background preloader

Nature

Facebook Twitter

Nature, le nouvel eldorado de la finance [Arte] [ Reportage ] Nature, le nouvel eldorado de la finance Ce février 2015, Arte diffusait un reportage d’une importance capitale. Le documentaire « Nature, le nouvel eldorado de la finance » raconte comment les banques et la finance arrivent à détenir les ressources du monde. Un accaparement « légal » du vivant qui ne se fait pas sans conséquence. Un reportage momentanément disponible sur Youtube. Les règnes des animaux et des végétaux sont désormais transformés en produits bancaires, cotés en bourse. Si ce sont la course au profit généralisé et le marché global qui ont largement contribué à la crise écologique, ces mêmes acteurs prétendent aujourd’hui sauver les espèces en leur donnant une valeur marchande. Extrait 1 Combien vaut la nature ? Son principe est pourtant simple. Extrait 2 Comme le dénoncent des économistes objecteurs de croissance, alors que tout indique la nécessité de ralentir, le choix est fait d’accélérer dans la même logique qui est à l’origine d’un problème systémique.

Nouvel Ordre Mondial : Un laser pour contrôler la météo. Des scientifiques américains sont en train de développer une technologie consistant à déclencher la pluie, et même la foudre, en bombardant les nuages à l'aide d'un faisceau laser. Déclencher la pluie, voire même la foudre, à l'aide de faisceaux laser se propageant dans les airs ? Aussi étonnant que cela puisse paraître, tel est bien le projet d'une équipe de scientifiques américains. Dans un article intitulé "Externally refuelled optical filaments" publié le 23 mars 2014 dans la revue Nature Photonics, ces chercheurs détaillent un procédé qu'ils ont mis au point reposant sur l'émission conjointe de deux faisceaux laser.

Un procédé dont les performances constitueraient, selon ces scientifiques, un grand pas vers la possibilité de disposer un jour d'une technologie permettant de déclencher à volonté des phénomènes météorologiques tels que la pluie, et même la foudre. Quels sont les applications d'une telle technologie ? Lire aussi :

Nucléaire

Environnement. Climatosceptique. Cannabis. Agriculture. Animaux. La Terre a évité une tempête solaire qui aurait "renvoyé l'Homme au XVIIIe siècle" "Si l'éruption avait eu lieu une semaine plus tôt, la Terre aurait été en première ligne", estime Daniel Baker, de l'université du Colorado. Le 23 juillet 2012, une tempête solaire, la plus puissante depuis 150 ans, a manqué la planète de peu. Elle aurait pu perturber tous les circuits électriques et "renvoyer la civilisation contemporaine au 18e siècle", a révélé la Nasa dans un communiqué diffusé cette semaine. 2000 milliards de dollars de dégâts Le satellite STEREO-A, qui surveille les tempêtes solaires, a, lui, pu observer de manière très précise le déroulement, permettant aux scientifiques de conclure que la tempête de 2012 n'a eu d'égale que celle de 1859.

L'Académie nationale des Sciences a estimé que l'impact d'une tempête de l'ampleur de celle de 1859, si elle frappait la Terre, coûterait à l'économie mondiale 2.000 milliards de dollars et causerait des dégâts d'une ampleur inédite. 12% de chances que cela arrive d'ici 10 ans Les tempêtes solaires naissent à la surface du Soleil.

Réchauffement : les dix points marquants du rapport du GIEC. Les experts du climat ont publié, dimanche, le troisième volet de leur cinquième rapport sur les mesures pour limiter le réchauffement de la planète. Synthèse de ces travaux colossaux. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Une compilation de près de 20 000 études et projections scientifiques par plus de 800 chercheurs. Voilà la somme que représente le cinquième rapport du Groupe intergouvernemental d'experts sur l'évolution du climat (GIEC) qui vient d'être intégralement achevé et s'avère bien plus alarmant que la précédente édition, en 2007. Après un premier volet qui concernait l'état des connaissances scientifiques sur le réchauffement, publié fin septembre 2013, et un deuxième sur l'impact et l'adaptation du changement climatique en cours sur les sociétés et écosystèmes, fin mars, la troisième partie a été révélée, dimanche 13 avril, et concerne cette fois les mesures d'atténuation de ce dérèglement climatique.

Jusqu'à 4,8 °C d'augmentation de la température d'ici à 2100. "Climat, 15 vérités qui dérangent", Istvan Marko et Al. En Allemagne, le débat climatique fait rage entre alarmistes voulant “transformer la société” au nom de la lutte contre le réchauffement climatique (comme, par exemple, Hans Joachim Schellnhuber Icône de liens externes ), et climato sceptiques. Ce débat a été ouvert par un pavé dans la mare jeté par le professeur Fritz Vahrenholt Icône de liens externes , un des pères du mouvement écologiste allemand et scientifique, qui a écrit un ouvrage destructeur pour les théories “réchauffistes” lorsque il s’est aperçu que les théories propagées par le GIEC étaient non seulement erronées, mais l’étaient sans doute volontairement, et donc avec une intention malhonnête.

