background preloader

Caroline_ortis

Facebook Twitter

DISNEYLAND RESORT PARIS. Disneyland Paris. XEnvoyer cet article par e-mail Disneyland Paris XEnvoyer cet article par e-mailDisneyland Paris Business model Le succès est incontestable, mais le rêve a un coût Ce n'est pas un produit mais une expérience ; pas un parc à thème mais une destination… Chez Disneyland Paris, le choix des mots a son importance.

Disneyland Paris

Sur cette promesse - et sur certains efforts d'adaptation -, l'enseigne a su se fondre dans le paysage français. Des niveaux de fréquentation records assortis d'un taux de satisfaction de 89 %, une notoriété qui ignore les frontières autant que les générations, un titre de 1re destination touristique d'Europe et un autre de 5e pôle hôtelier de France… En langage non-comptable, cela s'appelle une success story, c'est bien ainsi que peut se lire l'histoire de Disneyland Paris. Pourtant, le modèle est viable. Le syndrome du Big-Mac Une “tchernobylisation de la culture”. Car dans les années 1990, le marché français des parcs à thème est quasi inexistant. Euro Disney: pourquoi la maison-mère ne laissera jamais tomber son parc d'attraction. ÉCONOMIE - Pour la troisième fois en 22 ans, la maison-mère américaine du parc d'attraction va remettre la main à la poche pour sauver Disneyland Paris.

Euro Disney: pourquoi la maison-mère ne laissera jamais tomber son parc d'attraction

The Walt Disney Company (TWDC) devrait mener un plan de recapitalisation d'un milliard d'euros, censé lui donner de l'air frais pour les années à venir. Euro Disney (l'exploitant du parc dont TWDC dispose de 40% du capital) souffre depuis ses origines d'un problème de dette abyssale et fait les frais de la conjoncture morose des dernières années. Mais l'oncle d'Amérique n'est pas près de laisser tomber sa vitrine européenne.

"C'est le premier parc d'Europe et la première destination touristique française", explique au HuffPost Jean-Pierre Nadir, fondateur du portail Easyvoyage. "Avec 14 millions de visiteurs par an, on ne peut pas dire que c'est un échec". Le groupe croit dur comme fer dans la réussite du parc, dans lequel il a inauguré une nouvelle attraction en juillet dernier. Le Marketing selon Disney : bonnes pratiques anti-crise. Publié par Emilie Moronvalle le 16 avril 2013 dans le Blog | 0 commentaire Ce matin en parlant du parc d’attractions de Mickey avec l’équipe, je me suis dit : “Et pourquoi pas faire un article sur le Marketing Made in Disney ?!”

Le Marketing selon Disney : bonnes pratiques anti-crise

Tout le monde connaît l’empire que nous a laissé Walt Disney, que ce soient les films, les parcs d’attraction, les jouets, les livres et autres objets dérivés de la marque éponyme. La plupart des enfants grandissent aujourd’hui avec Mickey et Minnie, et ce depuis leur plus jeune âge, et il y a de grandes chances qu’en devenant à leur tour parents, ils réitèront le même schéma. Preuve en est, ce sont 16 millions de personnes qui se sont déplacées au Parc Disneyland Paris en 2012, ce qui en fait la première destination touristique européenne.

Toutefois, le tableau n’est pas si rose puisque Disneyland n’a pas été épargné par la morosité ambiante et a dû adapter ses campagnes marketing pour continuer d’attirer les visiteurs. Mickey devient discount en temps de crise. Marne-la-Vallée: Disneyland Paris a reconquis ses fans. LOISIRS En pleine période estivale, Disneyland Paris connaît de jours heureux grâce à une remontée de son chiffre d’affaires… Les parcs d’Euro Disney, situés à l’est de Paris, ont publié mardi soir des chiffres qui laissent entendre que les affaires se portent bien, selon une information publiée par Les Echos ce jeudi.

Marne-la-Vallée: Disneyland Paris a reconquis ses fans

Le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 360 millions d’euros au troisième trimestre (clos fin juin) et de 951 millions d’euros pour les neuf premiers mois de l’année 2014-2015, soit une hausse de 9 %. Une performance due à l’augmentation de la dépense par visiteur et de la fréquentation dans les parcs à thème et hôtels. Mickey attire les foules Les parcs à thème, dont le fameux Walt Disney Studio, ont augmenté leurs recettes, entre mars et juin de 0.6 % sur un an, à 209,9 millions d’euros. Du côté des nombreux hôtels du parc et de Disney Village, la progression a été de 5.6 % à 141 millions d’euros.

Disneyland Paris «a appris de ses erreurs» INTERVIEW - Philippe Gas, le PDG d'Euro Disney, explique au Figaro sa stratégie de développement, tout en revenant sur les erreurs passées.

Disneyland Paris «a appris de ses erreurs»

LE FIGARO. - Êtes-vous satisfait des performances d'Euro Disney, vingt ans après l'ouverture du parc? Philippe GAS.- Le parc est un succès, même si nous ne pouvons pas nous dire satisfaits des performances économiques de la société. Disneyland Paris a attiré 250 millions de visiteurs en vingt ans. C'est la destination qui a le plus d'écho en Europe, le site payant le plus visité de France devant le Musée du Louvre et la tour Eiffel. Nous espérons cette année, à l'occasion de notre 20e anniversaire, dépasser les 15,7 millions de touristes de 2011, un niveau de fréquentation record, malgré l'environnement économique difficile en Europe. Pour les petits actionnaires d'Euro Disney, cet anniversaire est plutôt triste. C'était une volonté du gouvernement de l'époque de coter Euro Disney.