background preloader

Privilège blanc

Facebook Twitter

Pourquoi les Blancs sont des "expats" et les autres des "immigrés"? Faut-il arrêter d'utiliser le mot "expatrié" au profit d'"immigré"?

Pourquoi les Blancs sont des "expats" et les autres des "immigrés"?

Une question sémantique soulevée par The Guardian, loin d'être anodine. Car selon Mawuna Remarque Koutonin, un "activiste pour la Renaissance Africaine", dont la tribune est reprise dans le quotidien anglais, l'utilisation de ces terme est révélatrice d'une "hiérarchie des mots créée dans le but de placer les Blancs au-dessus de tous les autres". Qu'est-ce qu'un expatrié? Qui est un expatrié? S'interroge l'auteur.

L'exemple de Hong Kong, cette ville "entre deux mondes" Cette définition en main, toute personne qui part de son pays pour travailler dans un autre devrait donc être qualifié "d'expatrié", ou "expat". C'est exactement ce qu'explique L'Expat, un blog spécialisé du Wall Street Journal, qui se demande "Qui est un "expat", à Hong Kong, où tout le monde vient d'ailleurs"? Lutter contre racisme Une différence de sémantique qu'on peut observer partout: en Afrique ou en Europe. La fragilité blanche : pourquoi est-ce si dur de parler aux Blancs de racisme ? Je suis blanche.

La fragilité blanche : pourquoi est-ce si dur de parler aux Blancs de racisme ?

J’ai passé des années à étudier ce que cela signifie d’être Blanc dans une société qui proclame l’insignifiance de la race, alors que celle-ci structure profondément la société. Voilà ce que j’ai appris : toute personne blanche vivant aux Etats-Unis va développer des opinions sur la race simplement en baignant dans notre culture. Mais les sources traditionnelles – écoles, manuels scolaires, médias – ne nous fournissent pas les multiples points de vue dont nous avons besoin. Oui, nous allons développer des opinions chargées d’émotions fortes, mais ce ne seront pas des opinions bien informées. Notre socialisation nous rend racialement analphabètes. Les définitions courantes du dictionnaire réduisent le racisme à des préjugés raciaux individuels et aux actions intentionnelles qui en résultent. Oui, une personne racisée [person of color ] peut s’asseoir à la table du pouvoir, mais l’écrasante majorité des décideurs seront blanc-he-s.

Comportements communs des BlancHES - Antiracisme et hégémonie blanche. Comment la blancheur perpétue le racisme ? Entretien avec Robin DiAngelo — L'Autre Quotidien 12 Juin. Gawker : Qu’est-ce que la blancheur [whiteness], et comment est-elle construite ?

Comment la blancheur perpétue le racisme ? Entretien avec Robin DiAngelo — L'Autre Quotidien 12 Juin

Robin DiAngelo : Le racisme a deux fonctions principales : l’oppression des racisé-e-s [people of color], oppression que la plupart des gens reconnaissent, mais aussi l’élévation simultanée des Blancs. Vous ne pouvez pas tenir un groupe vers le bas sans élever l’autre vers le haut. Donc, quand je pense à la blancheur, je pense à ces aspects du racisme qui élèvent spécifiquement les Blancs. Maintenant, tout le monde est connecté. Aussi, tout ce qui opprime les racisé-e-s est ce qui probablement élève les Blancs. En tant que Blancs dans cette société, nous sommes socialisés dès notre naissance pour nous voir comme supérieurs, pour voir les Blancs et les choses qui leur sont associées comme supérieures. Comment la blancheur et les normes culturelles blanches influencent-elles la manière dont nous abordons, ou non, les questions de race et de racisme ? Tout d’abord, il y a la solidarité blanche.

Racisme anti-blanc

White tears : 4 solutions pour les éviter ! Si vous êtes une personne blanche qui a été dans des espaces activistes, vous avez sans doute pu constater cette règle de base : il n’y a pas de place pour les white tears. D’où vient la règle des white tears? Les white tears ne sont pas juste les larmes versées par une personne blanche. Tout comme le white feminism cette notion est SOCIALE. Ce sont les larmoiement des blancs lorsqu’ils sont confrontés à leur propre privilège ou à leur suprématie. Ce sont les larmes de Taylor Swift quand elle a attaqué Nicki Minaj ou celle d’EnjoyPhoenix quand on l’a confronté sur l’usage du mot « nigga ».

Ces larmes ont coûté la vie à des milliers d’esclaves noirs ou indiens, ces larmes ont été responsables de milliers d’injustices. . « Je monterai sur scène pour récupérer mes prix : pour Feeling Myself et Anaconda. »