background preloader

Réforme protestante

Réforme protestante
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Réforme. Amorcée dès le XVe siècle et culminante au XVIe siècle, la Réforme protestante est une volonté d'un retour aux sources du christianisme et aussi, par extension, un besoin de considérer la religion et la vie sociale d'une autre manière. Elle reflète l'angoisse des âmes[1], par la question du salut, centrale dans la réflexion des réformateurs, qui dénoncent la corruption de toute la société engendrée par le commerce des indulgences. Les réformateurs profitent de l'essor de l'imprimerie pour faire circuler la Bible en langues vulgaires (notamment l'allemand après la première traduction réalisée par Martin Luther), et montrent qu'elle ne fait mention ni des saints, ni du culte de la Vierge, ni du Purgatoire. La référence à la Bible comme norme est néanmoins une des principales motivations des réformateurs. L'adoption de la Réforme a aussi un caractère politique. Les origines[modifier | modifier le code]

Martin Luther 1483-1546 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Martin Luther, né le à Eisleben, en Thuringe (Allemagne)[1] et mort le dans la même ville, est un frère augustin[2] allemand, théologien, professeur d'université, père du protestantisme[3],[4],[5],[6] et réformateur de l'Église dont les idées exercèrent une grande influence sur la Réforme protestante, qui changea le cours de la civilisation occidentale[7]. Le 3 janvier 1521, il reçoit la bulle Decet romanum pontificem qui lui signifie son excommunication. Il est alors accueilli par son ami l'électeur de Saxe Frédéric III le Sage, au château de Wartbourg, où il compose ses textes les plus connus et les plus diffusés grâce, entre autres, à l'imprimerie à caractères mobiles et en alliage de Johannes Gutenberg. Ses prises de position radicales et antisémites sur les Juifs furent utilisées par les nazis[9],[10]. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code] Vie conventuelle[modifier | modifier le code]

Humanisme — Wikipédia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Ainsi, cet humanisme vise à diffuser plus clairement le patrimoine culturel. L’individu, correctement instruit, reste libre et pleinement responsable de ses actes dans la croyance de son choix. Humanisme et philosophie[modifier | modifier le code] Dans l'acception actuelle, l'humanisme s'inspire de cette définition philosophique. Depuis Montaigne, l'humanisme, ainsi conçu, a été un des éléments les plus constants de la pensée française. Sens courant donné à l'humanisme: L'humanisme pratique ou moral consistait à s'imposer, vis-à-vis de tout être humain, des devoirs et des interdits éthiques : ne pas tuer, ne pas torturer, ne pas opprimer, ne pas asservir, ne pas violer, ne pas voler, ne pas humilier… Fondé sur le respect et la justice, cet humanisme-là revient donc à respecter les droits fondamentaux de l'être-humain. Racines de l'humanisme moderne[modifier | modifier le code] Humanisme et moralité[modifier | modifier le code] 1. 2.

Des images en 3D pour les 900 ans de l'abbaye cistercienne de Clairvaux (Aube) - France 3 Champagne-Ardenne L'abbaye cistercienne de Clairvaux dans l'Aube a pour le moins une histoire exceptionnelle, elle fête ses 900 ans cette année. LG avec Tiphaine Le RouxPublié le 04/05/2015 | 19:38, mis à jour le 27/07/2015 | 10:50 © Aloest productions Art Graphique et Patrimoine Fondée par Saint-Bernard, elle fut à a tête de plus de 330 abbayes en Europe, avant d'être vendu à la révolution. Il y a 900 ans naissait l'Abbaye de Clairvaux. Dans cette vallée de l'Aube, Bernard fonde l'abbaye de Clairveaux. L'équipe d'Art graphique et Patrimoine avait des vues en plans, mais pas d'idées précises de la hauteur du monument. Le film en cours de finition sera présenté d'ici la fin du mois de mai dans le cadre d'une grande exposition aux côtés d'autres documents précieux sortis des archives départementales. Certaines parties de Clairvaux, nées au 18ème siècle, comme le réfectoire, ont fait l'objet de restauration récente. Voir notre reportage dans le JT 19/20 du lundi 4 mai 2015

