background preloader

Citoyenneté romaine

Facebook Twitter

Les alliances matrimoniales des sénateurs et chevaliers gallo-romains. - Licinia Flavilla, du Nimois Sex.

Les alliances matrimoniales des sénateurs et chevaliers gallo-romains

Adgennius Macrinus2 à l'époque fia vienne; - Gratina, du Viennois Crescens3 à la même époque; - Aemilia Sextina, deux fois pourvue du plus haut sacerdoce féminin de la cité, femme d'un autre Viennois, Nammius Paternus4, dans le deuxième quart du IIe siècle. On observe en outre que la présomption fournie par le flaminat des quatre femmes précédentes s'accompagne d'une indication supplémentaire d'origine locale fournie par leur gentilice, à l'exception de Gratina qui s'en trouve privée par la mutilation de la pierre. En effet, Tertulla, Flavilla et Sextina ont porté un gentilice bien attesté dans leurs cités respectives et qui les insère parfaitement dans les milieux dirigeants de chacune de celles-ci5. La même sorte d'indication permet de présumer également l'origine locale d'autres femmes de chevaliers : XII, 4230 = ILGN 558 a (Béziers).

Citoyennete et empire Rome.

Poitiers antique

Claude (empereur romain) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Claude (empereur romain)

Claude (1er août 10 av. J. -C. – ) est le quatrième empereur romain, qui régna de 41 à 54 apr. J. -C. Né à Lugdunum (Lyon) en Gaule en 10 av. Malgré son manque d'expérience politique, Claude se montra un administrateur capable et un grand bâtisseur public. Il étendit la citoyenneté romaine à de nombreuses cités dans les provinces, notamment en Gaule où il était né. Cependant tout au long de son règne il fut perçu comme vulnérable par la noblesse romaine.

Dans sa vie personnelle, il connut de nombreuses épreuves et son dernier mariage le mena à la mort. Il épousa en premières noces Plautia Urgulanilla, dont il eut un fils, mort en bas âge, et une fille qu'il fit exposer, la soupçonnant d'être le fruit d'un adultère. Ces événements le firent mépriser par les anciens auteurs. Cours 2e Histoire : Citoyenneté et Empire à Rome (I-III siècle) (2) Stèle et texte 4 page 63 : Stèle du vétéran Marcus Valerius Celerinus Question 1 page 63 : Quels sont les éléments qui montrent que ce vétéran est devenu citoyen romain ?

Cours 2e Histoire : Citoyenneté et Empire à Rome (I-III siècle) (2)

La stèle montre que l’ancien militaire est devenu citoyen romain. En effet, il porte la tria nomina : « Marcus Valerius Celerinus » qui caractérise un citoyen romain et il porte une toge, ce qui est un autre signe distinctif du citoyen. Question 2 page 63 : En quoi cette stèle manifeste-t-elle la culture romaine du soldat qui l’a fait élever ? La stèle montre la culture romaine du vétéran car l’inscription est en latin (langue de commandement de l’armée). Question 3 page 63 : Quels éléments de l’inscription permettent de confirmer que ce vétéran est devenu citoyen ? L’inscription indique que le vétéran est citoyen car : * le vétéran a une femme épousée selon la loi romaine, ce qui est un privilège des citoyens (avec le droit de faire un testament et de léguer ses biens à un héritier).

JF BRADU - Les Celtes. Empereurs romains - la dynastie Julio-Claudienne. La citoyenneté dans le monde antique - Citoyenneté et empire à Rome - Herodote.net. Les Romains ont adopté une attitude très différente de celle d'Athènes dans leur rapport à la citoyenneté.

La citoyenneté dans le monde antique - Citoyenneté et empire à Rome - Herodote.net

En effet, alors qu'à Athènes, le droit de cité était concédé à très peu d'hommes, dans l'empire romain, il a été largement répandu, mais toujours uniquement aux hommes libres. La citoyenneté romaine est même devenu le ciment de cet empire gigantesque, qui incluait des peuples très différents par leurs cultures et leurs traditions. Il faut souligner que de très nombreux statuts ont existé. Rome a été pragmatique et n'a pas tenté d'uniformiser d'un coup l'administration de son empire. En revanche, elle s'est toujours efforcée de faire partager son idéal civique et citoyen aux habitants de son territoire. Au début de l'Empire : un droit de cité restreint - un fort conservatisme Traditionnellement, les Romains ont une attitude comparable à celle des Athéniens : ils souhaitent limiter au maximum l'octroi de la citoyenneté et la restreindre à quelques individus. Marcus Sedatius Severianus. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Marcus Sedatius Severianus

Marcus Sedatius Severianus Origines familiales[modifier | modifier le code] Ainsi l'ascension sociale et politique des Sedatii illustrerait-elle, pour Gilbert-Charles Picard, la substitution d'une nouvelle classe dirigeante à l'aristocratie des Iulii, grands propriétaires gaulois romanisés à l'époque julio-claudienne : « Le possible mariage du père de Severianus avec une Iulia Rufina pourrait avoir réalisé l'association entre négociants et propriétaires fonciers dont, après d'autres J.

-F. Drinkwater a établi qu'elle était en Gaule à la base de la classe dirigeante à partir des Flaviens »[6]. Carrière jusqu'au consulat[modifier | modifier le code] Puis il gère la préture, ce qui lui permet d'exercer diverses fonctions sous les ordres de l'empereur. Enfin il reçoit le gouvernement de la province de Dacie Apulensis, ce qui le place aussi à la tête de la légion XIII Gemina. Gouvernement de Cappadoce[modifier | modifier le code]