background preloader

Yasminn

Facebook Twitter

EXPOSE DES MOTIFS. ETUDE DE GESTION. ETUDE DE GESTION. Projet de loi expose des motifs ppl.

PPL

Bureau Google à Paris. Google attaque Uber pour vol de technologies dans les voitures autonomes. Waymo (ex-Google Car) a porté plainte jeudi contre la société de VTC.

Google attaque Uber pour vol de technologies dans les voitures autonomes

Quelque 14.000 dossiers confidentiels auraient été dérobés par un ancien de Google, qui supervise désormais les efforts d'Uber dans les voitures autonomes. La course aux voitures autonomes prend un virage judiciaire. Waymo, la toute nouvelle filiale d'Alphabet consacrée à la vente de logiciels de conduite automatique, a porté plainte contre Uber et sa filiale Otto jeudi 23 février, pour vol de secret industriel et violation de brevet.

Start-up spécialisée dans les logiciels de conduite autonome pour les camions, Otto aurait réutilisé des technologies conçues par Waymo. En ligne de mire, les capteurs lasers dits «Lidar», qui jouent un rôle central dans le système de guidage d'une voiture autonome. Voitures sans chauffeur : Google attaque Uber. Un pionnier du secteur, Waymo (ex-Google Car), a porté plainte jeudi contre la société de chauffeurs privés pour vol de technologies.

Voitures sans chauffeur : Google attaque Uber

La course aux voitures autonomes a pris un tournant judiciaire, jeudi 23 février, avec les poursuites lancées par un pionnier du secteur, Waymo (ex-Google Car), pour vol de technologies contre Uber, présent sur le créneau avec sa filiale Otto. Waymo est, comme le géant d’Internet Google, une filiale de la holding américaine Alphabet. L’entreprise avait été créée en fin d’année dernière pour rassembler les travaux du groupe sur les voitures sans chauffeurs, les fameuses « Google Car ». Google renonce à son projet de drones Internet. Ces drones avaient pour vocation de connecter les populations ne disposant pas encore d'un accès à Internet.

Google renonce à son projet de drones Internet

En se délestant de ce projet, Alphabet s'efforce d'optimiser ses coûts. Alphabet renonce à l'un de ses projetsles plus futuristes. La maison-mère de Google a annoncé mercredi 11 janvier l'abandon de son projet de drones capables de fournir une connexion haut débit à Internet, en tout endroit du monde. Pour connecter les populations isolées et encore dépourvues d'accès au Web, Google avait racheté la start-up Titan Aerospace en 2014, renommée pour ses drones «atmosphériques», capables de voler à une altitude de 65 000 pieds, soit 20 km au-dessus du niveau de la mer. La décision date d'il y a près d'un an et aura tardé à être rendue officielle.

Google va lancer un concurrent d’Uber à San Francisco. La rivalité entre Uber et Alphabet devrait encore s’intensifier.

Google va lancer un concurrent d’Uber à San Francisco

Selon le Wall Street Journal, la maison-mère de Google s’apprête en effet à lancer un service de covoiturage dans les rues de San Francisco. Baptisé Waze Carpool, il offrira un fonctionnement différent et une portée plus limitée que la populaire plate-forme américaine de voitures avec chauffeur (VTC). Il entrera cependant bien en concurrence avec elle. Et il disposera même d’un avantage de poids: des tarifs beaucoup moins élevés.

Google: Abandon du projet de drones solaires censés fournir Internet. WEB Le géant américain souhaite rationaliser ses dépenses mais ne renonce pas pour autant à l’ensemble de ses idées en cours de développement… 20 Minutes avec agence Publié le Mis à jour le Google abandonne ses drones solaires.

Google: Abandon du projet de drones solaires censés fournir Internet

Alphabet, la maison-mère, a annoncé ce mercredi avoir renoncé à développer cette méthode de relais des connexions Internet censée permettre à des zones géographiquement isolées d’être couvertes par un signal à haut débit. Malgré les promesses faites en 2015 par Sundar Pichai, le directeur général de Google, au sujet d’une prochaine mise en place du système développé par ses équipes, le projet aurait en fait été abandonné il y a environ un an.

