background preloader

Monnaie

Facebook Twitter

Vidéos cours MONNAIE

Zone euro: la croissance des crédits aux entreprises décélère en octobre (BCE) La croissance des crédits accordés par les banques de la zone euro aux entreprises a décéléré en octobre, tout en maintenant un rythme élevé, pendant que la seconde vague de la pandémie a pesé sur l'économie, a indiqué jeudi la BCE.

Zone euro: la croissance des crédits aux entreprises décélère en octobre (BCE)

Globalement, les crédits aux entreprises non financières et aux ménages de la zone euro, ajustés de certaines opérations strictement financières, ont progressé de 4,6% en octobre sur un an, comme en septembre et en août, en continuant de bénéficier de taux de crédit bancaire historiquement bas. Dans cet ensemble, la croissance des prêts aux entreprises industrielles et commerciales a ralenti à 6,8% sur un an en octobre, après avoir atteint 7,1% en août et en septembre. Une récente enquête de la BCE sur les conditions de crédit au troisième trimestre a montré que les banques ont ressenti une baisse de la demande de prêts par les entreprises, reflétant une baisse des besoins de liquidités d'urgence et un affaiblissement des investissements des entreprises.

Le coronavirus provoque un "bouleversement sismique" dans le secteur des paiements. La pandémie de Covid-19 est un catalyseur de « bouleversements sismiques » dans le secteur des paiements de l'UE, selon Forrester.

Le coronavirus provoque un "bouleversement sismique" dans le secteur des paiements

Lorsque le confinement a été imposé dans l'Union européenne, les magasins ont fermé leurs portes et beaucoup se sont tournés vers les services en ligne pour acheter. De nombreuses entreprises ont également décidé de ne plus accepter d'argent liquide, demandant à leurs clients de payer en utilisant le sans contact ou leurs cartes à puce avec code PIN. Moyens de paiement : le smartphone concurrence la carte bancaire chez les jeunes. Le smartphone supplante la carte bancaire chez les plus jeunes ( Crédits: Adobe Stock ) Selon les statistiques calculées par l'Observatoire de la sécurité des moyens de paiement pour l'année 2018 près de 683,7 milliards d'euros de transactions ont été réalisés en France et à l'étranger au moyen d'une carte bancaire (1).

Moyens de paiement : le smartphone concurrence la carte bancaire chez les jeunes

L'Observatoire relève également que les retraits d'espèces aux distributeurs automatiques « ont représenté 1.439 millions d'opérations en 2018, pour un peu plus de 136 milliards d'euros ». Pour autant, l'idée d'évoluer vers une société sans cash fait son chemin, puisqu'elle apparait même dans le rapport du Comité Action Publique 2022, publié en juin 2018 (2) : « En supprimant progressivement la circulation d'espèces, on simplifiera les paiements, correspondant aux modes de vie déjà préconisés par les Français, tout en permettant une lutte plus efficace contre la fraude et le grand banditisme », indique le rapport.

Comment la Société Générale envisage le futur de la carte bancaire. Apparue dans sa forme actuelle il y a près de 40 ans, la carte bancaire est plus que jamais le moyen de paiement préféré des Français.

Comment la Société Générale envisage le futur de la carte bancaire

Comment expliquer cette longévité ? Et est-elle appelée à durer ? Philippe Marquetty nous a confié son point de vue sur le présent et le futur de la carte bancaire. Philippe Marquetty est le directeur des paiements de la Société Générale Philippe Marquetty, comment expliquer que la carte bancaire, qui existe dans sa forme actuelle depuis les années 1970, résiste aussi bien à l’âge du numérique ? Philippe Marquetty : « Tout simplement parce qu’elle n’est pas qu’un bout de plastique équipé d’une puce. La carte, objet physique, pourrait-elle toutefois disparaître à terme ? P.M. : « Dans l’immédiat, la carte plastique reste utile, pour faire des retraits d’espèces, par exemple, ou pour payer dans certains commerces qui n’acceptent pas le sans contact.

. « Un paiement par carte sur 4 en sans contact » Qu’en est-il du paiement mobile ? P.M. : « Pas tout de suite. Evolutions monétaires France - Mar 2018. L'encours des avoirs monétaires (hors billets et pièces) est constitué de placements d'une durée inférieure ou égale à 2 ans que les agents détenteurs de monnaie (ménages, sociétés non financières, administrations publiques hors administration centrale, sociétés d'assurance, OPC non monétaires, entreprises d'investissement et organismes de titrisation, pour l'essentiel) détiennent auprès des institutions financières monétaires (établissements de crédit, sociétés de financement, Caisse des dépôts et consignations, OPC monétaires et banque centrale).

Evolutions monétaires France - Mar 2018

Les comptes sur livrets comprennent les livrets A, les livrets de développement durable, les comptes d'épargne logement, les livrets d'épargne populaire, les livrets jeunes et les livrets ordinaires. L'épargne réglementée est en partie centralisée au Fonds d'épargne géré par la Caisse des dépôts et consignations et ne fait ainsi que transiter par les bilans des banques. Les Moyens de Paiement. Moyens de paiement chiffres cles et innovation 1. Cmp 2018 fr.

Cryptomonnaies

Fintech. Politique monétaire. Revivez l'histoire des monnaies. La fin des banques - Tout Compte Fait - 26 septembre 2015 #TCF. Les monnaies locales complémentaires - FUTURE - ARTE. Histoire : L'euro. Banque de France : La monnaie et nous. Création monétaire.