background preloader

Les littoraux, espaces convoités

Facebook Twitter

Les littoraux, espaces
convoités
- La concentration des hommes et des activités.
- La concurrence pour l’espace.
- Quels aménagements durables pour les littoraux ?

Aire Marine Protégée, intérêt général environnemental et territoire, un rendez-vous manqué ? Le cas de Mayotte. 1Le Parc Naturel Marin de Mayotte (PNMM), situé dans le canal du Mozambique, a été créé par décret le 18 janvier 2010 et entoure ce qui est devenu, depuis mars 2011, le 101e département français.

Aire Marine Protégée, intérêt général environnemental et territoire, un rendez-vous manqué ? Le cas de Mayotte

Le PNMM couvre les 68 381 km2 de la Zone économique exclusive de l’île. Il s’agit d’une Aire marine protégée (AMP), c'est-à-dire « un espace géographique clairement défini, reconnu, dédié et géré par des moyens efficaces légaux et autres, pour atteindre la protection à long terme de la nature ainsi que des services d’écosystèmes et des valeurs culturelles associées » (congrès mondial pour la conservation de la biodiversité, Barcelone, 2008). 1 Livre bleu des engagements du Grenelle de la Mer, juillet 2009 2D’initiative nationale, le PNMM résulte notamment des engagements pris par la France à la suite du Grenelle de la Mer1, en 2009 : sa création est le fruit d’une « procédure rapide et d’une forte détermination politique » nationale (Legoff, 2010).

Figure 1. Développement durable en zones côtières : comment territorialiser l’intérêt général environnemental ?Un cadre d’analyse. 1Même si le développement durable est devenu une référence largement admise, concilier développement économique et protection de l’environnement reste une tâche complexe qui interroge la recherche (Fagnart et Hamaide, 2012), en particulier pour des littoraux soumis à de nombreux usages concurrents et à une forte pression anthropique.

Développement durable en zones côtières : comment territorialiser l’intérêt général environnemental ?Un cadre d’analyse

Mais aux oppositions locales entre environnement et développement s’ajoutent des controverses « local-global » liées à la prise en compte croissante d’enjeux environnementaux globaux. Ce sont par exemple des oppositions autour de la création d’aires marines protégées ou de parcs naturels régionaux littoraux : des exigences nationales se heurtent à des aspirations locales, créant d’une part des controverses autour de l’acceptabilité de mesures de protection, d’autre part des dynamiques de négociation autour de la territorialisation de ces mesures. 2Ces oppositions ne sont pas propres au littoral, mais il en est un théâtre privilégié. 1.1. 1.2. Webdoc grand angle. Les atolls, des territoires menacés par le changement climatique global ? L’exemple de Kiribati (Pacifique Sud)

En 2014, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) [1] a publié son cinquième rapport d’évaluation.

Les atolls, des territoires menacés par le changement climatique global ? L’exemple de Kiribati (Pacifique Sud)

L’illustration du volume portant sur les « conséquences, l’adaptation et la vulnérabilité » met en évidence les États atolliens : des habitants de Tuvalu ont été photographiés à planter des palétuviers dans le but de développer une mangrove. Tuvalu, Kiribati, les Îles Marshall dans l’océan Pacifique et les Maldives dans l’océan Indien ont pour particularité d’être des États entièrement composés d’atolls. Les atolls sont des systèmes fragiles. Ils présentent un système de ressources terrestres limité dont les sociétés atolliennes sont fortement dépendantes. Contrôle des espaces océaniquesLa Géothèque. Les eaux intérieures regroupent les cours d’eau, les lacs, les ports, certaines parties de mer séparant le continent avec les îles péri-continentales.

Contrôle des espaces océaniquesLa Géothèque

Certains chenaux d’accès aux ports sont aussi considérés comme des eaux intérieures. Dans un rayon de 12 MN (miles nautiques, 1 MN = 1,8 km) à partir de la ligne de base, correspondant à la laisse des basses mers (zéro hydrographique), s’étend la mer territoriale. Le littoral breton : modèle théorique (bloc diagramme)La Géothèque. Je rappelle qu’un bloc diagramme est un exercice de modélisation de la réalité qui n’a pas pour objectif d’en être une représentation exhaustive et fidèle, mais de dégager des éléments d’interprétation dans un objectif pédagogique.

Le littoral breton : modèle théorique (bloc diagramme)La Géothèque

Comme tout document pédagogique, il comporte des raccourcis et des simplifications : à ce titre il n’est pas une production scientifique. Le document d’appui est ici la carte de Saint-Pol-de-Léon au 1/50000, mais l’illustration se veut plus générale du littoral breton. Le relief de la Bretagne intérieure est marqué par un sous-sol granitique (1) et un modelé en « creux et bosses » caractéristique de l’érosion des plis hercyniens.