background preloader

Blog info livres

Facebook Twitter

Best Websites To Download Free EBooks. Actualités - Âmes sœurs de… - Les oeuvres de… - Histoire de bien… - Les tribulations… - Rencontre avec… - Rencontre avec… - La fenêtre… - Mon entrée dans le… - Une nouvelle maison… - Dans les coulisses… - Les-petits-papiers-de-mademoiselle.over-blog.com. Dimanche 12 juin 2011 7 12 /06 /Juin /2011 10:00 Après Dans l’attente d’une réponse favorable, Douze cordes et CapharnaHome, publiés aux éditions aNTIDATA, Gilles Marchand revient avec un polar, Green Spirit, édité chez Zinc Éditions.

Actualités - Âmes sœurs de… - Les oeuvres de… - Histoire de bien… - Les tribulations… - Rencontre avec… - Rencontre avec… - La fenêtre… - Mon entrée dans le… - Une nouvelle maison… - Dans les coulisses… - Les-petits-papiers-de-mademoiselle.over-blog.com

Hyperactif passionné et sympathique, bordelais d’origine, parisien d’adoption, Gilles Marchand multiplie les projets en tous genres. Rencontre avec un auteur à l’imagination débridée voire carrément déjantée... Pouvez-vous nous parler de votre parcours d'auteur ? Tout s'est fait à la suite de rencontres. Un peuple de papiers. Votre enquête s’inscrit dans la double perspective d’une sociologie de l’administration et d’une sociologie du populaire...

un peuple de papiers

Il s’agit d’étudier les administrations, et de les étudier par le bas : par le biais des employés subalternes et peu visibles, à l’endroit où des normes institutionnelles se matérialisent, et en portant le regard sur des institutions banales : un bureau de poste, une mairie, un centre social. Mais aussi par le biais des pratiques des usagers eux-mêmes, qui influent, à travers le guichet, sur le fonctionnement de l’institution, et qui restent très peu étudiées. Les vies sont-elles particulièrement administrées dans les classes populaires ? Pour toute une série de raisons qui tiennent à leur situation économique, familiale parfois, et à la part des étrangers, la relation des classes populaires aux administrations est plus fréquente. DEUX ONTOLOGIES: Mondrian et De Kooning. Dans “New Ontologies”, Andrew Pickering, le philosophe et sociologue des sciences britannique, présente deux types d’ontologie: 1) une ontologie classique, dominante, de type transcendant – une ontologie d’essences et 2) une ontologie plus inhabituelle, minoritaire, de type immanent – une ontologie de devenirs.

DEUX ONTOLOGIES: Mondrian et De Kooning

A travers sa critique de l’ontologie traditionnelle Pickering élabore sa vision d’un nouveau type d’ ontologie (non-dualiste, pluraliste, processuelle, et anarchique) qui sous-tend des pratiques innovantes dans des domaines différents (la peinture, les sciences, les mathématiques, l’architecture, le génie civil). Pickering commence avec le contraste entre les peintres De Kooning et Mondrian. En voilà des idées !

Numéro du 24 décembre 2006 Pour ce disciple de Raymond Aron, le libéralisme est d'abord politique.

En voilà des idées !

Et l'Europe ne doit pas se définir que sur le plan économique. Le libéralisme est à redécouvrir. The latest new items on Vestiaire Collective. Umberto Eco - La pensee est une vigilance continuelle. La pensée est une vigilance continuelle Entretien avec Roger-Pol Droit1 Umberto Eco.

Umberto Eco - La pensee est une vigilance continuelle

Welcome to the home page of Umberto Eco. Le blog de pimprenelle.

Revues

QUESTIONS QUI FONT ou non DÉBATS - Le droit d'être… - Les études sur la… - Egalité des droits… - Accorder les… - Les leçons… - Sur l'égalité des… - Le lien avec l'autre - À chaque société… - Emergence de… - Du voile et du… Le kitsch moderne. Les lectures de léa. Philippe Liotard's blog - Corps, culture, éducation. Le Libr'Air. Poésie contemporaine sur Sitaudis.fr, le premier site de poésie comparative. La bibliothérapie de Psychologies.

Cette semaine, Moijechante nous parle de son livre thérapeute : La source du bonheur est dans notre cerveau, de Christian Boiron. 0 votes1 vote0 vote0 votes1 vote0 voteVoir l'image en grand La psychologue qui me suivait à l'époque m'a conseillé La source du bonheur est dans notre cerveau, de Christian Boiron.

La bibliothérapie de Psychologies

"Comment se porte, mon bon Monsieur, cette gracieuse mélancolie?" Octave dans "Les Caprices de Marianne", Acte I, scène 1, Alfred de Musset. An English man in Rome. Dimanche 30 octobre 2011 7 30 /10 /Oct /2011 14:34 Une curiosité chez Rivages : Un polar romain écrit par un anglais.

