background preloader

Numérique ou Digital

Facebook Twitter

Quelques éléments à propos du débat sémantique qui fait rage.

La photographie déictique en ligne [2/7]. Des visages, des pieds et des mains – Technologies discursives. On les connaît et reconnaît bien, les selfies ou autophotographies de visages, les selfeet ou autophotographies de pieds, les photographies déictiques de mains et d’ombres (qui n’ont pas reçu de nom particulier à ma connaissance : on va dire selfhands et selfshades). Il s’agit maintenant de véritables genres photodiscursifs bien installés dans les communications en ligne, comme le montre par exemple le compte Instagram Instarepeat. Photographie déictique ou antiselfie ? Il y a selfie et selfie. Alise Tifentale et Lev Manovich proposent de distinguer assez radicalement ces types de photographie déictique, puisqu’ils nomment antiselfie les photographies avec parties du corps autres que le visage.

Dans leur travail sur le Selfiecity project (Manovich, Tifentale, 2015), illes définissent d’abord les selfies comme des autoportraits contextualisés : Puis ils décrivent ce qu’illes appellent antiselfie : Les photos déictiques de pieds, “accessoires discursifs” ? Les photos déictiques de mains. LEDIGITAL.INFO - ON DIT NUMÉRIQUE BORDEL. 10 raisons de préférer digital à numérique – Le guide des égarés. Ceux qui suivent le blog, mais aussi mes aventures dans les humanités digitales savent que j’ai fait le choix de privilégier l’adjectif digital à numérique depuis quelques années. Le titre de l’ouvrage chez Fyp marquant délibérément ce choix sans pour autant revenir en détail sur cette position puisque le but était différent et qu’il s’agissait de montrer plusieurs points de vue, méthodes et concrétisations.

J’avais alors exposé ce choix ici dans un billet sur les humanités digitales et j’ai prolongé cette réflexion dans plusieurs articles de recherche notamment celui sur l’histoire longue des humanités digitales. Je tente donc de rassembler tous les arguments pour dans ce nouveau billet pour un plus large public, tant on remarque la montée en puissance du mot digital notamment dans les sphères du marketing. À noter aussi que ce choix est depuis longtemps celui de Bordeaux et sa région notamment avec la semaine digitale. Voici les 10 raisons principales que j’expose ici brièvement. Faut-il dire numérique ou digital ? Le débat est récurrent, et il n’est pas un article employant le mot digital sans la réponse tant attendue « digital c’est avec les doigts, en France on dit numérique ». C’est d’ailleurs l’avis de l’Académie française pour qui « l’adjectif digital en français signifie « qui appartient aux doigts, se rapporte aux doigts ».

Il vient du latin digitalis, « qui a l’épaisseur d’un doigt », lui-même dérivé de digitus, « doigt ». C’est parce que l’on comptait sur ses doigts que de ce nom latin a aussi été tiré, en anglais, digit, « chiffre », et digital, « qui utilise des nombres ». En Français il faudrait donc utiliser numérique. C’est un avis largement partagé, et défendu par certains. Johann Duriez-Mise, journaliste High-Tech à Europe 1 estime par exemple que « le mot « Digital » est un terme anglophone qui signifie « avec les doigts ». Mais si les avis semblent bien tranchés sur l’utilisation d’un des mots, ils sont rarement étayés et argumentés. 1. 2.

Digital ou numérique ? Numérique ou digital ? Doit-on dire digital ou numérique ? Sur les réseaux sociaux, le débat fait rage et les apprentis linguistes s’enflamment. Partisans du digital ou chevaliers du numérique, qui a raison et qui a tort ? Parler de digital = mettre le doigt là où ça fait mal ? Si l’on en croit les recommandations de l’Académie Française, il faudrait préférer numérique à digital. Mais doit-on vraiment s’en tenir à ce que nous disent ceux qui voudraient nous faire envoyer des courriels et des mèls ? Parmi les principaux arguments des pourfendeurs du digital, le plus fréquent est celui qui veut que le terme vienne du latin digitum (doigt) et qu’il ait pour première acception relatif au doigt. L’utilisation de digital dans le sens de numérique est un anglicisme. En France, son utilisation relèverait d’une extension de digital display, l’affichage à 7 segments que l’on trouve encore sur de vieux modèles de radios-réveils ou d’autoradios.

Numérique, le favori des défenseurs du « bon français » Dilemme numérique. LE MONDE | • Mis à jour le | Par Marlène Duretz Numérique ou digital, lequel des deux adopter ? « Numérique ou digital », ai-je interrogé mon moteur de recherche, qui donne la première place au terme « numérique » de Wikipédia. S'appuyant sur les conclusions du Trésor de la langue française informatisé (TLFi), l'encyclopédie avance pourtant que « bien que les terminologies officielles française et québécoise préfèrent “numérique”, l'usage de “digital” en français se perpétue ». Au terme « digital », le TLFi propose deux entrées : l'une pour « qui a la forme d'un doigt » ou encore « relatif au doigt ; qui fait partie du doigt », l'autre pour « qui est exprimé par un nombre, qui utilise un système d'informations, de mesures à caractère numérique ».

Nulle trace ici d'une probable gémellité numérico-digitale. . « La langue française est morte ce matin, alertait sur Twitter @bortzmeyer en octobre 2013. Numérique sort-il vainqueur pour autant ? Duretz@lemonde.fr. Sept raisons d'utiliser "digital" pour parler de numérique, et vice versa. Ah, l’Académie française, cette belle assemblée qui adoube des mots tombés dans le domaine public depuis longtemps. Si elle n’était pas là, vraiment la langue française serait orpheline. Dans une très courte note, les sages du quai Conti viennent de rappeler ce que digital veut dire en bon français et conseillent d’utiliser à sa place le mot "numérique".

Un combat sans doute d’arrière-garde tant ce vocable américain s’est imposé rapidement comme un synonyme valable pour désigner la chose. Ce mot est bel et bien pertinent pour parler de cette révolution technologique. 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. À bon (re-)lecteur, salut ! Thibaut de Jaegher. Numérique ou digital ? Une ambiguïté bien française | Scribécom. Petit rappel de base DIGITAL en français vient de digitus (doigt). Il s’agit de tout ce qui requiert l’utilisation des doigts. Par extension, cela inclut tous les supports aux contenus dits virtuels auxquels on peut accéder en usant de ses mains : que ce soit par un clavier ou par un écran tactile.

À noter qu’en anglais, digital relève des numéros puisque « digit » veut dire chiffre… Là où cela peut prêter à sourire, c’est qu’écrire à la plume, pardon, au stylo – oui, vous savez sur un papier en bois d’arbre… – demande aussi l’utilisation de la main, les doigts bien rassemblés autour de l’outil. NUMÉRIQUE vient de numerus (nombre) et sous-entend une numérotation. Digital = numérique (et inversement) Notez-le une fois pour toute : l’adjectif anglais digital se traduit en français par « numérique ». D’autre part, avant 1968, le terme français digital(e) ne se référait pas aux nombres, mais aux doigts ; de plus, il n’a toujours rien à voir avec son faux-ami anglo-saxon ! Utilisation Tactile ?