Waze Carpool : un concurrent sérieux d'Uber - TransportShaker - TransportShaker. Qui aurait pu penser il y a peine un an que Google irait jouer sur les plate-bandes d’Uber ?

Waze Carpool : un concurrent sérieux d'Uber - TransportShaker - TransportShaker

Il faut, en effet, rappeler qu’Alphabet (la maison mère de Google) a investi plus de 220 millions d’euros chez Uber et avait jusqu’à fin août dernier l’un de ses dirigeants au conseil d’administration de l’entreprise de VTC. Pourtant, l’information est maintenant officielle : Google, via sa filiale Waze rachetée pour plus d’1 milliard de dollars, va lancer cet automne un nouveau service de mise en relation chauffeur-passager : Waze carpool. Quel positionnement dans ce secteur bouché ? Le secteur de la mise en relation entre particuliers et chauffeur semble aujourd’hui saturé.

Entre les mastodontes du secteur que sont Uber et Lyft, les plateformes des taxis (application G7), celles de mises en relations entre particuliers (Heetch) ou encore les plateformes ultra-spécialisées (Chariot for Women par exemple), on peut se demander quelle sera la valeur ajoutée de Waze Carpool. IA - Google Brain tente de reconstituer une image pixélisée - ZDNet. Le fantasme des réalisateurs de films et de séries est-il en passe de devenir réalité ?

IA - Google Brain tente de reconstituer une image pixélisée - ZDNet

Lequel ? Celui consistant à zoomer sur une image et à venir à bout de la pixellisation grâce à un traitement magique rendant les détails nets. Cette capacité à "zoomer et améliorer" une image, des chercheurs en intelligence artificielle de Google y ont travaillé. Grâce à différentes techniques, l'idée est donc de parvenir, comme illustré ci-dessous, à reconstituer une image, ou plutôt à la compléter pour tendre vers la photo réelle. Ainsi à gauche s'affiche l'image en basse résolution sur laquelle devait travailler l'ordinateur. Comment est composée cette image ? GOOGLE ETUDE. Google devient la marque la mieux valorisée au monde, High tech. Google une entreprise attentive au bien-être de ses salariés !

Certaines entreprises l’ont compris depuis longtemps : prendre soin de ses employés, c’est payant.

Google une entreprise attentive au bien-être de ses salariés !

Google une entreprise attentive au bonheur de ses salariés et à leur créativité ! Rien de mieux pour augmenter la productivité d’une entreprise, réduire l’absentéisme et les accidents de travail. Un travailleur est motivé et productif… lorsqu’il est heureux. Beaucoup de salariés font le même constat : « Nous ne sommes pas souvent félicités lorsque nous faisons du bon travail, mais nous sommes immédiatement réprimandés lorsque nous faisons des erreurs ».

Le besoin de reconnaissance est l’un des facteurs déterminants du mieux-vivre en entreprise. Le travail doit être stimulant, et l’environnement de travail doit favoriser cette stimulation. Un travailleur heureux, mission impossible ? Pourquoi Google pose les mêmes questions à tous ses candidats? Google fait partie des entreprises les plus attractives de la planète.

Pourquoi Google pose les mêmes questions à tous ses candidats?

Au quotidien, le monde entier utilise son moteur de recherche et les différents services qui gravitent autour. Alors forcément, quand on est recruteur au sein d’une entreprise asi attrayante aux yeux des candidats, on doit mettre en place des techniques de recrutement très pointues afin de sélectionner les meilleurs talents. Précédemment, on a pu voir la typologie du CV idéal selon Lazlo Block, le responsable RH de Google. Continuons dans cette direction avec les questions posées aux candidats lors des entretiens d’embauche. En 2 ans, Google a demandé de corriger 275 000 apps Android. Depuis le lancement du programme ASI de Google, des alertes de sécurité ont aidé près de 90 000 développeurs à corriger des failles dans leurs apps mobiles Android.

