background preloader

Laicité

Facebook Twitter

Avignon | Laïcité : le "J'accuse" d'un élu socialiste musulman d'Avignon. Amine El Khatmi vient d'avoir 29 ans. Et comme l'immense majorité des jeunes de sa génération, il est particulièrement assidu sur les réseaux sociaux. Sur Facebook, il peut se targuer de 4 500 abonnés. Ils sont près de 8 000 sur Twitter, la tribune préférée d'Amine El Khatmi, qui gazouille comme il respire. Sur le réseau à l'oiseau bleu, en janvier 2016, l'élu avignonnais s'est retrouvé dans la ligne de mire de la "muslimsphère" (par opposition à la "fachosphère", elle regroupe les procureurs d'une France qui serait foncièrement raciste et les promoteurs du concept d'"islamophobie", NDLR).

Le déferlement fut terrible. Pour avoir osé s'élever contre le discours d'une jeune femme membre du Parti des Indigènes de la République, qui venait de rudoyer le philosophe Alain Finkelkraut sur un plateau télé, Amine El Khatmi s'est retrouvé sous un feu nourri. Des rafales de haine en moins de 140 caractères. "Un livre contre le PS pendant la campagne, c'est un coup des Vallsistes"

Le spectre de l’athéisme hante l’islam sur les réseaux sociaux. Depuis les attentats du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center à New York, le déclenchement des printemps arabes en 2011 et plus récemment la tuerie contre la rédaction de «Charlie Hebdo» le 7 janvier 2015 au nom d’Allah, un phénomène paradoxal frappe de plein fouet la religion du prophète Mahomet: l'athéisme gagne du terrain en terre d'islam. Alors qu’un processus de conversions à l’Islam et de radicalisation est enregistré dans les sociétés occidentales, une vague d’abandon de la religion de la «soumission» à Dieu est de plus en plus perceptible, grâce aux réseaux sociaux, dans les sociétés arabo-musulmanes.

Un mouvement de révolte parallèle aux mouvements politiques et sociaux qui ont réussi à faire chuter plusieurs dictateurs sans toucher pour autant au pouvoir des religieux. Profession de non foi Avant-garde de cette renonciation aux dogmes et enseignements de l’islam, le Forum des Ex-Musulmans qui affiche près de 20.000 abonnés sur Twitter et plus de 5000 sur Facebook. Qu’est-ce que la laïcité ? La laïcité repose sur trois principes et valeurs : la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans les limites du respect de l’ordre public, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses, et l’égalité de tous devant la loi quelles que soient leurs croyances ou leurs convictions.

La laïcité garantit aux croyants et aux non-croyants le même droit à la liberté d’expression de leurs convictions. Elle assure aussi bien le droit d’avoir ou de ne pas avoir de religion, d’en changer ou de ne plus en avoir. Elle garantit le libre exercice des cultes et la liberté de religion, mais aussi la liberté vis-à-vis de la religion : personne ne peut être contraint au respect de dogmes ou prescriptions religieuses. La laïcité suppose la séparation de l’Etat et des organisations religieuses.

Vidéo n° 1 : Entretien avec Jean-Louis Bianco, Président de l’Observatoire de la laïcité Vidéo n°2 : Vous avez dit laïcité ? CANOPE - Laïcité (charte commentée avec vidéos) Dossier BNF - La laïcité en questions. Le troisième homme: La dignité du hoplite. Le point de départ de cet article est une très intéressante analyse de Mathieu Slama sur l’incapacité de l’Europe à faire face au terrorisme islamiste : Au-delà des conditions militaires et géo-stratégiques, des difficultés d’une réponse coordonnée, des problèmes posés par notre appareil judiciaire, Mathieu Slama voit un facteur préalable à tous ceux-ci pour expliquer notre faiblesse : la perte d’un sens du sacré, et corrélativement, notre incapacité à nous attacher de façon sincère et véritablement engagée à un sens quel qu’il soit.

