background preloader

Tomates

Facebook Twitter

Portail. Julien a inventé un nouveau tuteur ! - 08/03/2015 - ladepeche.fr. Zéro pesticide, un sol aride et des tomates en abondance: Pascal Root livre ses secrets. Les semences, c’est la vie.

Zéro pesticide, un sol aride et des tomates en abondance: Pascal Root livre ses secrets

Ce n’est pas Pascal Root, agriculteur à l’ancienne, qui dira le contraire. Dans un reportage réalisé par nos confrères de Rue89, le barbu de 52 ans dévoile les secrets de ses cultures de tomates qui font pâlir d’envie tant les professionnels que les amoureux de la bonne chair végétale. C’est sur le sol caillouteux et aride de la région de l’Hérault que l’on découvre une jungle dense de plants de tomates aux couleurs surprenantes. Malgré ces conditions environnementales défavorables, chaque plant peut produire jusqu’à 25 kilos de fruits. Miracle ? En effet, Pascal Root s’est tout d’abord attelé à ne surtout pas prendre soin de ses plants de tomates.« La plupart des plantes qu’on appelle aujourd’hui « mauvaises herbes » étaient des plantes que l’on mangeait au Moyen-Age, comme l’amarante ou le chiendent.

Il crée des tuteurs de tomates en couleur pour aider à repérer les variétés. Petition : Let market gardeners have the right to use reproducible seeds and produce their own! I want to tell you that these are critical times as our agriculture is dying but I do not think you expected me to draw this conclusion that, you, who seems to have realised the need for a soil that living beings are aspired to stay on for generations to come!

Petition : Let market gardeners have the right to use reproducible seeds and produce their own!

I refer to your willingness to promote agro-ecological practices in our country. But if I allow myself to challenge you it is because I am talking about the problem of sowing seeds which is the basis of our food system. I imagine that your capacity as a human being does not allow you to know on your fingertips all issues related to our diet, so allow me to make a synthesis: In the space of a century, we have lost 75% of our vegetable varieties! France, who held one of the richest heritages in the world of food by the plurality of its climate, now finds itself bereft of its history, the one that brings us together around a table! Petition : Let market gardeners have the right to use reproducible seeds and produce their own! Planter des tomates cerises en pot : comment faire. Cancer de la prostate : 2 tomates par jour pour le prévenir.

Des tomates cultivées hors sol et respectueuses de l'environnement, c'est possible - France 3 Languedoc-Roussillon. Comment cultiver des tomates hors sol, sous serre, tout en respectant l'environnement ?

Des tomates cultivées hors sol et respectueuses de l'environnement, c'est possible - France 3 Languedoc-Roussillon

Plus de 80 pesticides différents dans les fraises et les tomates. Certains fruits et légumes produits sur le sol européen contiendraient jusqu'à 84 sortes de pesticides différents.

Plus de 80 pesticides différents dans les fraises et les tomates

C'est ce que révèle le rapport annuel de l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a publié jeudi 12 mars son rapport annuel 2013 sur les résidus de pesticides dans les aliments. Les résultats portent sur l’analyse de près de 81 000 échantillons alimentaires transformés ou non transformés, originaires des 27 États membres de l’Union européenne, d’Islande et de Norvège.

L’examen des produits a été mené selon deux programmes. Un premier programme national, établi par le pays concerné, et un autre commun aux 29 États soumis, qui imposait l’analyse de 12 produits : pommes, choux pommés, poireaux, laitues, pêches, seigle, avoine, fraises, tomates, lait de vache, viande de porc et vin rouge ou blanc. 68 % des échantillons analysés ont été produits sur le sol européen, précise le rapport d’étude. Pascal Poot, l'homme qui fait pousser 400 variétés de tomates sans eau ni pesticides. Dans l'Hérault, Pascal Poot a développé une méthode qui lui permet aujourd'hui de cultiver et de sélectionner quelques 400 variétés de tomates bio sans arrosage ni utilisation de produits phytosanitaires.

Pascal Poot, l'homme qui fait pousser 400 variétés de tomates sans eau ni pesticides

Celui qu'on a pris "pour un fou" inspire aujourd'hui les plus grands chercheurs. Pascal Poot est producteurs bio de semences depuis 20 ans. Installé sur 3ha à Olmet dans les Cévennes (Hérault), il conserve environ 450 variétés de tomates (il a créé le "Conservatoire de la tomate") et autres variétés légumières anciennes. Dans le Gard, les sœurs pratiquent l'agroécologie. À Solan, des religieuses cultivent les 60 ha qui entourent leur monastère selon les règles de l’agroécologie.

Dans le Gard, les sœurs pratiquent l'agroécologie

Un ensemble de méthodes plus respectueuses de l’environnement. Dans l’allée, une dizaine de courgettes vertes et jaunes emplissent sa caisse. Tomates sans eau ni pesticide : cette méthode fascine les biologistes. Ici, le terrain est si caillouteux et le climat si aride que les chênes vieux de 50 ans sont plus petits que les hommes.

Tomates sans eau ni pesticide : cette méthode fascine les biologistes

Problem loading page. Quelques astuces pour de belles tomates - 15/05/2015. En ce printemps, la NR ouvre ses colonnes à Sologne Nature Environnement.

Quelques astuces pour de belles tomates - 15/05/2015

Chaque vendredi jusqu'au début du mois de juin, l'association romorantinaise partage ses « bons conseils » de jardinage naturel. Des astuces que les jardiniers apprécieront ! Ce vendredi : des astuces pour de belles tomates. Commencez par planter tôt pour profiter d'une période de récolte plus longue (en attendant les saints de glace bien sûr, sauf si vous les placez sous serre). A la plantation, espacez vos pieds d'au moins 50 centimètres et enfouissez des feuilles hachées de consoude et d'ortie dans le trou, cela protégera des maladies et améliorera le rendement. Sologne Nature Environnement, tél. 02.54.76.27.18. Insolite : il cultive des tomates de piscine et c’est une réussite ! Curieux, mais logique, l’abri de piscine peut aussi servir de serre pour des semis.

Insolite : il cultive des tomates de piscine et c’est une réussite !

C’est ce que nous démontre le Revermontois Gérard Page. « Avant j’achetais mes plançons. Depuis neuf ans j’ai cessé mon activité professionnelle et j’ai du temps pour semer les graines. Je les mets en pot à la chaufferie parce que c’est à la fois un lieu sombre et chauffé. Au bout de huit à dix jours, lorsqu’elles atteignent trois à quatre centimètres, je les transfère dans une petite serre extérieure à l’abri. »