En 2 ans, Google a demandé de corriger 275 000 apps Android

(crédit : IDGNS / James Niccolaï) A la suite d'alertes transmises directement par Google, plus de 90 000 développeurs ont dû intervenir depuis 2014 sur les apps mobiles Android qu'ils avaient publiées sur la boutique Play, afin de corriger des vulnérabilités connues dans des bibliothèques tierces. Sous peine de ne plus pouvoir proposer de nouvelles mises à jour de leurs applications mobiles. Voilà deux ans que Google met la pression sur les développeurs pour qu’ils corrigent les failles de sécurité qui polluent plus de 275 000 apps mobiles Android proposées sur sa boutique en ligne officielle. Polémique autour du recrutement du DG de l’Arcep par Google France. C’est pour le moins une embauche politiquement incorrecte. Nos confrères des Echos ont découvert que Google France avait débauché Benoît Loutrel de son poste de directeur général de l’Arcep. Il devrait occuper le poste de directeur des affaires publiques et des relations institutionnelles.

Il a passé plusieurs années au sein du régulateur des télécoms et des postes. Il l’a rejoint en janvier 2004 avec un petit passage de 3 ans au Commissariat Général à l’investissement entre 2010 et 2013. L'embauche du directeur général de l'Arcep par Google France fait polémique. Benoît Loutrel, directeur général de l'Arcep quittera ses fonctions fin février pour rejoindre les équipes du géant américain. Une sénatrice dénonce un conflit d'intérêts. Bonne ou mauvaise nouvelle? L'annonce du départ du directeur général de l'Autorité de régulation de la Poste et des Télécommunications (Arcep) a soulevé un vent de polémique dans le milieu des télécoms. Après treize ans passés chez le régulateur, Benoît Loutrel va rejoindre l'équipe en charge des affaires publiques chez Google France.

Google se prépare à proposer le support des paiements via Google Assistant. Google Assistant a fait ses débuts avec le Pixel et le Pixel XL de Google. L’assistant de Google se veut intelligent et puissant, mais il manque encore certaines fonctionnalités. L’une d’entre elles concerne le paiement. Google préfère les montgolfières aux drones. Après des années d'essais, Alphabet, la maison mère de Google, a décidé d'abandonner l'idée de distribuer internet par drones. Le projet est toujours intact, mais sous une autre forme : les drones seront remplacés par des montgolfières. Un soudain revirement Le géant technologique motive sa décision par une meilleure faisabilité technique et un moindre coût, s'il opte pour la distribution du réseau dans les régions reculées et rurales via des montgolfières. Google Maps pourrait bientôt intégrer le stationnement. Est-ce qu’il sera facile ou difficile de se stationner une fois arrivé à destination?

Voilà une question à laquelle Google Maps pourrait bientôt répondre, selon ce qui a été aperçu dans une version bêta de l’application. Une excellente idée, du moins en théorie, surtout pour ceux qui considèrent plusieurs moyens de transport avant de se déplacer. La nouvelle fonctionnalité de Google a été aperçue par le site Android Police dans la version beta 9.44 de Google Maps. Le logiciel indique parfois dans cette version de développement l’état du stationnement à l’arrivée, en inscrivant s’il sera facile, moyen ou difficile de trouver un endroit pour son véhicule. Notons que la fonctionnalité ne semble fonctionner qu’à certains endroits seulement pour l’instant (nulle part à Montréal, selon les tests que j’ai effectués).

Il s’agirait d’un outil particulièrement utile, notamment dans les villes où les offres de transports se multiplient. Google Assistant pourrait permettre de réaliser des achats à la voix. Google Assistant vous permettra de payer.

Google abandonnne son projet de drones Internet

Les six chiffres clés des résultats de Google. Chiffres Google – 2017. Google.