La vacuité du monde moderne devient le plus important désavantage face à nos adversaires. Cet affrontement du cynisme vide et du fanatisme est très bien décrit dans son article, ainsi que la défaite inéluctable qui nous attend si nous restons dans un tel état d’esprit : L'Europe occidentale ne peut pas, en réalité, comprendre un tel phénomène, et encore moins y répondre idéologiquement. Nous devons retrouver la dignité du hoplite. Le troisième homme: A travers le miroir. 1. Civilisation et barbarie Le monde moderne aime à se présenter comme l’aboutissement et le gardien de la civilisation. « Moi ou le chaos ».

Il ne semble pas se souvenir qu’il doit son existence à l’ancienne tradition de la discussion critique et à la lutte contre l’arbitraire monarchique. Un discours - quel qu’il soit - se présentant comme le seul raisonnable et possible est précisément l’inverse d’un discours civilisé. C’est une barbarie avide, qui a pris une apparence convenable pour mieux parvenir à ses fins. L’absence d’une recherche sincère du vrai dans le monde moderne se trahit par des contradictions qu’il parvient de moins en moins à masquer. Ainsi défend-il des valeurs universelles, l’aspiration de tout homme à la liberté, à la justice, à l’égalité devant la loi, contre toutes les formes de communautarisme ou de particularisme. Fort bien, mais c’est aussitôt pour ajouter qu’il est l’inventeur et le détenteur de ces valeurs.

Mais comment lui en vouloir ? 2. 3. 4. Sigmund Freud. Dalila Awada 1 Djemila Benhabib 0 - Tout le monde en parle - 2013 09 29. Djemila Benhabib.

Laïcité et société

Laïcité-philosophie. "Allemagne : un expatrié français athée obligé de payer des impôts à cause de son baptême" (francetvinfo.fr , 15 fév. 15) "Athée, mais pourtant obligé de payer l’impôt sur les cultes en Allemagne. C’est la mésaventure vécue par Thomas Bores, un Français expatrié à Berlin, et racontée sur son site. Selon lui, les autorités religieuses en France ont transmis, sans le prévenir, son certificat de baptême aux autorités religieuses allemandes. Lors de son arrivée dans la capitale allemande, en 2013, il a suivi la procédure normale et obligatoire pour un expatrié en s’inscrivant au Bürgeramt (le centre d’accueil des citoyens). Dans les documents qu’il doit remplir, on lui demande sa religion. Une question classique puisqu’en Allemagne, les communautés religieuses ont le droit de soumettre leurs membres à l’impôt sur la religion.

"Étant athée convaincu et n’ayant jamais eu affaire à l’Eglise, à part pour mon baptême (qui n’était pas de mon fait), j’ai coché la case ’sans confession’’, explique-t-il. Lire "Allemagne : un expatrié français athée obligé de payer des impôts à cause de son baptême". F. Hollande : "La République française reconnaît tous les cultes" (Le Parisien , 4 mars 15) "Ce n’est pas l’islam qui est en cause, c’est le terrorisme islamiste qui utilise une religion de paix pour terroriser, tuer et massacrer. La lutte contre le terrorisme doit tous nous rassembler. Nous sommes tous concernés. Nommer les choses est indispensable mais unir les gens l’est tout autant.

La République française reconnaît tous les cultes et ne distingue pas selon ses enfants. La laïcité, c’est le respect de la liberté de conscience. . [...] Lire "François Hollande : « Il faut un enseignement des religions à l’école »". Quels signataires du serment de Vincennes (1960) le signeraient aujourd'hui ? (Comité 1905 R-A, 1er av. 15) 0205-Barbier-FR-5.pdf. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Diaspo_12_Laicite.pdf. Persée : Portail de revues en sciences humaines et sociales. Laïcité. "Toupictionnaire" : le dictionnaire de politique Définition de la laïcité Etymologie : du grec ancien laikos, peuple.

