background preloader

Parties prenantes de l’entreprise

Parties prenantes de l’entreprise
Type et rôle des parties prenantes dans les politiques de développement durable Les parties prenantes (stakeholder en anglais) sont l’ensemble des acteurs, internes ou externes et partenaires économiques et sociaux de l'entreprise. L’activité de l’entreprise a une répercussion directe ou indirecte sur ces acteurs, et ces acteurs ont une influence plus ou moins importante sur l'entreprise. Ce sont des réseaux complexes d’influence, de relations, de partenariats, de pouvoir, et d'interdépendance : dans une certaine mesure, l’entreprise dépend de chacune de ses parties prenantes pour sa survie, et inversement. Ils sont : Employés Actionnaires Clients / consommateurs Fournisseurs Concurrents Partenaires Pouvoirs publics Collectivités territoriales Investisseurs Associations, ONG Citoyens Related:  finalité entrepriseRSE5.1 Le management peut-il tenir compte de l'intéret de tous les

Responsabilité sociale des entreprises (RSE) - Entreprises durables et reponsables - Entreprises et industrie Corporate social responsibility (CSR) refers to companies taking responsibility for their impact on society. As evidence suggests, CSR is increasingly important to the competitiveness of enterprises. It can bring benefits in terms of risk management, cost savings, access to capital, customer relationships, human resource management, and innovation capacity. European Commission Strategy CSR is defined by the European Commission as "the responsibility of enterprises for their impacts on society" (COM (2011) 681 ). The Commission’s CSR agenda for action is: A detailed table showing progress in implementation of this agenda is available here

Les Acteurs Internes de l'Entreprise - Parties Prenantes Entreprises, ONG, gouvernements, les acteurs de la RSE sont nombreux et connus. Mais en interne, comment mettre en place une démarche RSE, et avec quels acteurs ? Voici une présentation de 4 acteurs internes pour votre démarche RSE. Les parties prenantes d’une démarche RSE sont « tous les individus et éléments constitutifs qui contribuent de façon volontaire ou non à la capacité de la firme à créer de la valeur, qui en sont les principaux bénéficiaires et/ou en supportent les risques » selon Post, Preston et Sachs (2002). On peut découper ces acteurs internes en 4 groupes (source Responsabilité Sociale d’entreprise – CEFIM 20 mars 2008, Deloitte C&RS). Ces 4 acteurs sont : Les acteurs d’orientationLes acteurs d’impulsionLes acteurs d’intégrationLes acteurs d’action Les acteurs de la RSE en interne sont souvent limités aux employés, dirigeants et actionnaires Les acteurs d’orientation Le PDG et le DG peuvent prendre des décisions stratégiques d’orientation. Les acteurs d’impulsion

0.0.1 Identifier et gérer les parties prenantes Les parties prenantes sont des personnes ou des groupes spécifiques qui ont un enjeu ou un intérêt dans l'issue du projet. Normalement, les parties prenantes viennent de l'intérieur de l'entreprise et pourraient inclure des clients internes, le management, les employés, les administrateurs, etc. Un projet peut également avoir des parties prenantes externes, y compris les fournisseurs, les investisseurs, les groupes communautaires et les organismes gouvernementaux. Outre que le management des attentes du commanditaire du projet, le responsable du chef de projet, l'équipe du projet et le client, les petits projets ne doivent généralement pas trop se soucier de la compréhension et du management de la communauté des parties prenantes dans son intégralité. À mesure que votre projet s’agrandi, vous aurez en général à vous soucier d’un plus grand nombre de parties prenantes dont il vous faudra tenir compte.

