Biella Coleman

Facebook Twitter

La science dissèque les Anonymous

La science dissèque les Anonymous L'anthropologue Gabriella Coleman, spécialiste reconnue des Anonymous, a été la première à suivre le phénomène. Dans cet article fleuve, elle dresse le portrait de ces nouveaux activistes. Dans cet article, initialement paru en anglais et que nous rééditons, l’anthropologue Gabriella Coleman synthétise ses découvertes et ses analyses sur le mouvement des Anonymous. Chercheuse en sciences humaines à l’Université de New York, elle est actuellement l’une des plus fines observatrices des activistes d’Occupy Wall Street.
L'anthropologue Gabriella Coleman, spécialiste reconnue des Anonymous, dresse le portrait de ces nouveaux activistes. «Si l’on prend le temps d’étudier les différentes ailes politiques existantes chez les Anons, il apparaît clairement qu’ils sont suffisamment cohérents, qu’ils ont une histoire et une substance éthique. (...) Même si le lulz (le sarcasme) reste inhérent à chaque aile politique existante chez les Anonymous, et si le trolling reste une pratique courante et revendiquée, il est tout simplement impossible de réduire le mouvement Anonymous à ce que l’on pourrait qualifier de cyberlynchage, et de se contenter de les assimiler aux différentes formes de politique dépeintes dans cet essai. (...) La science dissèque les Anonymous | Mediapart La science dissèque les Anonymous | Mediapart
L’Histoire d’Anonymous L’Histoire d’Anonymous Pris dans son ensemble, le concept d’Anonymous désigne une réalité vaste et complexe ; ce nom prend actuellement tout son sens dans un monde dans lequel son rôle est de coordonner une série d’initiatives décousues, lesquelles vont du trolling aux revendications politiques. NYU Steinhardt est un département de la New York University. Son crédo est de développer des liens entre les communautés et les cultures, et d’utiliser l’éducation comme un instrument du changement pour une meilleure qualité de vie à travers le monde. Sa mission est de faire avancer les savoirs, la créativité et l’innovation à la croisée des apprentissages.
Taken as a whole, Anonymous resists straightforward definition as it is a name currently called into being to coordinate a range of disconnected actions, from trolling to political protests. Originally a name used to coordinate Internet pranks, in the winter of 2008 some wings of Anonymous also became political, focusing on protesting the abuses of the Church of Scientology. By September 2010 another distinct political arm emerged as Operation Payback and did so to protest the Motion Picture Association of America (MPAA), and a few months later this arm shifted its energies to Wikileaks, as did much of the world's attention. Anonymous: From the Lulz to Collective Action | The New Everyday

Anonymous: From the Lulz to Collective Action | The New Everyday