background preloader

Nucléaire

Facebook Twitter

EDF rechigne à transmettre la demande de fermeture de la centrale de Fessenheim à l'Etat. Non au stockage de stériles miniers à Anzême en Creuse ! - France 3 Nouvelle-Aquitaine. A Anzême en Creuse, la situation est de plus en plus crispée.

Non au stockage de stériles miniers à Anzême en Creuse ! - France 3 Nouvelle-Aquitaine

Mardi 21 mars, un premier camion d'Areva rempli de stériles miniers est arrivé sur le site de l'ancienne mine d'uranium malgré la contestation depuis des jours de riverains et de militants écologistes. Tous craignent la radioactivité des ces stériles miniers. voués à être stockés à Anzême. Mais la population demande des comptes à la préfecture de la Creuse. Le démantèlement de la centrale de Fukushima se complique. Les fortes radiations décelées sous la cuve du réacteur n°2 émanent de débris de corium, et pourraient ralentir la tâche des robots chargés de préparer l'extraction du combustible fondu.

Le démantèlement de la centrale de Fukushima se complique

Un niveau record de radiations, atteignant jusqu'à 530 sieverts par heure, a été détecté dans le réacteur n°2, l'un des plus endommagés de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi au Japon, a rapporté l'opérateur Tokyo Electric Power Company (Tepco) le 3 février dernier. Ce débit de dose a été estimé à partir des traces laissées sur les photos rapportées par une caméra. Une personne exposée à une telle radioactivité mourrait presque instantanément. Soumis à un tel rayonnement, le robot Sasori ("scorpion") chargé d'explorer l'enceinte pourrait ne pas tenir plus de deux heures, contre les dix heures envisagées, rapporte Le Monde le 7 février. Ce qui complique l'extraction du combustible fondu, prévue à partir de 2021. Jets d'eau continus Robots nettoyeurs. Sûreté nucléaire : l'Anccli interpelle les candidats à la Présidentielle. Les commissions locales d'information sont inquiètes et s'interrogent : l'enjeu économique prend-il le dessus sur la sûreté nucléaire ?

Sûreté nucléaire : l'Anccli interpelle les candidats à la Présidentielle

Elles demandent aux candidats à la Présidentielle de prendre leurs responsabilités. "Les hommes politiques doivent faire face à leurs responsabilités, ils seraient coupables de ne pas prendre les décisions qu'exigent les enjeux de sûreté nucléaire", estime Jean-Claude Delalonde, ce mardi 31 janvier.

La DGSI a saisi le matériel informatique d’un militant antinucléaire de Greenpeace. « Quarante ans que je suis dans la maison et je n’ai jamais vu ça. » Joint au téléphone lundi 19 décembre au soir, Yannick Rousselet, chargé de campagne nucléaire à Greenpeace France et membre de la CLI (commission locale d’information) Areva-La Hague, n’en revenait toujours pas.

La DGSI a saisi le matériel informatique d’un militant antinucléaire de Greenpeace

Mardi 13 décembre, à 8 h du matin, son domicile de Cherbourg (Manche) a été perquisitionné par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI). « Ils sont sortis de deux berlines noires venues de Paris, ils ont mis leurs brassards "Police" et ils ont embarqué l’ensemble des supports numériques de la maison — téléphones, ordinateurs, disques durs, cartes SD, etc. » décrit le militant. Tout a été saisi, « y compris des disques durs étiquetés photo de famille. Nous l’avons très mal pris, c’est une violation de notre vie privée ». Ce n’est que vendredi 16 décembre, quand la DGSI lui téléphone pour lui demander différents mots de passe, que M. Une information démentie par le général Riac. « Ni M. Pour M. Coût du démantèlement nucléaire : EDF doit-elle tenir compte de l'exemple allemand ?

Le ministère de l'Environnement a réalisé un audit sur le coût du démantèlement des réacteurs d'EDF.

Coût du démantèlement nucléaire : EDF doit-elle tenir compte de l'exemple allemand ?

Publié en catimini, le document écarte la prise en compte des exemples étrangers. EDF et Greenpeace s'affrontent sur ce point. Les provisions d'EDF pour le démantèlement de ses réacteurs nucléaires sont-elles suffisantes ? La question oppose Greenpeace et l'électricien. Bure : nos déchets nucléaires à 1500 pieds sous terre. A 500 mètres sous le sol de la commune de Bure, dans la Meuse, un laboratoire géant préfigure ce que sera peut-être, demain, le cimetière éternel des des déchets radioactifs C’est un lieu déjà unique.Sur des dizaines de kilomètres de galeries, de tunnels, 150 ingénieurs, techniciens, ouvriers, testent les couches géologiques, leur fiabilité, étudient les différents moyens de stockage de ces matières les plus dangereuses que l’on retire de nos centrales nucléaires, et qu’il faudra bien entreposer, demain.

