreprise : que ce soit pour sélectionner des tuteurs, les former ou plus largement définir une politique tutorale. Dernier chiffre, presque 1 salarié formé sur 5 (19%) a eu accès aux 4 modalités indiquées sur les 3 dernières années.

Evaluer la formation blended (mixte): le contenu et le contexte. Une formation « blended » (mixte) nécessite t’elle un dispositif d’évaluation particulier?

Evaluer la formation blended (mixte): le contenu et le contexte

Dans le billet précédent, nous avons vu l’importance de la qualité de la conception, les facteurs qui constituent le « mix modalités », et enfin les éléments appréciés par les apprenants, et les effets produits en terme d’autonomie dans les apprentissages. Aujourd’hui, nous nous préoccuperons de la prise en compte de l’ensemble des dimensions du dispositif, en particulier de sa dimension contextuelle, dans l’évaluation d’une action « blended ».

Evaluer la formation blended (mixte): le contenu et le contexte. Formation blended (mixte): chacun cherche son mix. Tout le monde est d’accord: l’unité temps-action- lieu est finie, place aux dispositifs de formations mixant plusieurs modalités, en différents temps, sur différents lieux.

Formation blended (mixte): chacun cherche son mix

Mais comment décider du meilleur « mix »? Les réalisations des lauréats des récents E-Learning Excellence Awards nous donnent des pistes pour répondre. Ainsi que l’affirme Magali ARTECHE, chef de projet des E-Learning Excellence Awards, les dossiers déposés cette année par les candidats reflétent une grande maturité. Le cadrage du projet, le recentrage sur l’efficacité pédagogique, priment sur la recherche de l’effet de surprise. Des solutions moins couteuses de développement sont privilégiées, et les chefs de projet ont une double préoccupation: Les « parties »: utiliser au mieux chaque modalité pour répondre aux objectifs visés,Le « tout »: veiller à la cohérence du dispositif, de l’amont à l’aval.

Premier enseignement, à la lecture des projets: il n’y a pas un , mais plusieurs mix. La formation mixte, d'accord. Mais que mixe t-on. L'hybridation de la formation s'entend comme la combinaison de plusieurs modalités dans la transmission des connaissances en vue d'atteindre des objectifs pédagogiques définis.

La formation mixte, d'accord. Mais que mixe t-on

Il ne s'agit donc pas de faire un étalage de différentes modalités au sein d'une formation juste pour témoigner de leur existence ou pour avoir l'air moderne, mais pour répondre à des exigences liées au temps et au lieu de la formation. Dans un article paru sur le blog de la formation professionnelle et continue, Mathilde Bourdat se fait l'écho de quelques dossiers soumis aux E-Learning Excellence Awards qui portent justement sur les dispositifs hybrides de formation. La formation hybride, un exemple à Genève. La formation hybride, un exemple à Genève Globalement, on peut définir une formation hybride comme étant une formation qui allie un enseignement avec, à la fois, des séances de travail en présentiel et des séances à distance.

La formation hybride, un exemple à Genève

La médiation du travail à distance entre les enseignants et les étudiants se fait à travers l’usage de plateformes de travail et d’outils informatiques. A l’heure actuelle, bien que la plupart des formations proposées par l’Université de Genève intègrent l’utilisation de différentes plateformes dans le cadre des cours, on ne peut pas réellement considérer qu’il s’agisse de formations hybrides, car la quasi totalité de l’enseignement transmis par les enseignants se fait lors de séances de cours où les étudiants sont présents. Les enseignants restent bien sûr à disposition des étudiants pour leurs questions et ils transmettent de l’information via des plateformes, mais l’essentiel de l’interaction se passe dans des séances de cours où les deux partis sont présents.

La formation hybride - Vers l'UQAM bimodale. Alors que la notion d'enseignement bimodal évoque la coexistence de dispositifs d'enseignement parallèles au sein d'un même établissement, la formation hybride (aussi appelée apprentissage mixte, ou Blended Learning) fait référence à l'intégration de ces deux types de formation, c'est-à-dire la présence et la distance, les technologies étant utilisées afin de soutenir le processus d'enseignement-apprentissage.

La formation hybride - Vers l'UQAM bimodale

Elle est orientée vers le suivi de l'apprenant, l'ouverture des ressources et le développement d'espaces de mutualisation et d'interaction. Selon la définition proposée par Charlier, Deschryver et Peraya, elle se caractérise par "l'introduction intentionnelle dans un dispositif de facteurs innovants : l'articulation du présentiel et de la distance soutenue par un EIAH" (Environnement Informatique pour l'Apprentissage Humain). L'hybridation de la formation à l'Université. Le terme "hybride" est aussi populaire dans le secteur de l’automobile que dans celui de l’éducation.

L'hybridation de la formation à l'Université

On rencontre fréquemment dans la littérature sur la formation à distance cette expression très tendance de "formation hybride", ou des expressions proches (enseignement bimodal, integrated learning, blended learning, apprentissage mixte, ...) pour la simple raison qu’elles partagent toutes une caractéristique commune, celle de l'utilisation des technologies en soutien au processus d'enseignement-apprentissage. Mais toutes ces expressions ne sont pas équivalentes.