Épuisement professionnel (burnout) L’épuisement professionnel est surtout connu sous l’appellation anglaise burnout. Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), il se caractérise par « un sentiment de fatigue intense, de perte de contrôle et d’incapacité à aboutir à des résultats concrets au travail »1. C’est en 1969 que le terme burnout a été utilisé pour la première fois. Il a fait l’objet de nombreuses définitions depuis. Dans les années 1970, on réservait l’expression aux employés du domaine de la relation d’aide, très engagés émotivement dans leur travail, comme les infirmières, les médecins, les travailleurs sociaux et les enseignants. L’ampleur du problème Depuis le début des années 1990, la fréquence des problèmes de santé psychologique au travail augmente de façon alarmante. On ne dispose pas de statistiques précises sur l’épuisement professionnel. Causes Du point de vue biologique, les experts ne parviennent pas encore à expliquer complètement ce qui mène à l’épuisement professionnel. Conséquences possibles

La finalité et la responsabilité sociétale de l’entreprise Objectifs pédagogiques du chapitre 1. La finalité de l’entreprise 1.1. Qu’est-ce que la finalité d’une entreprise ? A. Comme toutes les organisations, les entreprises ont pour volonté de survivre. B. P. – les clients attendent une valeur du produit (bien ou service) vendu par l’entreprise ; – les salariés travaillent pour une rémunération ; – les actionnaires sont intéressés aux résultats grâce aux dividendes ; – les fournisseurs réalisent un chiffre d’affaires en vendant les matières premières ; – l’État perçoit des impôts et taxes. Enfin, l’entreprise peut avoir des finalités supplémentaires : sociales, environnementales ou sociétales. 1.2. Les finalités d’une entreprise sont influencées par des facteurs internes et externes : – facteurs internes : les statuts et l’histoire de l’entreprise, mais aussi les valeurs personnelles et les aspirations des dirigeants, guident en profondeur la définition des finalités. 2. 2.1. Elle s’inscrit dans une approche qui privilégie un développement durable.

Responsabilité sociale des entreprises: les 10 leçons à retenir Le nouveau dispositif Grenelle 2, à la fois exigeant et souple, emmène les entreprises sur le chemin de la prise de conscience et du progrès continu en matière de maîtrise de leurs impacts extra-financiers. Loin d'être une fin en soi, il s'agit d'un point de départ utile et plutôt bien pensé. Les sociétés françaises cotées ou de taille importante, clôturant leurs comptes à partir de décembre 2012, ont dû répondre à de nouvelles obligations en matière de reporting en responsabilité sociale d'entreprise (RSE). Un nouveau dispositif, prévu par la loi Grenelle 2 de 2010, qui apparaît comme relativement ambitieux. Alors que de plus en plus d'investisseurs utilisent ces informations non financières et que la tentation du greenwashing n'est jamais très loin, cette vérification apparaît salutaire pour renforcer la fiabilité et la comparabilité de ces données peu normées. Les dix leçons de ce premier bilan Julien Rivals est directeur chez Deloitte, en charge des services en RSE.

qu’est-ce que l’analyse des parties prenantes et pourquoi vous devez-vous de bien la faire ? What Is Stakeholder Analysis and Why Should You Do It? par Michael L Young Le poète écossais Robert Burns disait : « Les meilleurs plans des souris et des hommes tournent souvent de travers ». Vous produisez un excellent plan, embauchez des prestataires, trouvez le matériel, formez personnel et embarquez le management. L’analyse des parties prenantes c’est identifier toutes les personnes, groupes et institutions qui peuvent avoir un intérêt dans un projet et prendre des actions pour gérer leurs intérêts et leurs attentes afin que le projet fonctionne aussi bien que possible. Cette analyse a besoin d’être réalisée au début du projet pour que tous les risques et communications requises puissent être inclus dans le plan de projet. Des organisations et personnes de niveaux différents ont des motivations, des attentes et des intérêts différents. Qu’est-ce qu’une partie prenante ? Identification des parties prenantes Résumé

Communication externe - Stratégies La communication externe regroupe au sein du service de communication l’ensemble des formes et processus de communication d’une organisation envers le monde extérieur et les groupes cibles. Quelle que soit la taille de l’entreprise, la communication externe joue un rôle fondamental pour son image et sa notoriété. C'est suite à des actions de communication externe que les partenaires, les clients et les prospects forgent leur opinion et leur attitude vis-à-vis de l’entreprise. Il est essentiel qu’une organisation puisse offrir d’elle une image positive basée sur l'expérience, la compétence et l'innovation. Les supports de communication sont nombreux, vidéo, CD-Rom, DVD, leaflets, newsletter, web-TV. Nouvelles stratégies La communication externe de l'entreprise s'est longtemps bornée à la mise en avant de la marchandise ou de la marque.

Related: