background preloader

The politics of religion / Les politiques du religieux

The politics of religion / Les politiques du religieux
Ce lundi, il fallait en parler. Parler de l’attentat, mais cette fois-ci avec l’urgence et la sidération de l’enseignant touché par l’assassinat d’un collègue. Il le fallait pour surmonter l’effroi de l’acte barbare, mais aussi et surtout pour aller au-delà de la consternation face aux débats qui ont suivi. Il le fallait enfin parce que ce sont les thématiques de recherche que j’explore, sur lesquelles je lis et enquête depuis des années, avec lesquelles j’essaie de construire un raisonnement, de tenir une position éthique de recherche. Pourtant, je n’avais pas envie d’en parler. L’esprit brouillé, tant par l’acte que par ce qui s’en est suivi : des récupérations, des dialogues de sourds et des insultes. J’ai donc commencé, par honnêteté, par la sidération du professeur. J’ai ensuite expliqué aux étudiant.e.s qu’on pouvait prendre l’attentat et les jours précédents comme une séquence où s’entremêlent des enjeux sociaux et politiques qu’il nous appartient de penser.

https://politicsofreligion.hypotheses.org/881

Related:  2 NovembreLes valeurs de la république et le vivre ensembleAttentat, Caricatures, LaïcitéLiberté d’expression / hommage à Samuel PatyPistes/Ressources pédagogiques

La liberté d’expression et la question du blasphème en France Dernière mise à jour : 2 novembre 2020. Malgré la sidération qui est celle de l’ensemble de l’École républicaine, nous avons tenté de réunir des ressources sur la thématique de la liberté d’expression. Pour travailler sur la liberté d’expression Dessin de presse et blasphème La liberté d’expression permet à tous les individus de s’exprimer librement « sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la Loi » (article 11 de la Déclaration des droits de l'Homme et du citoyen). Dans les limites liées à la loi, on peut indiquer le fait de porter atteinte à la réputation d’une personne, la discrimination et à la haine à l’égard d’une personne ou d’un groupe à raison de son appartenance religieuse. Ensemble de ressources : 2 novembre hommage M Samuel Paty. Eduscol La reprise des cours le lundi 2 novembre donnera lieu, dans toutes les écoles, tous les collèges et les lycées de France, à un hommage à M. Samuel Paty, professeur d'histoire-géographie assassiné le vendredi 16 octobre par un terroriste islamiste, et à l'affirmation, à travers cet hommage, de l'unité de la communauté éducative tout entière autour de la défense des valeurs de la République, de la liberté d'expression et du principe de laïcité. Cet hommage se traduira par la lecture de la lettre aux Instituteurs et Institutrices de Jean Jaurès, suivie d'une minute de silence. Sous réserve des règles sanitaires applicables, tous les élèves et tous les personnels ont vocation à être présents dans les écoles et les établissements, y compris pour ceux qui n'auraient pas de cours habituels à cette heure. Ce temps de recueillement sera précédé, autant que possible, d'un temps pédagogique, en classe, adapté bien sûr à l'âge des élèves, autour des valeurs de la République et de son École.

Eduscol: enseigner la liberté d'expression Pourquoi travailler la question de la liberté d'expression en classe ? Parce que la liberté d'expression est une liberté fondamentale, qui doit toujours s'exercer dans notre République.Parce que la liberté d'expression est la base du pluralisme, indispensable à notre fonctionnement démocratique.Parce que la liberté d'expression concerne tout le monde sur notre territoire, qu'on soit citoyen français ou pas, pas seulement les journalistes ou dessinateurs de presse.Parce que la liberté d'expression doit pouvoir s'exercer en toutes circonstances pour ne pas se réduire face à celles et ceux qui la remettent en cause.Parce qu'en France, cette liberté se déploie dans le cadre de la loi, qui la protège et en souligne les limites nécessaires.Parce que l'École forme les futurs citoyens aux droits et aux libertés qu'ils exerceront.Parce que ce texte est lui-même une illustration de la liberté d'expression. Dans quels enseignements disciplinaires ancrer cette réflexion ? En histoire En français

La caricature en France, du Moyen Age à nos jours En France, c'est au XVIIIe siècle mais surtout à partir de la Révolution que l'art de la caricature, ce mode d'expression au graphisme assassin - quoique pas toujours - va enrichir les pages de la presse alors en plein essor, et fait depuis partie du jeu politique. La nourriture première de la caricature est l'observation. Savoir observer et déceler les traits physiques à partir desquels le coup de crayon de l'artiste fera passer un tout autre message...souvent moqueur, exagéré, grossier, évolutif, en adéquation avec son temps, ou même ravageur et explosif lorsqu'il s'agit de toucher aux croyances et aux dogmes. Le monde vu par la caricature Et que dire du Moyen Age, « La caricature destinée à ridiculiser certains défauts de l'Eglise existe depuis des siècles : le Moyen Age, avec son goût pour le monstrueux, en a donné des exemples fameux en particulier dans les manuscrits enluminés. Definitions, reproductions, réactions

Pour contribuer à la réflexion après les attentats du 13 novembre 2015 Suite à la vague d'attentats du 13 novembre dans le Xe et XIe arrondissement de Paris et à Saint-Denis, comme après ceux des 7 et 8 janvier 2015 contre la rédaction du journal satirique Charlie Hebdo et contre un magasin casher à Paris, nous proposons une sélection de ressources universitaires publiées par des spécialistes de géographie et de géopolitique pour contribuer à l'analyse. Nous avons privilégié les ressources en ligne, en accès libre ou via le portail cairn.info. Les ressources les plus récentes sont mises en avant. Si les auteurs sont majoritairement des géographes et des géopoliticiens, ils peuvent être aussi des politistes, anthropologues, sociologues, historiens. Nous commençons par une sélection de documents clefs. Les liens sont valides au 14 novembre 2015.

10 ressources pour préparer la rentrée du 2 novembre Face à l’horreur, les mots manquent. Sidération, colère, peur et toutes les questions qui se posent sur l’Après : comment reprendre la classe, ses cours ? Comment parler de l’indicible aux enfants parfois très jeunes ? Comment refaire du collectif alors que nous avons vécu cela loin des collègues ? Comment aborder les hommages du 2 novembre ? Pour entamer la réflexion, envisager des pistes à suivre sur ces sujets délicats des valeurs républicaines, de la liberté d’expression, de l’enseignement des faits religieux, nous vous proposons une sélection, bien sûr non exhaustive, de 10 ressources (+ 1 en bonus, parce qu'on ne pouvait pas choisir) à consulter pour se préparer, s’outiller dans sa réflexion et construire des propositions pédagogiques.

« Lettre aux instituteurs et institutrices » de Jean Jaurès. Ecoutez le texte lu par le rappeur Oxmo Puccino Fervent défenseur de l'école publique, Jean Jaurès écrit dans La Dépêche de Toulouse une « lettre aux instituteurs et institutrices » le 15 janvier 1888. Ecoutez le texte lu par le rappeur Oxmo Puccino. Vous tenez en vos mains l'intelligence et l'âme des enfants ; vous êtes responsables de la patrie.Les enfants qui vous sont confiés sont Français et doivent connaître la France, sa géographie et son histoire : son corps et son âme. Ils seront citoyens et ils doivent savoir ce qu'est une démocratie libre, quels droits leur confèrent, quels devoirs leur impose la souveraineté de la nation. Enfin ils seront hommes, et il faut qu'ils sachent quel est le principe de notre grandeur : la fierté unie à la tendresse. Il faut qu'ils puissent se représenter à grands traits l'espèce humaine et qu'ils démêlent les éléments principaux de cette œuvre extraordinaire qui s'appelle la civilisation.

Courrier International et Attentat de Conflans-Sainte-Honorine Courrier International et des tiers selectionnés, notamment des partenaires publicitaires, utilisent des cookies ou des technologies similaires. Les cookies nous permettent d’accéder à, d’analyser et de stocker des informations telles que les caractéristiques de votre terminal ainsi que certaines données personnelles (par exemple : adresses IP, données de navigation, d’utilisation ou de géolocalisation, identifiants uniques). Ces données sont traitées aux fins suivantes : analyse et amélioration de l’expérience utilisateur et/ou de notre offre de contenus, produits et services, mesure et analyse d’audience, interaction avec les réseaux sociaux, affichage de publicités et contenus personnalisés, mesure de performance et d’attractivité des publicités et du contenu. Pour plus d’information, consulter notre politique relative aux cookies.

La laïcité - Vidéo Enseignement moral et civique Laurent est protestant. Il va au temple parce qu’il est amoureux de la fille du pasteur. Marie-Pierre va à la messe tous les dimanches et anime le catéchisme dans le collège de son fils. Slimane est musulman. Eduscol - Liberté de conscience, liberté d'expression : outils pédagogiques pour réfléchir et débattre avec les élèves Comment parler d'un drame de l'actualité aux élèves ? Quelques principes Moduler son attitude pédagogique selon l'âge des élèves : à l'école maternelle, du début à la fin de l'école élémentaire, au collège...Accueillir l'expression de l'émotion des élèves, sans sous-estimer, y compris chez les très jeunes enfants, leur capacité à saisir la gravité des situations ;Rassurer les élèves : l'école est un espace protégé ; l'évènement s'est déroulé dans un lieu et un temps circonscrit, même si les média en parlent et diffusent plusieurs fois les images ;Etre attentif au « niveau de connaissance » que les élèves ont de l'évènement : certains élèves peuvent n'en avoir aucune connaissance ; d'autres ne disposer que d'éléments partiels, voire erronés, provenant de sources variées. Pour aller plus loin : Aborder un événement collectif violent Quelques repères pour agir à l'école primaire

Préparer la journée hommage du 2 novembre - Suite à l’événement tragique que nous avons vécu le 16 octobre dernier et qui a coûté la vie à un enseignant, l’émotion et l’incompréhension ont été vives. Des questions restent en suspens et pourtant chacun s’efforcera de trouver les mots justes pour accompagner les élèves. L’hommage prévu pour le retour en classe lundi 2 novembre se déclinera en un moment de recueillement, d’accueil de la parole et d’échanges autour des principes républicains. Lettre à Monsieur Germain d'Albert Camus. Ecoutez le texte lu par le chanteur M Après avoir reçu le prix Nobel de Littérature en 1957, Albert Camus écrit une lettre de remerciement à son premier instituteur, Louis Germain, le 19 novembre 1957. Ecoutez le texte lu par le chanteur M. Cher Monsieur Germain,J'ai laissé s'éteindre un peu le bruit qui m'a entouré tous ces jours-ci avant de venir vous parler un peu de tout mon cœur. On vient de me faire un bien trop grand honneur, que je n'ai ni recherché ni sollicité. Mais quand j'en ai appris la nouvelle, ma première pensée, après ma mère, a été pour vous.

Related: