background preloader

La mondialisation en débat

Facebook Twitter

Amazon de turbulences #DATAGUEULE 13. Une comparaison de trois atlas de la mondialisation - Globe. Cette semaine sur Planète Terre, une comparaison critique de trois atlas de la mondialisation parus récemment : l’Atlas des mondialisations coédité par Le Monde et La Vie, l’Atlas 2010 du Monde Diplomatique chez Armand Colin, et enfin l’Atlas de la mondialisation aux Presses de Sciences-Po.

Une comparaison de trois atlas de la mondialisation - Globe

Dans l'émission du 3 novembre les coordinateurs de chacun des atlas, respectivement Christian Grataloup, Dominique Vidal et Marie-Françoise Durand ont confronté leurs visions de la mondialisation. Dans ce billet de Globe, vous trouverez quelques cartes issues de ces ouvrages et portant sur des thématiques proches, afin d'illustrer les diverses façons dont un même sujet peut être cartographié. Avant cette comparaison, ci-dessous la carte par anamorphose évoquée par Christian Grataloup au cours de l'émission (on peut consulter d'autres exemples de ce type de cartes ici). Puissance et relations transnationales. Story of Stuff.

The Story of Stuff, originally released in December 2007, is a 20-minute, fast-paced, fact-filled look at the underside of our production and consumption patterns.

Story of Stuff

The Story of Stuff exposes the connections between a huge number of environmental and social issues, and calls us together to create a more sustainable and just world. It’ll teach you something, it’ll make you laugh, and it just may change the way you look at all the Stuff in your life forever. Download the Fact Sheet Credits The Story of Stuff was written by Annie Leonard, Louis Fox, and Jonah Sachs, directed by Louis Fox and produced by Free Range Studios.

Show full list of credits. 15 documentaires altermondialistes pour les lendemains de la Terre. Dans la foulée du «Printemps Érable», 300000 Québécois ont convergé vers le parc Jeanne-Mance, le 22 avril 2012 à Montréal, pour créer une main et un arbre humain à l’occasion du Jour de la Terre.

15 documentaires altermondialistes pour les lendemains de la Terre

Comme l’a si bien résumé Le Devoir à sa Une, ce fut un grand cri du peuple. Effectivement, comment exprimer l’énergie de 300 000 participants venus de toutes les régions du Québec pour demander une meilleure gestion des ressources naturelles? Gaz de schiste, sables bitumineux, Plan Nord, extraction de l’uranium, protection des écosystèmes, protocole de Kyoto: ce rassemblement « pour le bien commun » aura été dès plus fédérateur. Ainsi, il y a manifestement une fracture sociale entre le peuple et les gouvernements Harper et Charest.

Après pareil rassemblement monstre dans la foulée du Printemps Érable, c’est à se demander ce que sera la suite politique maintenant. Virage vert et virage pétrolier sont incompatibles. Le Dessous Des Cartes - Mondialisation Culturelle Dans Le Golfe Persique. Nouveaux Murs "défensifs" La Palestine et le mur , dessous des cartes .flv. Qui sommes-nous? Un mouvement d’éducation populaire tourné vers l’action citoyenne Attac se mobilise contre l’hégémonie de la finance et la marchandisation du monde ; pour la prise de pouvoir par les citoyen.ne.s sur leur vie, la construction d’une démocratie active et pour la construction de convergences entre mouvements sociaux, au sein du mouvement altermondialiste.

Qui sommes-nous?

Il existe des alternatives, pour une transition vers une société solidaire et respectueuse de la nature. Nous ne sommes pas condamné.e.s à subir les ravages de cette mondialisation et le cynisme des élites. Une association financée par ses adhérent.e.s et animée par ses militant.e.s. Présente dans plus de quarante pays, Attac est engagée dans les luttes quotidiennes contre les ravages du néolibéralisme.

L’association est dirigée par un Conseil d’administration de 35 membres (21 représentants des adhérents directs et 14 représentants des fondateurs). Eddy FOUGIER, spécialiste de l’altermondialisme et du débat sur la mondialisation. Repenser la mondialisation – entretien avec Saskia Sassen. On a tort de croire que la mondialisation se nourrit de l’affaiblissement de l’État.

Repenser la mondialisation – entretien avec Saskia Sassen

S’il est vrai que le pouvoir législatif perd du terrain – et avec lui la démocratie –, l’exécutif se porte à merveille, consacrant sa puissance à la construction du nouvel âge global. Votre livre porte sur le processus contemporain de mondialisation. Vous avez pourtant décidé de commencer votre enquête par le Moyen Age et l’émergence de l’Etat. Que nous permet de comprendre ce détour ? Mon point de départ est le suivant : les notions telles que le global ou le national nous permettent-elles de comprendre la transformation fondamentale à laquelle nous assistons aujourd’hui ? Je suis retournée à l’époque médiévale pour deux raisons fondamentales. Les sciences sociales et les défis de la mondialisation.

1 Sur l’histoire du mot « globalisation », lire M.

Les sciences sociales et les défis de la mondialisation

F. Leruth, « French Intellectuals come to terms wi (...) 1Les termes mondialisation et son compère globalisation, au sens que nous leur attribuons de nos jours (antonymes d’harmonisation générale et d’ordre mondial), ont fait leur apparition dans le vocabulaire français dès la fin des années 1950. 2Le terme mondialisation, qui évoque la perception et la description de cette situa­tion de crise, en suggère aussi implicitement l’explication : la généralisation du sys­tème capitaliste, les mécanismes du marché mondialisé, le développement des trans­ports, la suppression des distances grâce aux nouvelles technologies de l’information. Si le monde était un village ... Vous êtes ici > Accueil > Si le monde était un village ...

Si le monde était un village ...