background preloader

Méchant Internet

Facebook Twitter

3615 mavie: Scandale sur internet ! Grâce aux archives de l'INA, j'ai pu constituer un petit best-of des reportages des JT de France Télévisions qui, depuis maintenant une quinzaine d'années, aident la ménagère de plus de 50 ans à avoir confiance dans les nouvelles technologies de l'information et de la communication telles que le "internet", ce réseau international qui se joue des États et sur lequel on trouve des néonazis, des trucs et astuces pour terroristes, de la drogue, des pédophiles, des révisionnistes, des satanistes, le Ku Klux Klan, des terroristes, des pédophiles, des néonazis, des sites pornographiques, des trafiquants d'enfants, des néonazis, des pédophiles, des groupes terroristes, des médicaments en vente libre, des tueurs en série, des néonazis, des antisémites, des pédophiles, et bien entendu quelques terroristes (sans oublier les pédophiles et les néonazis). 1996 : on trouve sur un internet le manuel du terroriste, un site en anglais avec toutes les instructions pour organiser des actes terroristes.

3615 mavie: Scandale sur internet !

DMY.

Voilà un p'tit commentaire de test – tomato

C'est la faute au net. Arte dénoncera "les effroyables imposteurs" du Net mardi à 20H35. Mise à jour : Encore plus caricaturale que ce que l'on pouvait redouter, toute la soirée Théma d'Arte est disponible sur le site d'Arte.

Arte dénoncera "les effroyables imposteurs" du Net mardi à 20H35

Nous pouvons résumer son propos en trois temps : 1. Internet c'est rien que de la désinformation dangeureuse manipulée par les complotistes, 2. l'information de qualité ne peut être communiquée que par de vrais journalistes dont c'est le métier, qui se remettent continuellement en question ; 3. faisons que cette information soit payante pour sauver la presse et donc la démocratie mis en danger par la gratuité d'Internet. Nous pourrions nous lancer dans une analyse plus longue et détaillée, mais dites-nous plutôt ce que vous en avez pensé... Article du 08 février 2009 - Arte diffuse demain mardi 9 février un documentaire qui fait déjà polémique avant-même sa diffusion sur les antennes.

Cependant le film s'inscrit dans une longue tradition de traitement caricatural du net par la télévision, comme l'avait magnifiquement démontré le blog 3615 Mavie. Caricatures et Caricature. Copé flingue internet. Grippe A : nulle en com', l'OMS accuse les nouveaux médias. Une femme porte un masque à Pékin, le 30 novembre 2009 (David Gray/Reuters).

Grippe A : nulle en com', l'OMS accuse les nouveaux médias

La meilleure défense, c’est l’attaque. L’Organisation mondiale de la santé applique cet adage à la lettre dans l’introspection qu’elle a engagée cette semaine, sur la gestion de la grippe A. L’institution onusienne, accusée d’avoir surévalué la gravité de la pandémie, s’en est pris en vrac à « Internet, Twitter, les blogs et e-mails ». Keiji Fukuda, le conseiller spécial pour les grippes, a fait une différence entre les « médias traditionnels » et ceux qui ont diffusé des rumeurs, insistant sur le fait qu’« il est très difficile de corriger les idées erronées » une fois qu’elles circulent sur Internet et dans les réseaux sociaux. C’est désormais une ficelle classique, quand une communication mal maîtrisée dérape, on en rend responsable Internet, vu comme la cause de tous les maux.

Pourtant, en matière d’épidémie, le monde n’a pas attendu la naissance de la Toile pour laisser libre cours aux préjugés. Internet, bouc émissaire des lâchetés. On croit rêver : un des principaux ministres de la République fait une plaisanterie raciste sous les regards d’une caméra de télévision, et le problème, ce serait...

Si l'ampleur d'une révolution s'évalue à l'aune de la résistance qu'on lui fait, Internet est vraiment quelquechose d'incroyable... Tous les conservatismes y passent. – Francois
Et aussi : qu'est-ce qui fait la valeur d'un document, le contenu du document ou le support du document? – Francois

Internet !

Internet, bouc émissaire des lâchetés

Dans la déferlante des commentaires qui entoure l’« affaire Hortefeux » depuis deux jours, il n’y a rien de plus stupéfiant, de plus consternant à mon sens, que ces brillantes analyses qui ne voient qu’un seul coupable : le Web. Notre confrère Jean-Michel Blier, dans le journal Soir3 vendredi, en a donné l’exemple le plus caricatural, en opposant les « rumeurs » et le « caniveau » véhiculés par Internet, et « les informations vérifiées comme celles du journal télévisé ». Pourquoi réagir à ce commentaire en particulier ? Parce que cet excellent confrère n’a cité qu’un seul site Internet dans son éditorial, Rue89, en déformant la réalité. Transformer la réalité pour appuyer sa démonstration, ça s’appelle de la manipulation, pas de l’information. Internet ou la planète Mars ? Mais surtout, l’essentiel n’est pas là.