background preloader

Bibliographie intéressante classe inversée

Facebook Twitter

La classe inversée. Héloïse Dufour, docteur en neurobiologie et formatrice académique à Paris, nous explique les principes qui fondent cette nouvelle pratique pédagogique.

La classe inversée

Héloïse Dufour a créé l'association Inversons la classe pour dynamiser cette pratique pédagogique en privilégiant le lien entre pairs, et elle en est la présidente. Dans l'interview filmée, Gaëlle Dufour, Déléguée générale de l'association, et Adrien Rousse, coordonnateur parisien de l'association, nous présentent l'association : Vous avez une minute ? Pour comprendre la classe inversée. La classe inversée. Classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ? Par Isabelle Nizet * et Florian Meyer * La classe inversée exerce un attrait indéniable sur les enseignants qui souhaitent diversifier leurs approches pédagogiques et tenter de nouvelles expériences avec leurs élèves.

Classe inversée : que peut-elle apporter aux enseignants ?

Il semble cependant nécessaire de bien comprendre en quoi cette approche offre des bénéfices réels, alors que peu de recherches scientifiques ont démontré son efficacité à l’aide de données probantes, comme le soulignent Steve Bissonnette, professeur à la TÉLUQ, et Clermont Gauthier, professeur à l’Université Laval au Québec. Une définition souple. Les outils qui rendent possible la classe inversée. La notion de classe inversée tourne beaucoup autour de la vidéo.

Les outils qui rendent possible la classe inversée

Mais pourquoi? Selon Caroline Hétu et David Chartrand, enseignants, elle constitue un outil pédagogique très puissant, permettant « d’expliquer des notions, substituer une partie du cours et donner des instructions claires, autant en classe qu’à la maison ou à l’étranger ». De plus, elle favorise l’autonomie des jeunes en leur permettant d’apprendre à leur rythme, laissant par le fait même plus de temps à l’enseignant pour aider les autres. 1.

Introduction à l’infonuagique Quiconque a déjà travaillé avec la vidéo sait à quel point ce média est « lourd » côté informatique. Le fait de déposer un fichier (dans ce cas-ci, un fichier vidéo) sur un service en ligne pour y avoir accès de partout s’appelle l’infonuagique, ou l’informatique en nuage. Il existe d’autres applications de l’infonuagique. 2. Pour la création de capsules vidéo originales, il y a différentes façons de procéder. 3. Khan Academy. Tag Archive. Mesurer l’impact des technologies, est-ce vraiment réalisable ?

Tag Archive

La question de la mesure des effets des technologies est « déjà » une vieille question. Beaucoup de tentatives, et cela fait environ 30 années que cela dure, se sont hélas soldées par une conclusion qui tient en trois lettres : NSD. Ce No Significant difference a d’ailleurs été affublé d’une mention de phénomène tant les recherches en question [...] Isomorphisme, cohérence et variété … vers une systémique de la technopédagogie ?

Dans cet épisode particulièrement centré sur la formation des enseignants, nous présentons le principe d’isomorphisme. Refonder l’école ou la flipper ? La « flipped taxonomie » ou l’inversion de la taxonomie des compétences Nous avons, dans la vidéo précédente, parler de la cohérence des objectifs, des méthodes, de l’évaluation … des outils. Les compétences au cœur du dispositif pédagogique Imaginaires et promesses du numérique en éducation, par Marcel Lebrun. Mais qu’est ce que la classe Inversée. L’apprentissage actif expliquerait les effets positifs de la classe inversée. Pour plusieurs intervenants du milieu de l’éducation, la classe inversée est un modèle qui aurait des impacts positifs sur la réussite et la motivation des élèves.

L’apprentissage actif expliquerait les effets positifs de la classe inversée

Mais le succès de la classe inversée relève-t-il du modèle lui-même ou des implications qu’il sous-tend? Une étude s’est penchée sur la question. La classe inversée, modèle pédagogique qui vise à ce que les élèves réalisent les activités pratiques en classe et assimilent la portion théorique en dehors des heures de cours, jouit d’une certaine popularité actuellement. Pour plusieurs intervenants du milieu de l’éducation, au primaire comme au secondaire, ce modèle aurait des impacts positifs sur la réussite et la motivation des élèves.

Mais le succès de la classe inversée relève-t-il du modèle lui-même ou des implications qu’il sous-tend? Une étude publiée dans le dernier numéro de la revue Life Sciences Education s’est intéressée à cette question. Quand le BYOD et la classe inversée renforcent les inégalités scolaires. Dans un article intitulé Homework is a Social Justice Issue – Hybrid Pedagogy, Kris Shaffer revient sur la question des devoirs à domicile à l’ère du BYOD (Bring Your Own Device) et de la classe inversée et sur la question de l’égalité des chances (justice sociale) à l’école. Il en arrive rapidement au constat que ces technologies et ces approches pédagogiques renforcent les inégalités scolaires au profit des élèves et étudiants déjà privilégiés socialement et financièrement. Cela ne l’empêche pas de recourir à la classe inversées, mais en introduisant un nouveau paramètre de justice sociale à la taxonomie de Bloom.