background preloader

Les informations d'EELV

Facebook Twitter

Voici mes informations sélectionnées sur europe écologie - Les verts

Les technologies bas-carbone augmentent les pressions sur les métaux. Les technologies bas-carbone permettent d'améliorer la qualité de l'air, d'économiser les ressources en eau et de limiter l'occupation des sols.

Les technologies bas-carbone augmentent les pressions sur les métaux

Mais elles mettent aussi la pression sur les ressources en métaux. Telles sont les conclusions d'un Panel international pour la gestion durable des ressources, hébergé par le programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue). Ce groupe d'experts souhaitait évaluer les bénéfices ou impacts environnementaux des énergies renouvelables et solutions de maîtrise de l'énergie dans les bâtiments, l'industrie et les transports, au delà de la baisse des émissions de gaz à effet de serre (GES). Si "l'utilisation de ces technologies entraîne de nets avantages pour l'environnement, en particulier en ce qui concerne la réduction des émissions à effet de serre, de la pollution de l'air et de l'occupation des sols, cela pourrait entraîner d'autres préoccupations comme l'augmentation de l'utilisation de certains métaux", souligne le Pnue.

L'objectif de 20 % de bio dans les cantines réinscrit dans la loi ? - Unplusbio, association spécialisée dans le conseil, la mise en place et le suivi d'une restauration collective de qualité. Joël Labbé, sénateur et ancien rapporteur de la proposition de loi : “Je ne désespère pas que l’amendement soit définitivement adopté” devant le Sénat, à la mi-septembre.

L'objectif de 20 % de bio dans les cantines réinscrit dans la loi ? - Unplusbio, association spécialisée dans le conseil, la mise en place et le suivi d'une restauration collective de qualité

La grande proposition de loi était sortie par la porte, voici le petit amendement qui revient par la fenêtre ! Pas toujours facile à suivre, le débat législatif national. Intervention de Joël Labbé lors du débat « Situation et avenir de l’agriculture » au Sénat le 6/10/2015. Monsieur le président, Monsieur le ministre, Mes chers collègues,

Intervention de Joël Labbé lors du débat « Situation et avenir de l’agriculture » au Sénat le 6/10/2015

Agriculture intensive : 3 milliards d’euros pour aller plus vite dans le mur. Alors que l’agriculture française traverse une crise structurelle, le gouvernement vient une nouvelle fois de céder fébrilement au bruit des tracteurs et au lobby puissant d’une agriculture industrielle intensive qui ne représente pas les intérêts des agriculteurs.

Agriculture intensive : 3 milliards d’euros pour aller plus vite dans le mur

Les écologistes rejoignent le constat des syndicats Confédération paysanne et coordination rurale qui dénoncent un système qui « crée du chômage et de la précarité dans le monde paysan ». Les écologistes condamnent la faiblesse du gouvernement et son soutien aveugle à une agriculture non rentable qui ne survit que sous perfusion d’aides publiques. La vraie mesure d’aide aux agriculteurs endettés serait de favoriser leur transition vers l’agro-écologie, avec une production de qualité, territorialiser les productions et instaurer un rapport de force avec la grande distribution. EELV promeut une agriculture respectueuse de la terre et des hommes. COP 21 : les écologistes tirent la sonnette d’alarme. Selon une étude publiée à Bonn, où se tiennent actuellement de nouvelles sessions de négociations pour préparer l’accord de Paris 2015, le réchauffement climatique est sur une trajectoire «bien supérieure» à 2 degrés.

COP 21 : les écologistes tirent la sonnette d’alarme

A 88 jours de la COP 21, ces chiffres, basés sur les contributions des Etats, sont inquiétants. EELV rappelle que l’augmentation de 2 degrés de la température terrestre est le seuil au delà duquel les conséquences seraient irréversibles pour l’avenir de l’humanité. Selon le rapport du GIEC, les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent être réduites de 40 à 70% en 2050 et éliminées en 2100 pour parvenir justement à cet objectif commun de limiter la température de 2 degrés par rapport à l’ère pré-industrielle. Agriculture. Changer vraiment, et oser l'alliance écologistes-agriculteurs. Ce sont les mêmes réponses, exactement, que les précédents gouvernements avaient engagées face aux précédentes crises.

Agriculture. Changer vraiment, et oser l'alliance écologistes-agriculteurs

Agriculture. Changer vraiment, et oser l'alliance écologistes-agriculteurs. Un an après, la Commission Juncker et sa grande coalition sont en train de tuer l'Europe à petit feu  Il y a un an, les Européens étaient appelés à aller voter pour leurs représentants au Parlement européen.

Un an après, la Commission Juncker et sa grande coalition sont en train de tuer l'Europe à petit feu 

Un coup dur pour la démocratie européenne avec un taux de participation de 42,61 % et la forte progression des eurosceptiques devenus la troisième force politique de l'Union. Grève des pharmaciens: non à la vente en grande surface des médicaments ; non à l’entrée dans le capital des grands groupes financiers ; oui à la rémunération aux honoraires des pharmaciens. La grève des pharmaciens aujourd’hui porte notamment sur la possibilité pour les grandes surfaces de mettre en vente des médicaments mettant de fait fin au monopole des pharmacies.

