background preloader

USAGES & PRATIQUES

Facebook Twitter

Voici comment les jeunes français consomment de l'information sur Facebook. Facebook est devenu un lieu central des activités culturelles, informationnelles et communicationnelles sur internet.

Voici comment les jeunes français consomment de l'information sur Facebook

Au troisième trimestre 2016, d’après les chiffres communiqués par Facebook, il y aurait 30 millions d’utilisateurs actifs mensuels en France dont 24 millions sur le mobile (et 20 millions d’utilisateurs actifs quotidiens). De quoi encourager institutions, associations et médias à l’investir pour y promouvoir et y véhiculer les contenus qu’elles produisent. L’exposition à l’information peut y être volontaire (abonnements à des pages médias) ou accidentelle: un ami qui interagit avec un contenu d’actualité (like, partage, commentaire) et donc nous y expose dans notre fil d’actualités, ou alors un groupe auquel on est abonné qui va poster un contenu et/ou chercher à en discuter.

Les pratiques d’information des 18-24 ans Cette activité se traduit dans les pratiques déclarées par une prédominance des supports numériques d’accès à l’information. Conclusion. Les filles viennent d'Instagram, les garçons de Facebook. Quelles sont les pratiques numériques des jeunes (dossier) Grande question de notre temps : que font les jeunes sur Internet ?

Quelles sont les pratiques numériques des jeunes (dossier)

Quelles sont leurs pratiques numériques ? À cette question, bien des études et sondages essayent de répondre. Pour faciliter la compréhension du sujet, Michel Guillou (spécialiste du numérique éducatif – TICE) a mis en ligne la présentation Pratiques numériques médiatiques des jeunes, enjeux et perspectives, un dossier riche d’informations sur les publics jeunes et leur relation aux technologies. Données chiffrées et actualisées En effet, il a été capitalisé des données chiffrées issues d’enquêtes et études récentes afin de mettre en exergue ce qui caractérise les usages technologiques des jeunes en France avec le souci de mieux comprendre la diversité de qui ils sont, leurs envies et leur attitude vis-à-vis du numérique.

En complément, on peut régulièrement consulter le blog de l’auteur qui propose une lecture et analyse critique de l‘éducation aux médias numériques. 99% des 12-17 ans se disent internautes Licence : Les enfants du numérique : mutations culturelles et mutations sociales. Transformation profonde des références culturelles, hybridation de la culture et de la communication, culturalisation des rapports au monde et porosité croissante des champs sociaux...

Les enfants du numérique : mutations culturelles et mutations sociales

L’usage généralisé des technologies numériques parmi les jeunes génère une mutation, ainsi qu’un réaménagement permanent, des représentations du temps, des valeurs et des identités. Le numérique est-il pour autant un facteur de démocratisation alors que les marquages sociaux n’en restent pas moins bien réels ? Leurs pouces dansent sur les claviers de leurs écrans tactiles, mobiles, intelligents, à une vitesse frénétique, face à une offre démultipliée. Ils appartiennent à des communautés d’intérêt mobiles, poreuses mais clivantes, de musique, d’images animées, de communication, de connexions partagées. Ces nouveaux équilibres des agendas culturels se traduisent par l’accélération de la baisse de certaines pratiques et/ou consommations, liées aux anciens médias notamment. Les pratiques des jeunes sous la pression des industries du numérique. L’usage des médias sociaux chez les jeunes : les deux côtés de la médaille.

Utiliser les médias sociaux représente l’une des activités les plus courantes chez les jeunes d’aujourd’hui.

L’usage des médias sociaux chez les jeunes : les deux côtés de la médaille

Un récent sondage mené aux États-Unis démontre que 51 % des adolescents se connectent à leur réseau social favori au moins une fois par jour et que 22 % des jeunes le font plus de 10 fois quotidiennement (Common Sense Media, 2009). Les sites comme Facebook, YouTube ou Twitter, qui se sont développés à grande vitesse au cours des dernières années, s’avèrent hautement populaires auprès des jeunes, notamment parce qu’ils leur offrent l’opportunité de se divertir, mais également de communiquer entre eux (O’Keeffe et Clarke-Pearson, 2011). Il demeure cependant essentiel que les jeunes sachent en faire une utilisation saine et appropriée, sans quoi, certains problèmes pourraient survenir. Un rapport clinique paru dans la revue américaine Pediatrics (2011) met en perspective les différents impacts des médias sociaux sur les enfants, les adolescents et les familles.

Vie privée Références.