En langue française, ce débat semble quasi inexistant. La presse "mainstream" et la classe politique continuent de soutenir les politiques incroyablement dispendieuses de "lutte contre les rejets de CO2" sans la moindre remise en question critique. Un nouvel ouvrage collectif climato-réaliste , aux éditions Texquis . 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. MAN : la cruauté de l'homme illustrée dans un dessin-animé. Climat : « Assez de discours, des actes » Le Conseil européen se réunit les 20 et 21 mars pour se prononcer sur les propositions du paquet énergie-climat de la Commission européenne. Alors que les dérèglements climatiques s’intensifient et qu’une action résolue en la matière se fait toujours attendre, associations, mouvement sociaux et syndicats publient une lettre ouverte à l’attention des Ministres Laurent Fabius, Philippe Martin et Pascal Canfin, en charge du suivi des négociations climat pour le gouvernement français.

Nous demandons qu’il s’engage dès à présent sur la voie d’une véritable transition énergétique en France, en agissant également au niveau de l’Union européenne pour que ses engagements soient compatibles avec cet objectif. Nous attendons également que soient tirées toutes les leçons de la conférence de Varsovie, comme des précédentes. « Assez de discours, des actes ». Faire preuve d’ambitions réelles L’UE est également attendue en matière de financements. Dépolluer les négociations climatiques. Facon 2 Parler | Une ruche à la maison, même en ville ! Très design et contemporaine, la ruche urbaine est composée de deux parties : - La partie extérieure qui n’est autre que « la porte d’entrée et sortie » pour les abeilles.

Un pot de fleur prêt à être butiné, les attirera. - La partie intérieure, étant une « bulle » en verre contenant des « rayons » alvéolés, afin que les abeilles puissent fabriquer leur miel. Par le simple fait de tirer la chaînette, le miel frais peut être récolté. Etant donné le grand danger que courent les abeilles à cause des pesticides (entre autres) et le fait qu’un certain nombre se retrouve en ville, cette ruche pourrait être une alternative intéressante, afin de concilier innovation et nature et ainsi, contribuer à la sauvegarde des abeilles. Aussi utile et innovant que puisse être ce projet, il n’est malheureusement pas commercialisé et ne le sera jamais. Source : Design Philips. Le rapport de l’administration Obama sur le climat est faussement alarmiste. Premièrement, le NCA confond régulièrement climat et changement climatique. Les États-Unis subissent constamment des variations extrêmes et naturelles du climat : ouragans, tornades, sècheresses, inondations, tempêtes de neige, vagues de chaleur, gelées… Le rapport semble sous-entendre que leur occurrence présente ou future est causée par nos émissions de dioxyde de carbone (CO2).

Une telle conclusion est exagérée et n’a jamais été prouvée. Une révision approfondie de la littérature climatique montrerait que l’impact humain sur la plupart des événements météorologiques extrêmes est mal compris. Ce sont plutôt les aléas du climat qui dominent nos vies. Deuxièmement, les émissions de GES des États-Unis ont un impact non seulement marginal mais aussi décroissant sur le futur du climat terrestre. Ce dernier est plutôt dirigé par des pays en pleine industrialisation comme la Chine et, bientôt, l’Inde. Quand le président a publié son CAP l’an dernier, le NCA était encore en pleine révision. Les plants d'intérieur purifiantes. L'Aloe Vera : Plante grasse extrêmement facile à cultiver, elle a la faculté d’absorber les polluants chimiques dû aux peintures et aux produits ménagers.

De plus, l’aloe vera est réputée pour ses vertus apaisantes en cas de coupures ou brûlures superficielles. Le Chlorophytum comosum (ou la plante araignée) Très connue et répandue, elle orne nombre d'habitations. Cette plante absorbe le monoxyde de carbone, sa place idéale est donc dans la cuisine ou près d’une source de chaleur (chaudière, poêle etc..). Chrysalidocarpus Lutescens (ou Palmier Areca) Peu onéreuse et en plus d’être magnifique, cette plante est l’une des meilleures en matière de purificateur naturel. Le Lierre et le lierre du diable Bien qu’ayant été élu "chouchou" de la Nasa, ses feuilles sont toxiques et cette plante est peu commode à faire pousser en intérieur. La Fleur de lune Voici une plante commune et typique des habitations française. La Sansévéria (langue de belle mère) La Marginata Le Rhododendron (ou l'Azalée)

La beauté de la polénisation.