Grève des pharmaciens: non à la vente en grande surface des médicaments ; non à l’entrée dans le capital des grands groupes financiers ; oui à la rémunération aux honoraires des pharmaciens

Or, une étude comparative du pharmacien lanceur d’alerte Serge RADER montre que les prix des médicaments OCT est deux fois plus cher dans les Carrefour italiens que dans les pharmacies françaises. Pour l’usager cet élargissement n’aura aucune incidence sur son pouvoir d’achat. Soldes d’été : l’écologie politique au rabais ? Certains responsables d’Europe Ecologie-les Verts croient leur heure venue.

Soldes d’été : l’écologie politique au rabais ?

A coups d’interviews, de textes, de déclarations, comme autant d’armes de division massive, ils tentent de miner les fondements de notre mouvement. Dernière salve en date : la création d’un club qui appelle à un regroupement centriste. L’objectif à peine voilé est d’organiser les soutiens écologistes au «projet» social-libéral du président de la République. C’est d’ailleurs ce que défend une tribune de Jean-Vincent Placé, Jean Desessard et François de Rugy publiée sur Libération.fr. Change.org. Bonjour, Vous avez été nombreux à m’alerter sur l’usage des pesticides à proximité des habitations et des écoles.

Change.org

Comme vous le savez, les écologistes sont particulièrement mobilisés sur ces enjeux. C’est pourquoi nous agissons afin d’interdire l'usage de pesticides, non seulement à proximité des lieux publics abritant des personnes sensibles (écoles, hôpitaux, etc.), mais aussi plus largement car les habitations sont aussi des zones sensibles. Moins de pesticides pour sauvegarder l’environnement et notre santé. L’Assemblée Nationale débat aujourd’hui 8 juillet de la Loi d’Avenir pour l’Agriculture et la Forêt (LAAF). Grâce au travail des député(e)s écologistes de nombreuses avancées ont été obtenues sur les questions touchant aux pesticides (voir plus bas).

Néanmoins il faut aller plus loin et interdire l’usage des pesticides à proximité des écoles et autres lieux accueillant du public ! EELV note que l’utilisation des pesticides autour des écoles et autres lieux accueillant un public sensible devrait, selon un amendement gouvernemental adopté en commission, être conditionnée à la mise en place de mesures de protection (haies, buses ‘anti dérives’, horaires adaptés..).

Pesticides néonicotinoïdes : « Remédier à une situation qui menace non seulement la biodiversité mais aussi, à terme les rendements agricoles et la sécurité alimentaire. » Question au gouvernement Joël Labbé Monsieur le Président, Monsieur le Ministre, Solidarité avec les écologistes belges contre TAFTA. Ce matin même à Bruxelles, la police belge a procédé à plus de 500 interpellations et arrêté trois députés Ecolos lors d’une manifestation qui rassemblait des agriculteurs, des artistes, des militants et des citoyens qui souhaitent alerter l’opinion publique sur les dangers du Traité transatlantique (TAFTA) en cours de négociation entre les Etats-Unis et l’Union européenne.

Pourtant, cette manifestation bon enfant souhaitait simplement alerter l’opinion publique sur les dangers que ce traité fait peser sur nos régulations environnementales, sociales et sanitaires. C’est tout simplement inacceptable. En effet, la Commission Européenne négocie en ce moment même dans le plus grand secret un accord commercial avec les Etats-Unis. Pour EELV, la mobilisation contre ce traité doit être un enjeu majeur pour le prochain mandat des députés européens. "Je suis souverainiste, notre souveraineté c’est l’Europe !" Europe Écologie Les Verts - Site officiel du mouvement.

Après le Conseil de l’Europe qui pointait lundi des « pratiques inacceptables » en matière de dépenses des élus et recommandait de réformer les indemnités représentatives de frais de mandat attribuées à chaque député et sénateur, c’est aujourd’hui la Commission Européenne qui pointe un niveau de corruption « à couper le souffle » dans notre pays. Pour la Commission, la corruption coûte 120 milliards d’euros par an à l’économie de l’UE, soit 1 % de son PIB et un peu moins que son budget annuel. Le secteur du BTP serait le plus concerné. La France pesant pour environ un quart de l’économie européenne, les chiffres en jeu sont proprement colossaux.

Daniel Cohn-Bendit : à Bruxelles, il y a des politiques "emplois fictifs" Bové candidat à la tête d'affiche écologiste européenne. Retraites : au Sénat, une situation inédite. Le Sénat a rejeté ce mardi le projet de loi relatif aux retraites à l’unanimité, ce qui constitue une situation inédite. Les écologistes ont voté contre le texte dépourvu de structure et de cohérence qui a été soumis à l’approbation de la Chambre haute.

De nombreux amendements, adoptés tout au long du débat avec des majorités variées, ont abouti à un texte globalement dépourvu de sens. Pour le groupe écologiste du Sénat, cette situation confirme, après une adoption à l’Assemblée nationale à quelques voix près, que le Gouvernement ne s’est pas donné les moyens de travailler ce projet de loi avec sa majorité, ni sur la forme, ni sur le fond. Sarkozy, roi du bobaromètre (épisode 6) Loin, très loin devant. M. Cohn-Bendit: "La vie, ce n'est pas aussi simple qu'un discours de Mélenchon" «L'écologie politique est la seule idée nouvelle depuis 1945» L’environnement est la dernière préoccupation des français !