background preloader

Partenariats Publics Privés (PPP)

Facebook Twitter

Cash investigation en replay.

Aéroport de Toulouse - Blagnac

En Espagne, 10 000 euros pour un aéroport. LE MONDE ECONOMIE | • Mis à jour le | Par Sandrine Morel (Madrid, correspondance) Inauguré en 2008, l’aéroport de Ciudad Real, en Castille-La Manche, avait coûté la bagatelle de 450 millions d’euros.

En Espagne, 10 000 euros pour un aéroport

Après plusieurs tentatives de ventes, il a finalement trouvé un acquéreur lors de sa mise aux enchères, vendredi 17 juillet, pour le montant dérisoire de 10 000 euros. Pour ce prix, l’acquéreur – le véhicule d’investissement chinois Tzaneen international, inscrit au registre marchand en mars dernier avec un capital social de 4 000 euros – a acheté la piste d’atterrissage, les hangars, la tour de contrôle et une partie des terrains. Symbole de la bulle immobilière Cependant, il a annoncé dans un communiqué son intention d’investir entre 60 et 100 millions d’euros prochainement pour acheter le terminal, le parking et les terrains manquants et remettre en fonctionnement l’aéroport afin d’en faire « la porte d’entrée en Europe » du transport de marchandises, en provenance notamment de Chine.

4_pages_PPP.pdf.

Grand stade de Nice

Au grand raout du lobby des partenariats public-privé. Haro sur les PPP. L’Unsfa demande un moratoire sur les PPP ! Alors que le poids des contrats de partenariats public privés (PPP) s’accentue dans l’économie française, les médias relatent de plus en plus les dysfonctionnements et surcoûts qu’ils engendrent.

L’Unsfa demande un moratoire sur les PPP !

Rappelons qu’ils permettent de confier en un seul marché, conception, construction, entretien, maintenance et gestion d’un équipement public, financé par le groupement privé attributaire du contrat, et payé par l’état ou la collectivité sous forme de loyers. Le Conseil Constitutionnel avait indiqué dès 2003 à propos des PPP que « la généralisation de telles dérogations au droit commun de la commande publique ou de la domanialité publique serait susceptible de priver de garanties légales les exigences constitutionnelles inhérentes à l’égalité devant la commande publique, à la protection des propriétés publiques et au bon usage des deniers publics ». Nous avons maintenant un retour de 9 ans sur les contrats globaux type PPP en France, et 15 ans en Angleterre. Finissons-en avec les PPP, ces boulets que l’Etat s’accroche au pied. Tribune Lors du premier épisode de l’abandon de l’écotaxe, « reportée sine die », Ségolène Royal lançait tous azimuts des propositions aussi diverses qu’improvisées afin de compenser le manque à gagner.

Finissons-en avec les PPP, ces boulets que l’Etat s’accroche au pied

Making of Mathilde Moracchini (cadre dans l’économie sociale et solidaire) et Hadrien Toucel (doctorant CNRS) sont les auteurs de « Partenariats public-privé : pillage et gaspillage » (éd. Bruno Leprince, septembre 2014), il nous ont proposé cette tribune. Ce qu’ils y dénoncent est non seulement grave, mais symptomatique d’un raisonnement à courte vue : soulager l’Etat à court terme en concédant des quasi-rentes à des groupes privés. S’ouvre à présent l’épisode 2, au cours duquel le gouvernement tente le rapport de force pour limiter les surcoûts occasionnés par la rupture du contrat avec Ecomouv : en effet, sortir du partenariat public-privé (PPP) avec la société Ecomouv implique le paiement d’une compensation qui pourra atteindre plus d’un milliard d’euros aux frais des contribuables. Envoyé Spécial du 27 février 2014 - 27/02/2014 - News et vidéos en replay - Envoyé spécial. Y aurait-il des escrocs du PPP (partenariat public privé) ?

Martine Orange publie "Ecomouv: les calculs de la haute administration" : « Si c’était à refaire, je le referais. » Auditionné par la commission d’enquête sénatoriale, Daniel Bursaux, directeur général des infrastructures, a défendu le contrat de partenariat public-privé (dits PPP) pour l’écotaxe.

Y aurait-il des escrocs du PPP (partenariat public privé) ?