Bure : nos déchets nucléaires à 1500 pieds sous terre

Faute de progrès technologique, ce pourrait être pour des milliers, voire des dizaines de milliers d’années. De ces études, et d’une concertation qui vaut ce qu’elle vaut avec les populations locales, dépend la faisabilité du site de stockage lui-même. Un projet colossal, d’un coût faramineux – 34,5 milliards d’Euros selon l’autorité de sûreté nucléaire. Au mieux, le centre sera installé et testé en 2025. Un reportage d’Angeline Demuynck présenté par Pascal Dervieux Les liens ► Bure Stop. Six questions sur le nucléaire, une bombe fiscale à retardement, Le Cercle. Nucléaire : les curieuses projections de la Commission européenne. C’est un exercice de prospective, mais il en dit long sur l’avenir de l’atome en Europe.

Nucléaire : les curieuses projections de la Commission européenne

La Commission européenne a publié en avril un rapport sur le Programme indicatif du nucléaire. Ce document, que Bruxelles est obligé de produire régulièrement, est le premier depuis la catastrophe de Fukushima, en mars 2011. Le précédent remontait à 2008. Basée sur les sources publiques et les données transmises par les États membres, la mise à jour 2016 permet de se projeter jusqu’en 2050. Démantèlement nucléaire : le budget explose pour EDF. L’ombre du nucléaire plane sur la transition énergétique. C’est un document que les associations de défense de l’environnement ont longuement attendu.

L’ombre du nucléaire plane sur la transition énergétique

La programmation pluriannuelle de l’énergie aurait dû être présentée fin 2015. Il aura fallu attendre 6 mois supplémentaires pour découvrir ce texte dont le rôle est d’encadrer la transition énergétique. Centrale nucléaire de Fessenheim : Txetx Etcheverry convoqué au commissariat de Bayonne. Un des porte-paroles du mouvement altermondialiste basque Bizi !

Centrale nucléaire de Fessenheim : Txetx Etcheverry convoqué au commissariat de Bayonne

Centrale nucléaire de Fessenheim: Txetx Etcheverry convoqué au commissariat Bayonne. Haruko Boaglio. EDF doit s’engager dans « un nouveau projet industriel » 18.000 tonnes de roches radioactives autour d'Anzême. Areva souhaite regrouper 18.000 tonnes de roches granitiques, naturellement radioactives, au village d'Anzême en Creuse.

18.000 tonnes de roches radioactives autour d'Anzême

Ce projet inquiète les habitants et les communes voisines. Une réunion publique entre un représentant d'Areva, la préfecture et les habitants était organisée le 21 avril 2016. Une cinquantaine de personnes se sont rendues à la réunion de présentation du projet d'Areva mines. L'entreprise spécialisée dans le nucléaire, souhaite regrouper des stériles (roches granitiques naturellement radioactives) sur le site du Vignaud à Anzême, une ancienne mine exploitée entre 1956 et 1962. Areva a présenté son projet à la Préfecture de la Creuse, le 12 juin 2015. Côté sécurité, des mesures à l'aide d'un dosimètre thermoluminescent et un dosimètre seront implantés dans le village du Vignaud et resteront au moins jusqu'au 31 décembre 2018. Centrale nucléaire de Paluel : la chute d'un générateur de vapeur a endommagé des équipements.

Jeudi 31 mars, EDF a annoncé qu'un générateur de vapeur a basculé de sa hauteur lors d'une opération de manutention à la centrale nucléaire de Paluel (Seine-Maritime). L'équipement, haut de 22 mètres et pesant 465 tonnes, "a basculé sur la dalle en béton du bâtiment réacteur", explique l'entreprise. L'accident a eu lieu à 13h. Une personne a été légèrement blessée et deux autres ont été choquées. Pas de cadeaux pour les producteurs de déchets radioactifs ! 5 associations attaquent devant le conseil d’état l’arrêté ministériel fixant le coût du projet Cigéo.

Coût de Cigéo minimisé : un cadeau à une filière nucléaire en déroute La décision de la ministre est intervenue en pleine polémique sur le coût de Cigéo, ce projet d’enfouissement à 500m sous terre des déchets radioactifs les plus dangereux à Bure (en Lorraine-Champagne-Ardenne). Suite à l’action d’associations opposées à l’enfouissement des déchets, l’Autorité de sûreté nucléaire venait de rendre public un avis où elle jugeait optimiste le coût de 34,5 milliards d’euros avancé par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs (Andra), lui reprochant de ne pas prendre en compte l’intégralité des coûts de Cigéo (voir en annexe les critiques exprimées par l’ASN).

