background preloader

CNV

Facebook Twitter

L'aïkido verbal : pour aider les enfants et les adultes à se défendre sans violence, retrouver confiance en eux et harmoniser leurs relations. Luke Archer, d’origine irlandaise, est formateur et conférencier en communication et gestion des conflits.

L'aïkido verbal : pour aider les enfants et les adultes à se défendre sans violence, retrouver confiance en eux et harmoniser leurs relations

Il nous présente une discipline précieuse pour de nombreux enfants et adultes : l’aïkido verbal. Comme cela est fort bien défini sur le site de la Fédération Française d’Aïkido : « L’Aïkido est un art martial en forme de self-défense avec des techniques tellement particulières qu’elles permettent de préserver l’intégrité de l’adversaire. C’est le principe de non-violence qui prédomine. Obtenir le désarmement volontaire de l’agresseur est à la fois l’objectif et la méthode de l’Aïkido. » Il sera donc question d’utiliser des techniques de communication pour parvenir à utiliser l’énergie d’une attaque orale (insulte, moquerie, menace, …) pour désarmer l’agresseur et trouver une issue positive.

L’Aïkido verbal s’articule en 3 étapes : Etape 1 : la réception de l’attaque avec le sourire intérieur Le sourire intérieur consiste à se recentrer tout d’abord sur soi en cas d’attaque. Commentaires. Communication NonViolente. Remplacer "je dois" par "je choisis" : un exercice qui va révolutionner votre vie. « je dois » et « il faut que » sont des poisons.

Remplacer "je dois" par "je choisis" : un exercice qui va révolutionner votre vie

Ils jalonnent notre vie de culpabilité, de honte, de devoirs et d’obligations. Imaginez si nous pouvions nous en débarrasser. Notre existence prendrait soudain une toute autre tournure. C’est ce que propose Marshall Rosenberg dans son livre « Les mots sont des fenêtres (ou bien ils sont des murs) ». Il nous aide à traduire « je dois » par « je choisis » et à révolutionner notre vie. . « Ne faisons rien si ce n’est pas un jeu » Marshal Rosenberg dit que « nous ne devrions rien faire si ce n’est pas un jeu » ! Son idée est que nous motivions nos choix uniquement par le désir de contribuer à la vie et non par la peur, la culpabilité, la honte, le devoir ou l’obligation.

Lisez la suite. Les 4 clés de la communication non violente (CNV) Selon son instigateur et créateur, Marshall Rosenberg, « La Communication Non Violente, c’est la combinaison d’un langage, d’une façon de penser, d’un savoir-faire en communication et de moyens d’influence qui servent mon désir de faire trois choses : me libérer du conditionnement culturel qui est en discordance avec la manière dont je veux vivre ma vie ;acquérir le pouvoir de me mettre en lien avec moi-même et autrui d’une façon qui me permette de donner naturellement à partir de mon cœur ;acquérir le pouvoir de créer des structures qui soutiennent cette façon de donner. » (via) Retrouvez la suite de cette vidéo ici (merci à Cedric Eulliot pour son excellent travail de traduction).

Les 4 clés de la communication non violente (CNV)

Marshall Rosenberg a construit la communication non violente (CNV) sur 4 bases : O comme Observation Observez mais ne faites pas de jugement de valeur et ne généralisez pas. » Tu es tout le temps en retard/désagréable/triste ». S comme Sentiment Exprimez ce que vous ressentez, partagez vos émotions. B comme Besoin. Marshall Rosenberget : interview - Communication non violente. La CNV Marshall Rosenberg a été publié tard en France, près de 40 ans après avoir développé aux Etats-Unis le processus de communication non-violente.

Marshall Rosenberget : interview - Communication non violente

Dans Les mots sont des fenêtres ou bien ils sont des murs (Syros), ce docteur en psychologie clinique, ancien élève de Carl Rogers et fondateur du Center for Nonviolent Communication, exposait les principes de la « résolution pacifique des conflits » qu’il a enseignés dans une trentaine de pays avant de s'éteindre le 7 février 2015. Sa théorie : « Les jugements que nous portons sur les autres sont l’expression tragique de nos besoins non satisfaits. » C’est en prenant le temps de les écouter et de les formuler que notre interlocuteur pourra identifier le message et y répondre à son tour. L'entretien. Atelier Communication: écoute active, communication non violente, résolution des conflits, empathie dans le travail social.

La communication non-verbale, laVos attitudes et mimiques parlent pour vous. Savez-vous que 55 % du message capté par votre interlocuteur sont directement liés à votre gestuelle ?

La communication non-verbale, laVos attitudes et mimiques parlent pour vous.

La communication non-verbale, un univers méconnu et un potentiel sous-exploité… et pourtant c’est notre communication non-verbale que retient notre interlocuteur et c’est elle qui trahit notre pensée. Notre culture occidentale portée sur des éléments factuels et scientifiques, prête plus d’attention aux mots qu’aux gestes. Cependant, il est plus facile de dissimuler ses intentions en paroles qu’en gestes (vous pouvez voir quelques exemples commentés en cliquant sur le bouton ci-dessous). Celui qui maîtrise la relation, c'est celui qui sait observer l’autre, qui sait écouter. Le contrôle ne signifie pas le monopole de la parole. Quelle souvenir gardera de vous votre interlocuteur après votre entretien ?