Les engagements de l’État s’élèvent déjà 774 millions d’euros. Pour combler le manque à gagner, l’État envisage d’allonger la durée des concessions autoroutières, donc le profit d'entreprises privées, gestionnaires d'équipements publics, qu'elles percevront sur les usagers. Ecomouv est un impôt déguisé illustrant le retour des fermiers généraux de l'Ancien Régime. Une régression de trois siècles défendue par un haut fonctionnaire de la République.

Daniel Bursaux est polytechnicien, comme l'ex-PdG Didier Lombard de France télécom qui avait lancé "la mode des suicides", et ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts. Ecotaxe: «On s’est fait enfumer» De Notre-Dame-des-Landes au scandale Ecomouv’… Il n’y a pas de bons partenariats public-privé ! Le scandale Ecomouv’ a été l’occasion de faire émerger dans le débat public les partenariats public privé, les fameux “PPP”.

De Notre-Dame-des-Landes au scandale Ecomouv’… Il n’y a pas de bons partenariats public-privé !

Mais de quoi s’agit-il ? Le front de gauche Paris vous propose quelques explications pour mieux comprendre pourquoi nous les refusons et pourquoi la question de la libération des services publics de l’emprise des entreprises est au coeur du programme de nos listes “A Paris, place au peuple !” Les P.P.P. Si les politiques UMP et PS paniquent tous devant la perte du triple « A », ils sont vraiment très attirés par le triple « P » (Partenariat Public Privé) avec les grands groupes : VINCI, BOUYGUES, VEOLIA,… .

Les P.P.P.

En ces temps de vaches maigres et de déficit record de la maison France, l’ETAT, comme les Collectivités, ne peuvent plus emprunter pour investir car il faut baisser notre dette. Mais comment financer nos grands projets inutiles ? Et bien, c’est simple : vous trouvez un grand groupe privé, VINCI ; vous lui confiez un projet d’AEROPORT avec un contrat de concession de 55 ans ; VINCI finance 55% de l’investissement avec le cautionnement des Collectivités et 45% de subventions dites remboursables (clause de retour à meilleure fortune) par ces mêmes Collectivités ! Résultat : VINCI s’assure une rente de 12% annuel pendant 55 ans et le Public prend à sa charge les 45% non remboursés ainsi que le déficit probable de l’Aéroport. Notre Dame des Landes : un PPP juteux pour VINCI - attac 16.

Ministère de la défense et Microsoft : les dessous du contrat «open-bar» - Page 4. L'Etat doit cesser de livrer ses systèmes informatiques aux intérêts américains. Dans une lettre ouverte au président de la République, Lionel Allorge, président de l'April (association de défense du logiciel libre), s'alarme de l'espionnage des institutions les plus sensibles grâce aux contrats d'exclusivité passés avec des entreprises internationales, notamment le contrat entre le ministère de la défense et la société Microsoft.

L'Etat doit cesser de livrer ses systèmes informatiques aux intérêts américains

Des solutions existent, comme celle choisie par la gendarmerie, rappelle-t-il. Monsieur le Président de la République, Depuis plusieurs mois, les révélations sur l'espionnage généralisé de la population et des officiels français par les services secrets américains via la National Security Agency (NSA), à travers notamment son programme PRISM, ont montré combien il est vital pour les services de l'État français de conserver la maîtrise de leurs systèmes informatiques. En matière d'informatique, soit l'on contrôle l'ensemble de son système soit c'est quelqu'un d'autre qui en a le contrôle. Il n’y a pas d’alternative. Le contrat insensé de l'écotaxe - Page 1. Les partenariats public/privé : le retour de bâton ? La France soumise au partenariat public-privé. Pendant que les medias applaudissent la « révolution verte » de M.

La France soumise au partenariat public-privé

Nicolas Sarkozy et célèbrent les « avancées » du Grenelle de l’environnement, les apologistes du « Partenariat public-privé » conduisent avec succès une offensive sans précédent qui vise à assujettir des pans entiers de l’action publique à la logique du profit maximal. Une loi votée le 9 octobre 2007 remet ainsi en cause le contrôle des marchés, instauré par la loi « Mazeaud-Seguin » du 8 février 1995. Conjointement, l’Institut français de la gestion déléguée vient de convaincre le Président de la République de faire du « Partenariat-public-privé » l’alpha et l’omega des politiques publiques. Une proposition de loi relative à la « simplification du droit » présentée par Messieurs Jean-Luc Warsmann, Etienne Blanc et Yves Jego, députés UMP, a été enregistrée à la Présidence de l’Assemblée nationale le 21 septembre 2007. L’assomption du PPP lancer un programme de projets d’intérêt national en contrats de partenariat, M. PPP: des chantiers pharaoniques à la rentabilité incertaine.

PPP, Pim Pam Poum. PPP, Pim Pam Poum (2. Qui s’annonce .... ; de Fabrice Nicolino c’est quand que l’on va refuser de servir de cobayes et de s’empoisonner pour engraisser la bourse des malfrats ;; ; fait-on manger, de gré ou de force ?

PPP, Pim Pam Poum (2

Avant d’essayer de répondre, il est bon d’avoir en tête deux études récentes. La première, publiée en 2011, montre la présence dans le lait - de vache, de chèvre ou d’humain - d’anti-inflammatoires, de bêtabloquants, d’hormones et bien sûr d’antibiotiques. La Parisienne Libérée - PPP. Galileo : le PPP face au « juste retour » - wp11_caudron.pdf. Prisons neuves : le partenariat public-privé, du "bricolage" Riom (Puy-de-Dôme), Valence (Drôme) et Beauvais (Oise) : trois villes qui doivent accueillir, en 2015, un nouvel établissement pénitentiaire flambant neuf. Ils remplaceront sept établissements vétustes : deux à Riom et un à Clermont-Ferrand, Valence, Beauvais, Compiègne et Liancourt (Oise).

Pour pouvoir les fermer au plus vite, le ministère de la Justice explique jeudi 13 décembre s'être résolu à conserver, pour ces trois nouvelles prisons, le mode de financement du "partenariat public-privé" (PPP). Prévu par la précédente majorité, il permet à l'Etat de recourir à l'investissement privé en contrepartie d'un loyer. Jugé trop coûteux, il a fait l'objet de vives critiques de la part de... la ministre de la Justice elle-même. Christiane Taubira estimait en effet en juin qu'il n'était "pas acceptable" car il "engageait l'Etat sur au moins deux générations pour échapper à des crédits aujourd'hui". "Plus les prisons sont grandes, plus le niveau de violence est élevé"

Faut-il brûler les partenariats public-privé ? Un jour, une très belle danseuse de ballet proposa à l’écrivain George Bernard Shaw de porter ses enfants.

Faut-il brûler les partenariats public-privé ?

«Imaginez, lui dit-elle, ils auraient ma beauté et votre intelligence.» L’écrivain rétorqua qu’il craignait qu’à l’inverse, la progéniture hérite de son physique à lui et de l’intelligence de son interlocutrice. Depuis 2004, un nouveau mode de financement des investissements publics connaît un grand succès : le partenariat public-privé. Dans ces dispositifs, au lieu d’acheter une infrastructure, l’Etat la fait construire par un opérateur privé, puis en loue l’usage sur une longue période. Ce dispositif a notamment été utilisé pour construire des routes, des lignes à grande vitesse, le «Pentagone français» de Balard, ou l’hôpital Sud-Francilien.

Mais comme dans l’histoire de George Bernard Shaw, le résultat a bien souvent été l’inverse : la piètre gestion du secteur public, jointe à la cupidité du secteur privé. Bordeaux : un partenariat public-privé de plus avec le grand stade. T un PPP de plus ! Le 19 décembre dernier, le tribunal administratif de Bordeaux a débouté les opposants au grand stade et validé le montage retenu par la municipalité d'Alain Juppé. Microsoft Word - D11475.doc - 04-10_partenariat_public_prive.pdf. Le Partenariat Public Privé, un modèle à réinventer. Un débat commence à poindre qui devra être tranché dans les prochains mois. Les mauvaises affaires des partenariats public-privé. PPP : le fiasco financier de l'hôpital sud-francilien. Le désastre financier et sanitaire du centre hospitalier sud-francilien (CHSF) illustre parfaitement les dérives auxquelles une gestion court-termiste, totalement comptable et excluant toute démocratie sanitaire aboutit. Silence, hôpital high-tech fantôme.

PPP : le fiasco financier de l'hôpital sud-francilien. Stade de Lille: les arrangements d’Eiffage avec l’environnement - Page 2. Immobilier : Le partenariat public-privé ne fait pas l'unanimité. Lignes TGV, stades, hôpitaux, prisons… ce montage est utilisé pour financer toutes sortes d'infrastructures publiques. Accueil. Partenariat public-privé. Partenariats public-privé. Partenariats public-privé - Mathilde Moracchini, Hadrien Toucel.