An English man in Rome

Avec un titre étrange Kompromat (mais ça c’est dû à la traduction). L’anglais s’appelle Conor Fitzgerald. Livres à 100 à l’heure. L'année du rat par Régis Descott. L’année du rat est né d’un rêve qui m’a réveillé en pleine nuit, me laissant avec une vision, celle d’un homme avec une tête de rat.

L'année du rat par Régis Descott

Une image impossible, monstrueuse, qui à mes yeux recelait un potentiel romanesque très fort. J’ai commencé à chercher des équivalences à cette image, sachant que mes pas me conduiraient vers l’univers de la génétique et ses manipulations sans limites. Alain Resnais dans Mon oncle d’Amérique avait affublé certains de ses acteurs de têtes de rats. Henri Laborit illustrait les comportements des personnages à l’aide de rats de laboratoire soumis à des expériences. Le blog de Bernard Morlino - Archives pour: Mai 2012. Book Review – Les Rémunerations Obscènes. Philippe Steiner‘s Les Rémunerations Obscènes is a pamphlet more than a book per se.

Book Review – Les Rémunerations Obscènes

With a 134 pages of text, it a short and clear read on the topic of the stratospheric compensations received by corporate CEOs and their lack of justification. However, the book is not just a rant against these compensations packages. Steiner systematically debunks one by one, armed with both economic and organizational sociology and some solid references to research, all the justifications commonly employed to rationalize the levels of CEO compensation. The book is also shock full of data detailing the various levels of compensations, their evolution and trajectories, alongside some more well-known data on the increase of inequalities and wage stagnation for the rest of the population.

The icing on the cake comes from some morceaux choisis from CEOs themselves, in their own words, explaining why they should be paid such obscene compensations. Bonnes feuilles de Les Rémunérations obscènes, de Philippe Steiner. Chapitre 1 – Des revenus d’une autre galaxie. « Les règles de l’économie de marché telles que les décrit l’économie classique jouent beaucoup plus rarement sous leurs aspects de libre concurrence dans la zone supérieure, qui est celle des calculs et de la spéculation » Fernand Braudel. « Que gagne en moyenne mensuellement le P-DG d’une grande société française ?

Bonnes feuilles de Les Rémunérations obscènes, de Philippe Steiner

Sale temps pour les braves de Don Carpenter. Sale temps pour les braves - Editions Cambourakis. Jorge Semprun : L'Ecriture ou la Vie (notes de lecture) "Je cherche la région cruciale de l'âme où le Mal absolu s'oppose à la fraternité. " (André Malraux) Publié en 1994, L'Écriture ou la Vie mêle un récit autobiographique sur la vie de l'auteur après sa sortie d'un camp de concentration, et une réflexion sur la difficulté de raconter l'expérience de la déportation.

Interview Christophe Barbier:"La politique française, semblable à une passion amoureuse" : Procuste. Les divagations d'Elarinya. Economics of Good and Evil. A blog by Mark Athitakis on (mostly) U.S. novelists and short-story writers. La Compagnie Noire, Tome 1 : - Glen Cook. "La compagnie noire" traînait sur mes étagères depuis des lustres et je me suis dit qu'il était plus que temps que je me mette à lire ce cycle de Dark Fantasy !

Faudrait mieux ne pas trop laisser traîner sur les étagères les aventures de cette bande de mercenaires qui a plusieurs siècles d'existence... L'actualité littéraire, par Pierre Assouline. Paul Ariès : un « socialisme gourmand » pour en finir avec la gauche triste - Alternative. Basta ! : Pourquoi « faire sécession » du capitalisme ? Les analyses de la gauche sur le capitalisme aujourd’hui sont-elles pertinentes ? Bête noire. Condamné à plaider. Encensé par ses admirateurs, critiqué par beaucoup de magistrats, la « Bête noire » des prétoires s’explique pour la première fois. Non, il n’est pas fasciné par le mal, mais il défend autant la présomption d’innocence que le droit – pour les criminels de tout bord – à une juste peine qui ne varie pas du simple au double d’une cour d’assises à l’autre. Non, il n’est pas l’ennemi des magistrats, mais il s’interroge sur l’absence de la notion d’humanité dans leur serment, alors qu’elle figure dans celui des avocats.

Car ceux qui lui confient leur destin sont aussi des êtres humains, dont la ligne de vie a parfois de quoi inspirer aux jurés une certaine clémence. Non, il n’est pas contre l’État, mais il est souvent révolté par le fonctionnement de la Justice.