background preloader

HISTOIRE

Facebook Twitter

Les femmes au XIXème siècle : un escape game pour les 4èmes. – Réseau Ludus : jouer en classe. Après avoir créé deux escape game (6e et 3e Adélaïde Courant du collège du collège Notre Dame à Alençon a récidivé en réalisant un escape game pour le niveau 4e en histoire sur le thème de la place des femmes au XIXe siècle. Elle a choisi de mêler personnages fictifs et réels. Ainsi les élèves incarnent-ils Arthur Vallin un avocat chargé d’enquêter sur sa cliente, Henriette Hubert née Legrand, emprisonnée à Saint-Lazare à Paris. Celle-ci s’est en effet enchaînée aux grilles du Palais Bourbon en marge d’une manifestation féministe en 1914.

Ces deux personnages fictifs rencontrent durant l’activité des personnages historiques comme Nicole Girard-Mangin, Caroline Rémi ou Rosa Bonheur. Le jeu est organisé en 6 parties : – l’introduction de départ avec le scénario et les consignes – la mission N°1 consacrée à ‘éducation des filles au XIXe siècle – la mission N°2 sur les femmes dans l’art au XIXe siècle.

Thème 1 : L'Europe face aux révolutions

Thème 2 : La France dans l'Europe des nationalités : politique et société (1848-1871) Thème 3 : La Troisième République avant 1914 : un régime politique, un empire colonial. Thème 4 : La Première Guerre mondiale : le "suicide de l'Europe" et la fin des empires européens. Juillet 1830, les Trois Glorieuses – LaContempo.fr. La barricade est un symbole des événements insurrectionnels qui rythment le XIXe siècle. Héritées de l’Ancien Régime, ces fortifications provisoires sont peu utilisées à Paris durant la Révolution française (1789-1799).

Elles resurgissent en 1827, au cours des troubles de la rue Saint-Denis (19 et 20 novembre). Surtout, elles marquent les journées de juillet 1830 à l’issue desquelles la dynastie des Bourbons perd le pouvoir. Les barricades sont encore remontées en 1831, lors de la révolte des Canuts, à l’occasion de la révolution de 1848, en 1871 pendant la commune, à la Libération de Paris et en mai 68. Pour aller plus loin : Recherches et conception : Jérémie Halais – 2020 – LaContempo.fr. Les grands travaux d’Haussmann – LaContempo.fr. Dans les années 1850, Napoléon III rêve d’une capitale prestigieuse. L’empereur confie à Georges Haussmann, nommé préfet de la Seine en 1853, la mission de mener à bien les grands travaux qui modèlent une nouvelle ville. De nombreuses voies sont élargies ou percées.

Les façades des immeubles évoluent. Les limites administratives de Paris sont repoussées. Pour aller plus loin : Anceau É, « Georges Haussmann. Recherches et conception : Jérémie Halais – 2020 – LaContempo.fr. Comment l'histoire de l'urbanisme est liée à la lutte contre les épidémies. Peste, choléra, tuberculose… les épidémies ont contribué à façonner nos villes. Pendant des siècles, l’un des enjeux majeurs de l’architecture et de la conception des villes a été de permettre la circulation de l’air, jugé coupable de porter avec lui les mauvaises odeurs la peste, le choléra ou la tuberculose. Nous en parlons avec Philippe Rahm, architecte suisse, diplômé de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne en 1993. Il est l'auteur de Le jardin météorologique et autres constructions climatiques (ed. B2). Hippocrate disait « si on est malade tout seul, c’est qu’on a mangé quelque chose de mauvais.

Mais si on est malades à plusieurs c’est que l’air n’est pas bon. Pour tous les médecins du Moyen-Âge, la corruption de l’atmosphère est la cause première de la peste, comme l’affirme par exemple Aldobrandini à Sienne ou Ibn Khatimah à Grenade. Ainsi les transformations urbaines à Paris sont essentiellement dues au choléra.

Pour aller plus loin :