En réponse, EDF, Areva et le CEA ont publié leur propre estimation, d’un montant de 20 milliards d’euros. Si le chiffrage de l’Andra est déjà jugé faible par l’ASN, que dire des 25 milliards retenus par Ségolène Royal ? Pas de cadeaux pour les producteurs de déchets radioactifs. Communiqué de presse commun des associations MIRABEL-Lorraine Nature Environnement, BureStop55, Réseau "Sortir du nucléaire", Les Amis de la Terre France et France Nature Environnement - 3 mars 2016.

Cuve de l'EPR : dépôt d'un recours contre l'arrêté dérogatoire. L'association Notre Affaire à tous et le Crilan saisissent la justice contre l'arrêté du 30 janvier introduisant deux régimes dérogatoires aux équipements sous pression nucléaires (ESPN). Le texte en question donne plus de temps aux constructeurs d'ESPN pour respecter les normes instaurées en 2005 car ces derniers rencontrent quelques difficultés. Démantèlement nucléaire : une addition bien plus salée que prévu pour EDF.

EDF doit faire face à un véritable "mur d’investissements" dans les années qui viennent. Construction des EPR, maintenance des centrales en activité et reprise d’une partie d’Areva...Mais aussi les futurs coûts de démantèlement des 58 réacteurs nucléaires en exploitation. Les travaux s’échelonneront sur plusieurs décennies. Fin 2014, l’énergéticien les évaluait à 19,3 milliards d’euros. Mais au final, quel sera leur montant ? Impossible à dire à ce jour, faute de retours d’expérience suffisants. Une méthode de calcul contestée Pour la Cour des Comptes, ce chiffre "ne résulte pas d’études très approfondies".

Centrales nucléaires : l'eurodéputé EELV Jadot dénonce un "total aveuglement" CIGEO : on pourrait récupérer les déchets nucléaires. Pièces à conviction. Le naufrage d'Areva : une affaire d'Etat - France 3 - 17 février 2016 - En replay. Nucléaire : la facture cachée du démantèlement. Le cri d’alarme de l’ASN sur le nucléaire français - L'Usine de l'Energie. Le nucléaire : une bouée de sauvetage pour le climat ? L’électricité nucléaire est maintenant plus chère que l’électricité des renouvelables. Yves Heuillard est ingénieur et animateur du site ddmagazine, avec lequel cet article est publié en partenariat. EDF veut renouveler le parc nucléaire grâce à ces EPR. 2015 10 14 cp lo hollande. Condamnation d’AREVA : le mépris des règles environnementales dans les sites industriels doit cesser. Au total 20 infractions au code de l’environnement commises à Malvési (Aude) par une Seveso déjà condamnée en 2011 Au regard des risques et dangers conséquents pour l’environnement, mais aussi la santé et la sécurité publiques, ce type d’activité est soumis à autorisation préfectorale au titre de la législation sur les ICPE (installations classées pour la protection de l’environnement), et des règles spécifiques de fonctionnement s’imposent donc à elle.

Or, AREVA s’est rendue coupable de pas moins de 20 infractions environnementales. En effet, et pendant six années (depuis 2009), d’importantes prescriptions techniques étaient totalement méconnues en matière de prévention notamment de pollution atmosphérique et de pollution des eaux et des sols. Ceci est d’autant plus grave que la société avait déjà fait l’objet d’une condamnation en 2011 à hauteur de 60 000 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Narbonne, pour pollution des eaux. Un jugement exemplaire et d’actualité. Exclusif JDD : le scénario noir du nucléaire. La peur du nucléaire flotte encore dans toutes les têtes. Contamination alimentaire en cas d'accident nucléaire : la révision des seuils sème le doute. 2015-07-24_reponse-a-griesbecb.pdf. 400 hectares de forêt en flammes près de Tchernobyl. Fukushima : 4 ans après la catastrophe, l’insoluble problème des déchets contaminés.

Evitons qu’Areva entraîne EDF dans sa chute. Contre l'introduction du projet Cigéo dans la loi Macron. Nucléaire : frictions franco-allemandes sur Fessenheim. Areva navigue dans le flou le plus total. Sécurité nucléaire : le survol des drones met en lumière l'absence de protection appropriée des piscines de désactivation.

En Alsace, la CGT Equipement demande la fermeture de la centrale de Fessenheim. Fukushima : état des lieux d’un chantier à haut risque. Coûts du nucléaire : Denis Baupin fait le point des travaux de la Commission d’enquête. Denis Baupin : « Le nucléaire est aujourd'hui ce qu'était le minitel à l'heure d'Internet » Tchernobyl, Fukushima, à qui le tour ? Greenpeace lance l'alerte sur le coût du prolongement des centrales nucléaires - Nucléaire - Energies. J-P. Petit : « Les déchets nucléaires, bombe à retardement planétaire » (Partie 1) - Dernières infos - Société.

Au Niger, Areva fera-t-elle toujours la loi ? La cuve de l'EPR a été fabriquée… au Japon.