Dans le langage chrétien, un laïc était au Moyen Age un "baptisé" qui n'appartenait pas au clergé. De nos jours, c'est une personne chargée de fonctions qui étaient autrefois dévolues au clergé, dans une institution catholique. Dans la seconde moitié du XIXe siècle, sous la IIIe République, la laïcité est devenue une conception de l'organisation de la société visant à la neutralité réciproque des pouvoirs spirituels et religieux par rapport aux pouvoirs politiques, civils, administratifs.

Le but était de lutter contre le cléricalisme, c'est-à-dire l'influence des clergés et des mouvements ou partis religieux sur les affaires publiques. Concrètement, la laïcité est fondée sur le principe de séparation juridique des Eglises et de l'Etat (loi de 1905 en France), en particulier en matière d'enseignement. Cette séparation a pour conséquence : Historique de la laïcité. Sans titre. Centre d'Action Laïque | Accueil. Laïc. Se dit d'un chrétien qui ne fait pas partie du clergé. Dictionnaire de français Cette application permet de consulter un des plus importants dictionnaires de français des Éditions Larousse.

Un dictionnaire de 90 000 mots et abréviations Plus de 135 000 définitionsavec toutes les nuances de sens 140 000 synonymes, homonymes et contraires et 34 000 expressions et locutions 9 000 citationsd’auteurs français et étrangers 6 000 articles pratiques pour déjouer les pièges de la langue (orthographe, grammaire, bon usage…) Le plus : La conjugaison de tous les verbes Télécharger sur Android Market pour 4,99 € Cette application ne nécessite aucune connexion Internet (sauf pour les sons).

Attention, ce titre est un dictionnaire monolingue, soit uniquement en français et ne contient pas de noms propres. Apple, le logo Apple, iPad, iPhone, iPod, iTunes sont des marques d’Apple Inc., déposées aux États­Unis et dans d’autres pays. Laïcité en France. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. La laïcité en France est un principe[n 1] qui distingue le pouvoir politique des organisations religieuses – l’État devant rester neutre – et garantit la liberté de culte (les manifestations religieuses devant respecter l’ordre public) ; il affirme parallèlement la liberté de conscience et ne place aucune opinion au-dessus des autres (religion, athéisme, agnosticisme ou libre-pensée), construisant ainsi l’égalité républicaine.

Il ne faut pas confondre la laïcité avec la laicisation. La laïcité ne consiste pas à combattre les religions, mais à empêcher leur influence dans l’exercice du pouvoir politique et administratif, et de renvoyer parallèlement les idées spirituelles et philosophiques au domaine exclusif de la conscience individuelle et à la liberté d'opinion. Histoire[modifier | modifier le code] De la Révolution à la Constitution de 1958[modifier | modifier le code] C'est donc la loi de 1905 qui régit aujourd'hui la laïcité en France. Censure : l’offensive politico-médiatique contre les sites de ré-information. Guillaume Borel, journaliste… ♦ Les sites de ré-information prolifèrent – Polémia en est parmi les pionniers.

Ils agacent au point tel que nos « élites » s’inquiètent vivement et craignent fortement de perdre la main sur le contrôle de l’information pure et simple. La réaction est vive : la condamnation des « conspirationnistes » par le premier ministre Cameron, les déclarations de François Hollande qui appelle à la création d’un « cadre juridique européen » destiné à « criminaliser la diffusion de contenus qualifiés de « complotistes », l’activité débordante de la fondation Jean-Jaures etc., le tout avec la complicité mortelle de certains médias tels L’Express ou Marianne – mais il y en a d’autres. La liberté d’expression et de la presse est vraiment en danger. De nombreuses attaques ont eu lieu ces derniers mois contre les sites de ré-information, accusés de véhiculer des thèses « complotistes » ou tout simplement de fausses informations. Louise Michel : « … voilà pourquoi je suis anarchiste  | «Le blog de Floréal. 9 janvier 2013 par Floréal Le 9 janvier 1905, Louise Michel mourait, à Marseille, à l’âge de 75 ans.

Arrêtée le 24 mai 1871 à Paris, elle est condamnée à la déportation par un tribunal versaillais pour sa participation active à la Commune. Après vingt mois de détention à l’abbaye d’Auberive transformée en prison, elle est transférée, avec nombre de communards, en Nouvelle-Calédonie. Le voyage à bord du « Virginie » durera quatre mois. Louise Michel « Durant quatre mois, nous ne vîmes rien que le ciel et l’eau, avec parfois, à l’horizon, la voile blanche d’un navire pareille à une aile d’oiseau.

Si le pouvoir rend féroce, égoïste et cruel, la servitude dégrade ; l’anarchie sera donc la fin des horribles misères dans lesquelles a toujours gémi la race humaine ; elle seule ne sera pas un recommencement de souffrances et, de plus en plus, elle attire les cœurs trempés pour le combat de justice et de vérité. WordPress: J'aime chargement… "Laïcité et islam : en finir avec les complaintes victimaires" (A. Ketelbuters, marianne.net , 25 mars 15) "Des centaines de milliers de chrétiens d’Orient sont pourchassés, des athées « blasphémateurs » sont exécutés, des juifs tués parce que juifs.

Paris, Copenhague, Tunis, où une vingtaine de « croisés » ont été abattus au Musée Bardo.Mais, nous dit-on, les premières victimes seraient « les musulmans », qui verraient leur religion essentialisée et stigmatisée. On croit rêver. Le personnel politique passe ses journées à rappeler qu’il « ne faut pas faire d’amalgame », les imams s’expriment dans tous les médias. Les représentants religieux sont omniprésents, continuellement caressés dans le sens du poil.« La République française reconnaît tous les cultes » a déclaré le chef de l’État le 4 mars dernier, méconnaissant visiblement la loi de 1905, qui stipule dans son article 2 que « la République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte » . [...]

Une certaine pratique de la religion empiète sur tous les espaces de liberté. Goldnadel : « Les condamnations morales n'impressionnent plus le peuple » | Valeurs actuelles. Gérard Delfau (PRG) : L'État doit toujours réfléchir avant de se mêler de religion (Colloque du CLR, 14 mars 15) Il fallait beaucoup de courage, mais le Comité Laïcité République n’en manque pas, pour organiser si tôt une rencontre autour des attentats terroristes qui ont frappé la France en janvier dernier. Et je félicite Patrick Kessel d’avoir voulu dès à présent faire un premier arrêt sur image et à cette occasion rappeler un principe, la laïcité, qui fonde notre capacité à vivre ensemble. Le sujet retenu pour nos échanges : "L’Après-janvier : plus que jamais la République laïque ! " a le grand mérite de se placer dans le droit fil de la magnifique mobilisation du 11 janvier. Ce jour-là, plusieurs millions de citoyens et de citoyennes ont réaffirmé leur refus de la barbarie et du fanatisme religieux, mais aussi leur attachement à la liberté d’expression et de caricature.

Or, deux mois après, les divergences déjà réapparaissent au sein de la classe politique. C’est dans ces temps troublés que se tient notre rencontre. J’emprunterai le deuxième exemple aux pratiques alimentaires. Rue89. Marine Le Pen et ses mots En librairie, il n’a l’air de rien. Un énième bouquin sur le Front national. Et pourtant, le travail de Cécile Alduy et Stéphane Wahnich (« Marine Le Pen prise aux mots », Seuil, février 2015) mérite d’être lu. S’élevant au-dessus du « bruit » médiatique quotidien, il replace le discours des Le Pen dans le temps long et permet d’en décortiquer les ressorts. La thèse ? « L’analyse lexicale nous conduit à conclure qu’en dépit de son apport sur les thématiques économiques et l’abandon des références raciales explicites, Marine Le Pen n’a pas fondamentalement altéré le logiciel de pensée frontiste : sa version en actualise la présentation et le vocabulaire, non le fond idéologique. » « Le paradoxe du discours mariniste est d’un côté de manier une novlangue technocratique pour des discussions de politique économique parfois absconses, et, de l’autre de se nourrir d’un récit mythologique et hyperbolique dans la lignée de celui de son père. » Oui.

Tout à fait. Oui. Le jour où la France se réveillera... Enseignement officiel: Les écoles devront occuper les élèves dispensés des cours de religions. Lettre ouverte à Madame Milquet, Ministre de l'enseignement - Les carnets de Nadia Geerts. Ali Benmakhlouf: «Tout ce qui relève de la gestion de la cité ne peut se prévaloir de la religion» Après Charlie, quelle recherche ? Après les attentats, les sciences humaines se mobilisent. Aux sources de la laïcité en France. Rue89. Minurne.org | D'abord la France. Le bal « démasqué »des petites phrases (II) Paradoxes et paillettes : Une lecture de l'émission Infrarouge du 2 novembre 2014, autour de E. Zemmour. Nommer les problèmes, c’est commencer à les résoudre. La laïcité n'est pas la neutralité. La France a peur de... Manuel Valls. "Étude relative à l'avenir de l'enseignement des langues et cultures d'origine (ELCO)" (Haut conseil à l'intégration, 2013)

La liberté d’expression, une idée chère aux francs-maçons| GADLU.INFO - FRANC-MACONNERIE. Religion : les femmes sont beaucoup plus croyantes. Lettre ouverte sur la laïcité à G. Darmanin. La question identitaire est fondamentale. Ras-le-bol des religions : la croisade laïque, c'est pour quand. Manuel Valls contre l'interdiction du voile à l'université. La justice turque interdit le site web des athées. Les chiffres chocs de l'immigration illégale en Europe  Malek Chebel : l'islam, la France, Charlie Hebdo et moi. Michel Onfray, Universite populaire de Caen, Cours 22 novembre 05. Portraits - Jean Meslier, curé athée et révolutionnaire. Jean Meslier.

Lydia Guirous: «mon rêve français se transforme en cauchemar» L'athéisme au XVIIIe s | Passion Lettres. Lydia Guirous. Allah est grand la République aussi par Lydia Guirous. Lydia Guirous : Allah, les crèches de Noël, la laïcité et moi. Une France plus fraternelle, c'est possible ! Le "Traité sur la tolérance": l' intolérance, n'est ni de droit divin, ni de droit naturel et ne saurait être non plus du droit humain. La laïcité n'est pas la neutralité. Haine du Juif | Un candidat FN : "Ils méritent d’être tués comme ils ont tué Jésus"

Détruire la loi de 1905 : ça se précise… Résistance républicaine et Riposte laïque organisent les Assises pour la liberté d’expression. Comm35-illuminati_GARAP. Comment renverser les Illuminati ? Le siècle des ténèbres. Cahiers de doléances : le blasphème en danger ? Le mode de vie occidental n’est pas négociable. Thierry Meyssan : Pour l'État, le mouvement international " conspirationniste " est devenu un ennemi à abattre. De quel antisémitisme parle-t-on ?

Lettre à Babai, mon grand-père. Belgique: «Le PS a abandonné le combat contre l'antisémitisme» Google. Les cours de religion ou de morale sont facultatifs dans l'enseignement officiel. "Un étudiant égyptien condamné pour athéisme" (liberation.fr , 9 mars 15) Quand un Premier ministre prétend gouverner les opinions d'un philosophe. Chronique des Droits de l'Homme.

Valls accuse Michel Onfray de "perdre les repères" Islamophobie ? Adieu gauche radicale ! Manuel Valls : Adolfo Ramirez ou Pol Pot ? Ça sert à rien d’écrire des chroniques. Le texte sur la fin de vie contesté avant le début de son examen.