background preloader

Nomination TRUMP

Facebook Twitter

Donald Trump 2016 Presidential Election Candidate. Election américaine : Donald Trump embarrassé par le soutien du journal du Ku Klux Klan. « The Crusader » a publié, dans sa dernière édition, ce qui ressemble fort à un soutien prononcé pour le candidat républicain à l’élection présidentielle.

Election américaine : Donald Trump embarrassé par le soutien du journal du Ku Klux Klan

Le journal officiel du Ku Klux Klan (KKK), The Crusader, a publié dans son édition d’automne ce qui ressemble fort à un soutien prononcé pour le candidat républicain à l’élection présidentielle, Donald Trump. Sous le titre « Make America Great Again » (rendre sa grandeur à l’Amérique, slogan de campagne de M. Trump), le journal trimestriel du groupe suprémaciste blanc consacre l’ensemble de la première page de son dernier numéro à défendre le message du magnat de l’immobilier. Election américaine : après sa victoire, Trump joue l’apaisement, Clinton et Obama lui souhaitent de « réussir » Le républicain a remporté 290 grands électeurs sur les 270 nécessaires pour gagner, contre 228 pour sa rivale.

Election américaine : après sa victoire, Trump joue l’apaisement, Clinton et Obama lui souhaitent de « réussir »

La communauté internationale reste dans l’expectative. Donald Trump sera le prochain président des Etats-Unis. Un peu avant 9 heures, heure française, le candidat républicain avait remporté 290 grands électeurs sur les 270 nécessaires pour gagner l’élection. Presidential Election Results: Donald J. Trump Wins – Election Results 2016 – The New York Times. L’élection de Donald Trump, « un Brexit pour l’Amérique » La presse britannique pro-Brexit s’est félicitée de l’élection du milliardaire, la présentant comme l’écho terriblement amplifié du vote des Britanniques du 23 juin.

L’élection de Donald Trump, « un Brexit pour l’Amérique »

Quatre mois après le vote suprise en faveur du Brexit et sa vague nationaliste, la victoire de Donald Trump a nécessairement un parfum de déjà-vu pour les Britanniques. La première ministre, Theresa May, a félicité M. Trump, mercredi 9 novembre, en expliquant que les deux pays resteraient « des partenaires puissants et proches, en matière de commerce, de sécurité et de défense ».

Le nouveau président américain s’était félicité des résultats du Brexit en juin.