Jean Calvin 1509-1564 Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Calvin. Jean Calvin (forme latinisée du nom Jehan Cauvin), né le 10 juillet 1509 à Noyon (Picardie), et mort le 27 mai 1564, à Genève, est un théologien, un important réformateur, et un pasteur emblématique de la Réforme protestante du XVIe siècle, notamment pour son apport à la doctrine dite du calvinisme. Après des études de droit, Calvin rompit avec l'église catholique romaine vers 1530. Du fait des persécutions contre les protestants en France, Calvin se réfugia à Bâle, en Suisse, où il publia la première édition de son œuvre maîtresse, l'Institution de la religion chrétienne en 1536. La même année, il fut recruté par Guillaume Farel pour aider à la réforme de l'église à Genève. Calvin était un écrivain apologétique infatigable et un polémiste qui provoqua de nombreuses controverses. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse (1509-1535)[modifier | modifier le code] Jean était un élève précoce.

Actualités Marion Sigaut « Voici le temps de l’aimable Régence, Temps fortuné, marqué par la licence, … Où l’on fait tout, excepté pénitence » chanta Voltaire. La fin du règne de Louis XIV avait été tout sauf aimable. Le roi, devenu dévot sur le tard, avait vu successivement mourir tous ses enfants et petits-enfants légitimes. De graves revers militaires suivis d’années climatiques noires, un délabrement physique éprouvant, avaient fait de sa fin une période lugubre et oppressante. Ses opposants avaient été combattus, pourchassés, emprisonnés… Sa mort, le 1er septembre 1715, fut pour beaucoup un soulagement : elle lâcha la bonde à bien des rancœurs et frustrations, et ouvrit la voie à bien des revanches. Son arrière-petit-fils et unique survivant de sa lignée légitime, Louis XV, avait cinq ans. Un gentilhomme de Périgord victime de vexations, vint un jour lui présenter un mémoire. « Levez-vous monsieur, lui dit Philippe avec bonté. Incontestablement, le ton avait changé. O désespoir ! Las ! (A suivre…)

Fiche de révision : Une société chrétienne. Fiche de révision : Une société chrétienne. lundi 4 mai 2015, par Christophe Clavel Voici une fiche de révision sur "une société chrétienne". Les surlignements correspondent à des codes : JAUNE pour les mots-clés, le vocabulaire spécifique ; VERT pour les dates et les chiffres ; BLEU pour les acteurs et les lieux. Vous pouvez télécharger cette fiche de révision en PDF : Henri VIII d'Angleterre Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. « Henri VIII » redirige ici. Pour les autres significations, voir Henry VIII. Henri VIII (né Henry, 28 juin 1491 – 28 janvier 1547) fut roi d'Angleterre et d'Irlande de 1509 à sa mort. La controverse juridique et théologique relative à la validité de son premier mariage avec Catherine d'Aragon et à son annulation fut l'une des principales causes du schisme de l'Église d'Angleterre avec Rome et de la Réforme anglaise. Henri VIII supervisa cette séparation avec notamment la dissolution des monastères et fut pour cela excommunié ; il resta néanmoins un fervent défenseur des fondamentaux de la théologie catholique. En politique étrangère, Henri VIII participa notamment aux guerres d'Italie contre la France de François Ier en s'alliant fréquemment à Charles Quint. Henri VIII était un homme de la Renaissance athlétique et éduqué qui s'exerçait à l'écriture et à la musique. Biographie[modifier | modifier le code] Jeunesse[modifier | modifier le code]

Cartésianisme — Wikipédia Principia philosophiae, 1685 Le cartésianisme est un courant philosophique qui se réclame des principes et des thèses de la pensée de René Descartes (1596-1650). Le cartésianisme s'est particulièrement manifesté à travers le premier ouvrage philosophique publié en langue française, le célèbre Discours de la méthode (1637), sous-titré « pour bien conduire sa raison et chercher la vérité dans les sciences ». Le cartésianisme est une philosophie rationaliste et métaphysique. Description[modifier | modifier le code] Contexte de la naissance du cartésianisme[modifier | modifier le code] Pour bien comprendre les caractéristiques de la philosophie de Descartes, il est nécessaire de revenir sur le contexte dans lequel cette philosophie a été élaborée. Au début du XVIIe siècle, le monde scientifique et philosophique se trouvait plongé dans la controverse ptoléméo-copernicienne. Caractéristiques générales[modifier | modifier le code] Rupture avec la scolastique[modifier | modifier le code] « [...]

l'encyclopédie des sites clunisiens Découvrez les éléments sculptés en 3D : Moissac : le 1er cloître numérique clunisien ! La date de fondation de la très célèbre abbaye Saint-Pierre de Moissac, située près de la rivière du Tarn et du fleuve Garonne, reste inconnue mais les premiers documents attestant son existence datent du début du IXe siècle. La chronique de ce monastère bénédictin retient des premiers siècles de sa vie les événements chaotiques : saccages et destructions ; il semble pourtant qu’en dépit de grandes difficultés l’abbaye moissagaise continuait à fonctionner et même à agrandir son domaine. Au milieu du XIe siècle Moissac va sans conteste connaître une véritable renaissance : le comte de Toulouse, les évêques de Cahors et Toulouse placent Moissac sous la tutelle de Cluny. Le cloître de Moissac construit peu après l’affiliation à Cluny est un pur chef-d’oeuvre d’art roman aujourd’hui de renommée mondiale.

La Théologie luthérienne  L'année 1996 marque le 450ème anniversaire de la mort de Martin Luther. Ceux qui se réclament du mouvement qu'il a mis en route au sein de l'Église universelle ont saisi cette occasion pour faire le point sur l'adéquation du message du Réformateur au monde et à l'Église de notre temps. Nous ne sommes plus à l'époque où de noirs desseins étaient prêtés au moine augustin par ses détracteurs. Les autorités romaines et leurs théologiens ont déjà dit leur intérêt pour la théologie luthérienne dans laquelle souvent ils se retrouvent. Martin Luther est l'un des maillons forts de la tradition occidentale. Cet anniversaire est l'occasion de publications diverses.

Siècle des Lumières — Wikipédia Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Pour les articles homonymes, voir Lumières. La glorieuse Révolution de 1688 peut en constituer le premier jalon[1], mais pour l’historiographie française, la période charnière qui correspond à la fin du règne de Louis XIV (1643-1715) est comme sa gestation[2]. Pour les arts plastiques, il couvre la transition entre les périodes classique, rococo et néoclassique, et pour la musique, celle de la musique baroque à la musique de la période classique. §Significations usuelles Frontispice des Éléments de la philosophie de Newton, Voltaire, 1738. « Siècle des Lumières »[5]? On trouve dès les années 1670, la mention de « siècle éclairé » dans certains écrits historiques ou philosophiques relatant les expériences et les progrès scientifiques du temps[7]. §Traits dominants Le siècle des Lumières est marqué par une vision renouvelée et élargie du monde héritée de questionnements, parfois angoissés, du dernier quart du XVIIe siècle. §Combats des Lumières

Messe de Notre Dame (Guillaume de Machaut) Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La Messe de Notre Dame (ou de Nostre Dame selon l'inscription qui figure sur l'un des manuscrits) est une œuvre de musique religieuse polyphonique à quatre voix, composée au XIVe siècle sur le texte de l'Ordinaire de la messe (Ordinarium missæ) par le musicien et poète Guillaume de Machaut (c. 1300-1377). Elle est caractéristique de l'Ars nova, style musical représentatif de cette époque. Vue de la nef de la cathédrale de Reims C'est le plus ancien ensemble complet de messe polyphonique à quatre voix, réunissant les six parties de l'Ordinaire et composée par un seul musicien identifié. Les autres messes polyphoniques antérieures à celle-ci, les messes de Tournai, Barcelone, Toulouse, et de la Sorbonne sont des compilations plus ou moins complètes provenant de pièces isolées et anonymes réunies dans des manuscrits. La messe de Machaut, non datée, fut composée entre 1360 et 1365 et est contemporaine de son grand recueil poétique Le Veoir Dit.

Related: