background preloader

Histoire luther dossier

Facebook Twitter

Histoire. La renaissance. Le courant renaissance couvre une période longue de deux siècles durant lesquels la peinture s’exprime différemment selon la région, l’école picturale ou encore le contexte politico-social.

La renaissance

Ce vaste mouvement est généralement divisé en trois périodes : la première renaissance (1400 - 1500), la renaissance classique (1500 - 1520) et le maniérisme (1520 - 1600). Le nouveau style s’impose d’abord en Italie dès le XVe siècle. La découverte de l’Amérique en 1492 dévoile un monde beaucoup plus vaste que ce que l’on croyait et excite la convoitise et l’ambition des monarques des grands Etats européens, devenus titulaires d’un pouvoir de plus en plus centralisé. Le pape n’est plus le chef spirituel auquel on vouait une allégeance aveugle mais devient un concurrent que l’on cherche à s’allier ou au contraire à soumettre. L’humanisme permet également au portrait d’apparaître, genre jusqu’alors prohibé par le pouvoir religieux pour lequel l’individu n’avait pas d’importance en soi. Martin Luther.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Martin Luther

Martin Luther, né le à Eisleben, en Thuringe (Allemagne)[1] et mort le dans la même ville, est un frère augustin[2] allemand, théologien, professeur d'université, père du protestantisme[3],[4],[5],[6] et réformateur de l'Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale[7].

Le 3 janvier 1521, il reçoit la bulle Decet romanum pontificem qui lui signifie son excommunication. Après les nombreux débats théologiques du haut clergé, l'empereur du Saint-Empire romain germanique et roi d'Espagne, Charles Quint, convoque Martin Luther en 1521 devant la diète de Worms (Rhénanie-Palatinat, Allemagne). Un sauf-conduit lui est accordé afin qu'il puisse s'y rendre sans risques. Ses prises de position radicales et antisémites sur les Juifs furent utilisées par les nazis[9],[10]. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] Jean Calvin. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Jean Calvin

Pour les articles homonymes, voir Calvin. Jean Calvin (forme latinisée du nom Jehan Cauvin), né le 10 juillet 1509 à Noyon (Picardie), et mort le 27 mai 1564, à Genève, est un théologien, un important réformateur, et un pasteur emblématique de la Réforme protestante du XVIe siècle, notamment pour son apport à la doctrine dite du calvinisme. Après des études de droit, Calvin rompit avec l'église catholique romaine vers 1530. Du fait des persécutions contre les protestants en France, Calvin se réfugia à Bâle, en Suisse, où il publia la première édition de son œuvre maîtresse, l'Institution de la religion chrétienne en 1536. La même année, il fut recruté par Guillaume Farel pour aider à la réforme de l'église à Genève. Calvin était un écrivain apologétique infatigable et un polémiste qui provoqua de nombreuses controverses. Biographie[modifier | modifier le code] Réforme protestante. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Réforme protestante

Pour les articles homonymes, voir Réforme. Amorcée dès le XVe siècle et culminante au XVIe siècle, la Réforme protestante est une volonté d'un retour aux sources du christianisme et aussi, par extension, un besoin de considérer la religion et la vie sociale d'une autre manière. Elle reflète l'angoisse des âmes[1], par la question du salut, centrale dans la réflexion des réformateurs, qui dénoncent la corruption de toute la société engendrée par le commerce des indulgences. Les réformateurs profitent de l'essor de l'imprimerie pour faire circuler la Bible en langues vulgaires (notamment l'allemand après la première traduction réalisée par Martin Luther), et montrent qu'elle ne fait mention ni des saints, ni du culte de la Vierge, ni du Purgatoire.

La référence à la Bible comme norme est néanmoins une des principales motivations des réformateurs. Bulle d'excommunication de Martin Luther de 1522 - Wittemberg/Rome. Ordonnances ecclésiastiques de l'Eglise de Genève de 1562. Martin Luther, l'homme qui fit trembler l'église I. Musée virtuel du Protestantisme. EDU'bases Histoire-G ographie - Formulaire de recherche et r sultats pour : luther. L'étude de cette annonciation est partie de la lecture de D.Arasse, "l'homme en perspective", Hazan, 2008 et notamment les pages 300 et suivante à propos de ce tableau.

EDU'bases Histoire-G ographie - Formulaire de recherche et r sultats pour : luther

Ce tableau propose une double lecture : - dans un premier temps on peut présenter les caractéristiques "modernes" de cette œuvre (architecture, antiquité, perspective...). Le sujet religieux, l'annonciation semble passer au second plan. - dans un second temps l'observation d'un détail "l'escargot" renverse la lecture et la resitue dans son contexte religieux.

Il s'agit bien d'une œuvre religieuse ! Objectifs : description et analyse de l'œuvre (20 minutes maximum). Puis dans un second temps : avec un vidéo projecteur, les élèves en rond et assis (comme au musée) face à l'œuvre, on discute (que voyez-vous ? L'objectif est de montrer que les humanistes se pensent comme des chrétiens (voire Érasme par exemple).