background preloader

OTA

Facebook Twitter

Hôtellerie: «Comment nous avons réussi à nous passer de Booking.com» - News Économie: Entreprises. Ils y ont réfléchi pendant deux ans avant de finalement franchir le pas.

Hôtellerie: «Comment nous avons réussi à nous passer de Booking.com» - News Économie: Entreprises

Remontés contre les techniques marketing et les clauses tarifaires de Booking.com, Lisa et Louis Papadopoulos ont retiré l’été dernier leur Maya Boutique Hôtel, à Nax (VS), de la plate-forme de réservation en ligne. Ils ne le regrettent pas. «Nous avons maintenu le même taux d’occupation tout en économisant sur le paiement de commissions», se réjouit la propriétaire.

La démarche est exceptionnelle dans le secteur, alors même que le mécontentement des hôteliers à l’égard du géant néerlandais est largement répandu. Des commissions jugées trop élevées et l’interdiction de proposer sur leur propre site un prix inférieur à celui indiqué sur Booking.com alimentent la grogne. Résistance clairsemée En attendant, la grande majorité des hôteliers garde une présence sur le site. Le Maya Hôtel jouit lui aussi d’un statut particulier. «Ne pas dénigrer» BookingCom expliqué à ma grand-mère - Artiref. Après les taxis, les hôteliers se rebiffent - 01/07/2015 - ladepeche.fr. BookBedder, une alternative aux OTA pour les hôteliers indépendants. La start-up BookBedder veut libérer les hôteliers indépendants des commissions demandées par les OTA.

BookBedder, une alternative aux OTA pour les hôteliers indépendants

C’est pourquoi elle a créé une plateforme équitable et collaborative. Avec le développement d’Internet et l’arrivée des OTA (Online Travel Agencies) et autres sites de réservation, les hôteliers indépendants ont dû payer des commissions de plus en plus élevées pour exister. Une situation qui n’est plus tenable pour certains qui préfèrent favoriser les ventes directes sur leur propre site à coup de campagnes marketing ou qui recherchent des alternatives. BookBedder est l’une d’entre elles.

La plateforme lancée en mai 2014 propose un modèle durable et équitable aux établissements indépendants. Il y a tout de même un autre cas de figure où les établissements peuvent gagner des clients. Des avantages aussi pour les clients BookBedder parie sur le bouche à oreille « D’autres dépensent votre argent dans la pub. Auteur : Julia LUCZAK-ROUGEAUX View all posts by Julia LUCZAK-ROUGEAUX. Routard.com va vendre des voyages avec les TO et les comparateurs. La nouvelle interface du site du Routard espère améliorer l'expérience de l'internaute et mettre en avant les offres de ses partenaires.

Routard.com va vendre des voyages avec les TO et les comparateurs

DR-site du Routard. Nouvelle ère pour le site du Routard. Le portail préféré des baroudeurs français, avec 2,3 millions de visiteurs uniques par mois, a décidé de changer de peau et de monétiser son audience en s’alliant avec des professionnels du tourisme. Sa nouvelle interface, plus lisible, met désormais en avant des onglets vols, hôtels, voitures et séjours.

Les trois premiers renvoient vers des comparateurs, une véritable page co-brandée avec Liligo pour les avions, Booking pour les hôtels et Rentalcars pour les locations de véhicules. Des partenariats TO pour monétiser l'audience Autres articles La DGCCRF publie le "Guide des vacances 2010" Le Routard a choisi de s’associer avec des partenaires en fonction de plusieurs thématiques : séjours tout inclus, voyages sur mesure, séjours privés ou encore aventure. Booking modifie ses clauses de parité le 1er juillet. Le géant de la réservation hôtelière a décidé de ne pas suivre ce que devrait instaurer la loi Macron une fois promulguée.

Booking modifie ses clauses de parité le 1er juillet

Booking.com a annoncé, ce matin, la mise en place de la parité restreinte ("étroite") à l’égard de ses partenaires en Europe, à compter du 1er juillet 2015. Autrement dit, la parité entre agences en ligne (OTAs) disparaît, mais l’hôtelier n’aura toujours pas le droit d’afficher des prix moins élevés sur son propre site web. Des dispositions qui correspondent aux engagements pris par le site auprès des autorités de la concurrence en France, en Suède et en Italie. "Ce nouveau cadre permet de créer davantage de concurrence entre les OTAs, et bénéficiera in fine aux consommateurs, estime Carlo Olejniczak, directeur France, Espagne et Portugal de Booking. Les hôteliers pourront faire jouer la concurrence". Une loi Macron qui ne passe pas. Booking Suite : un cheval de Troie dans la gestion de la relation client. Jan152015 Booking.com s’engage à ne plus appliquer la parité tarifaire (ou presque) et s’apprête à lancer insidieusement Booking Suite, une suite logicielle pour les sites Internet des hôtels.

Booking Suite : un cheval de Troie dans la gestion de la relation client

Pour garantir le meilleur prix à leurs clients, les agences de réservation en ligne (OTA) imposent une clause contractuelle : la parité tarifaire. Elle contraint les hôteliers à appliquer des conditions tarifaires au moins aussi avantageuses sur la plate-forme de réservation concernée que sur les autres centrales de réservation en ligne, et même jusqu’au propre site Internet de l’hôtelier. Autrement dit, pour le même produit, un hôtel ne peut pas appliquer un prix plus bas sur son site que sur les centrales de réservation en ligne. Elle est appliquée par de nombreuses agences de réservation en ligne. Pour répondre aux levées de boucliers des principaux syndicats hôteliers, Booking.com s’est donc engagé auprès de l’Autorité de la concurrence à ne plus appliquer la parité tarifaire.