background preloader

Évaluer sans décourager

par Roch Chouinard Département de psychopédagogie et d'andragogie, Université de Montréal, Centre de recherche et d'intervention sur la réussite scolaire (CRIRES) Conférence donnée sur invitation dans le cadre des sessions de formation liées à la réforme en éducation, offertes aux personnes-ressources, Ministère de l'Éducation, Québec, les 18 et 19 mars 2002. La majorité des enfants arrivent à l'école primaire avec l'intention d'apprendre. Si vous demandez à un enfant de cinq ans ce qu'il ira faire à l'école, il vous paraîtra surpris par la question et il vous répondra probablement quelque chose du genre « Je m'en vais apprendre à lire ». Bien sûr, les enfants de cet âge ont toutes sortes de craintes à l'endroit de l'école. Figure 1 En fait, les enfants se rendent rapidement compte que l'école n'est pas seulement un lieu pour apprendre, que c'est aussi un endroit où l'on est évalué. Ames, C. (1992). Bandura, A. (1986). Boileau, L. (1999). Brookhart, S.M. et DeVoge, J.G. (1999). Eccles, J.

http://www.learnquebec.ca/fr/content/curriculum/languages/fls/dossiers/chouinard.html

Related:  Motiver un élève qui ne veut pas apprendreEvaluerEvaluationMotivation scolaire6- Evaluer en classe

Sept pistes pour réformer l’évaluation des élèves Dans le rapport remis à la ministre de l’éducation nationale se lit le souci de dépasser les clivages idéologiques. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Aurélie Collas Supprimer les notes jusqu’à la classe de 6e inclus, dépoussiérer le brevet des collèges, enrichir la formation des professeurs et la communication avec les parents… La conférence nationale sur l’évaluation des élèves, lancée en juin 2014, a débouché sur sept recommandations. Sept pistes pour faire en sorte que l’évaluation soit plus efficace, plus motivante et moins cassante pour les élèves.

Quand l'illusion d'incompétence (ou se croire incompétent) entrave la réussite des enfants (et ados) Jusqu’à quel point les élèves du primaire peuvent-ils souffrir de l’illusion d’incompétence? Comment cette difficulté supplémentaire les touche-t-elle? Comment reconnaître l’illusion d’incompétence chez un enfant? Telles sont les questions auxquelles cette capsule vidéo (moins de 4 min) du Programme de recherche sur la persévérance et la réussite scolaire du Québec tente de répondre.

Le socle commun et l'évaluation des acquis - Modalités d'évaluation des acquis scolaires des élèves - Rentrée 2016 Enjeux et objectifs de l'évaluation des acquis scolaires L'évaluation des acquis scolaires des élèves vise à améliorer l'efficacité des apprentissages en permettant à chaque élève d'identifier ses acquis et ses difficultés afin de pouvoir progresser. A la rentrée scolaire 2016, les modalités d'évaluation évoluent, privilégiant une évaluation positive, simple et lisible, qui valorise les progrès, soutient la motivation et encourage les initiatives des élèves. Une évaluation des compétences du socle commun en cours et en fin de cycle

C’est quoi un fablab en 20 définitions L’univers des fablabs a son vocabulaire propre : ses termes, expressions et mots-clés dont la plupart ont une origine anglo-saxonne avec la volonté de les franciser. Mais que se cache t-il comme définitions derrière ces termes ? Le FabLab de Rennes a établi un glossaire régulièrement mis à jour des mots de l’écosystème des fablabs (laboratoires de fabrication) et labs. Puisqu’on vous dit que la note, ce n’est pas le problème ! L’apparition du socle commun de connaissances et de compétences a introduit, avec le livret personnel de compétences, une « nouvelle » façon d’évaluer au collège, qui, si elle a pu jeter le trouble, a alimenté le débat sur l’évaluation des élèves. La refondation de l’école s’est donnée pour objectif de renouveler le socle commun et d’aller vers une évaluation positive des élèves. Le Conseil Supérieur des programmes travaille à cette rénovation, où la question de l’évaluation est capitale. Noyer le poisson Les opposants à l’évaluation des compétences, comme les syndicats du SNALC et du SNES, présentent constamment des arguments qui jouent du même registre : Des notes dont on fait… des moyennes

Des conditions à respecter pour susciter la motivation des élèves L’analyse des récentes recherches sur la motivation à apprendre en contexte scolaire, nous fait voir que les quatre facteurs qui influent le plus sur la dynamique motivationnelle des élèves en classe sont les activités d’apprentissage que l’enseignant propose, l’évaluation qu’il impose, les récompenses et les sanctions qu’il utilise, et lui-même, de par surtout sa passion pour sa matière et le respect qu’il porte à ses élèves. Nos travaux sur la motivation dans l’apprentissage du français nous ont amené à porter une attention particulière à l’un de ces facteurs : les activités d’apprentissage proposées aux élèves en classe. Dans les activités d’apprentissage, l’élève est l’acteur principal ; son rôle n’est pas de recevoir de l’information comme dans une activité d’enseignement (par exemple, un exposé) mais de se servir de la matière apprise pour résoudre des problèmes, ou encore, de réaliser les exercices proposés par l’enseignant. Dix conditions pour motiver Être authentique

L’évaluation par les pairs, pour mieux comprendre les objectifs d'apprentissage et mieux apprendre L’évaluation par les pairs ne concerne pas que les MOOC, dans ces-derniers les étudiant.es sont trop nombreux.ses pour être notés par la seule équipe pédagogique. Nombreuses sont les expérimentations au cours desquelles les enseignant.es mettent en place une évaluation par les pairs, même avec un nombre plus réduit d’étudiant.es (nous avons eu l’occasion d’en parler ici). Au terme de plusieurs expérimentations concernant les évaluations, l’évaluation par les pairs semble présenter de nombreux avantages. En effet, loin de l’idée reçue selon laquelle ce type d’évaluation permet à l’enseignant.e de se décharger d’une part considérable de son travail, elle permet le développement chez les étudiant.es, d’une double compétence : celle de la maîtrise du sujet enseigné et celle de la maîtrise de modalités d’évaluations elles-mêmes. L’expérimentation pédagogique en question a été menée en formation d’ingénieur à Télécom Bretagne.

(Dossier infographie) L’infographie éducative : Un outil visuel pour apprendre (suite du dossier) Aux premiers abords, le terme « infographie » peut sembler rébarbatif ou laisser sous-entendre la nécessité d’habiletés techniques complexes. N’ayez crainte! Appliquée à l’éducation, l’infographie constitue une méthode d’apprentissage des plus conviviales et efficaces. Dans les faits, on pourrait définir l’infographie comme un outil de synthèse pour s’approprier et transmettre divers contenus de façon visuelle. Renseigner les parents sur notre utilisation des #médiasSociaux La rentrée approche à grands pas ! Les vacances, encore trop courtes, laisseront bientôt leur place à toute la fébrilité de la rentrée et bien que mon corps insiste pour que celles-ci se poursuivent, mon cerveau lui est fin prêt. L'an dernier, j'ai commencé à utiliser Challenge U en classe et cela a dépassé mes attentes plus vite que prévu. Mes élèves se sont donc retrouvés subitement avec 2-3 séquences à faire par semaine, dont quelques-une à la maison. J'avais expliqué brièvement le concept lors de la première rencontre en septembre, mais je sais que certains parents se sont rapidement retrouvés dépassés et ont laissé leur enfant gérer tout seul cette portion des devoirs. Vers la fin de l'année, j'ai tenté l'expérience Twitter en catimini.

Pourquoi et comment évaluer par compétences L’évaluation par compétences est à la mode dans les salons du ministère de l’Éducation Nationale depuis plusieurs années. Différentes annonces récentes, sur la mise en place d’une Conférence nationale sur l’évaluation des élèves, ou sur l’instauration d’un nouveau socle commun de connaissances au collège, confirment cette tendance.] Dans la pratique pourtant, les choses changent peu. Si en Primaire, les enseignants évaluent souvent par compétences, particulièrement dans leurs bilans trimestriels, ce système est souvent jugé puéril et inadapté au secondaire, où le mode d’évaluation quasi exclusif reste la traditionnelle note sur 20. Le socle commun de connaissances en place au collège, le B2I, imposent dans les textes une validation de compétences, mais dans la pratique, cela s’opère souvent sans véritable concertation, en cochant des croix en fin d’année, pour remplir des tableaux. J’avais déjà rédigé un article, il y a 3 ans, qui relatait ma première expérience.

Related: