background preloader

Liberté d'expression, histoire et concept_France Culture

Liberté d'expression, histoire et concept_France Culture
La liberté d'expression peut-elle être inconditionnelle ? En droit, seul un tort, une offense ou une nuisance peuvent la limiter. Mais comment mesurer un tort fait à autrui par une parole ? Et si des actes peuvent être une forme d'expression, qu'est-ce qu'une expression ? On le voit, la liberté d’expression a toujours été un acquis démocratique aux usages complexes : outil de résistance au pouvoir, il peut parfois se muer en outil de transgression du droit, voire exercer une forme de violence symbolique et offenser. Pour comprendre et démêler les enjeux d'un débat à la fois atemporel et d'une si brûlante actualité, voici une sélection d'émissions de France Culture à écouter. La liberté d'expression. Salons, polémique, espace public : est-ce qu’on débattait mieux au XVIIIe siècle ? A quoi ressemblait la liberté d'expression à l'époque de Voltaire ? L'esprit de Voltaire. Le XIXe siècle. Stuart Mill et la liberté d’expression (51 min) Lieu privilégié de la liberté d'expression, la presse

https://www.franceculture.fr/histoire/liberte-dexpression-histoire-et-concept

Related:  Ressources Dessin de presseLiberté d'expression, liberté de la pressePour le 2 novembre 2020 et au-delàCDILIBERTE,EGALITE, FRATERNITE

Pourquoi l’art de la caricature est sacré pour les Français En 2018, l’enseignement moral et civique est devenu obligatoire dans les classes de collège. On peut lire dans le Bulletin officiel que « l’enseignant exerce sa responsabilité pédagogique dans les choix de mise en œuvre, en les adaptant à ses objectifs et à ses élèves » : ce que font les professeurs, ce qu’a fait Samuel Paty. Tandis que se déroule le procès-fleuve des attentats de 2015, dits « de Charlie Hebdo » n’était-il pas judicieux de proposer à l’examen une caricature publiée par ce journal, et de se pencher concrètement sur le concept de laïcité ?

Ça veut dire quoi le blasphème Le Pape vient à Troupaumé ! Il vient se recueillir dans le sanctuaire dans la forêt près de la ville où la vierge serait apparue à un fidèle au 19ème siècle. Babu publie une caricature. C’est le pape face à une jolie fille toute nue : « Le pape va enfin voir la vierge ! ». 1881 : quand la IIIe République instaure un droit au blasphème Les événements bouleversants qui ont marqué, en France, le mois de janvier 2015, avec les assassinats perpétrés à Charlie Hebdo et ceux qui ont suivi, puis les réactions de la nation autour d'une immense manifestation d'unité nationale appellent, du côté de la presse et de la liberté d'opinion, une remise en perspective historique. Ils requièrent qu'on considère sous cet angle la IIIe République commençante et les règles qu'elle a promues. Car on trouve agitées en ces temps-là plusieurs des interrogations qui ont resurgi avec violence au-devant de la scène à l'occasion du récent cataclysme. La liberté ne se partage pas En tête s'inscrivent naturellement les débats qui entourèrent alors le délit de blasphème en démocratie.

Dessin de presse : l’art délicat des réseaux sociaux - Sortir Grand Paris Au travers des témoignages de quatre dessinateurs aux profils différents, “Télérama” dresse toute la semaine un état des lieux d’une profession vraiment pas comme les autres. Deuxième volet, les réseaux sociaux. Ils sont quatre, d'univers et de styles très différents, mais avec une même passion, le dessin. L’esprit Voltaire (1/4) : y a-t-il des limites à la tolérance ? Son “Traité sur la tolérance”, publié en 1763, est l’œuvre d’un philosophe écœuré par le fanatisme religieux des catholiques, qui viennent alors de mettre à mort un protestant. Les acteurs changent, la tragédie se rejoue : c’est pourquoi nous pouvons bel et bien trouver chez le philosophe des Lumières une issue à notre perplexité. A propos des événements de janvier [2015] et de la manifestation qui a suivi, je crois qu'à chaque fois que l'infâme resurgit, ce n'est pas un hasard si effectivement la figure de Voltaire elle-même ressurgit. Le "Traité sur la tolérance" sert d'emblème ou d'étendard. L'esprit voltairien, comme l'esprit cartésien, sont souvent méconnus ou mal compris, mais en m^me temps ils sont absolument indéfectibles dans l'esprit français.

Éloge de l'irrévérence, de Georges Kiejman, Richard Malka Les 7 et 8 mars 2007 s'est tenu au palais de justice de Paris un procès suivi dans le monde entier : celui des "caricatures". Un an auparavant, Charlie Hebdo avait décidé de publier des caricatures du Prophète Mahomet, accompagnées d'un appel à la lutte contre l'islam radical - ce nouveau mal totalitaire. On voyait en Une le Prophète, débordé par les extrémistes, se tenant la tête entre les mains : « C'est dur d'être aimé par des cons.... »Deux jours d'audience agitées, sous haute protection, comme au théâtre de notre démocratie, combattante et menacée.

La liberté d'expression et ses limites - CLEMI Chaque année, le théâtre de la ville organise une soirée amusante. Une dizaine d’habitants monte sur scène pour faire tour à tour le portrait d’un voisin. La soirée s’appelle « En toute liberté » et le journal local reprend chaque année les meilleurs portraits. On a le droit de parler des défauts de ses voisins, de les exagérer et d’en rigoler. Représentations de Mahomet : ce que disent le Coran et les autres textes de l’islam Nous republions cet article initialement publié en janvier 2015, après l’attentat qui a endeuillé la rédaction de Charlie Hebdo. L’attentat de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), dans lequel Samuel Paty, un enseignant de 47 ans, a été assassiné par un terroriste islamiste parce qu’il avait montré des caricatures de Mahomet en classe, a de nouveau déclenché le débat et les critiques sur la représentation du prophète de l’islam. Cette dernière est vue comme strictement interdite par de nombreux musulmans, or les textes et l’histoire de l’art islamique sont moins catégoriques. Article réservé à nos abonnés Lire aussi Pourquoi le blasphème continue à faire scandale Ce que disent les textes Le Coran n’interdit pas la représentation du Prophète ni la représentation humaine en général.

Musée Goupil Bordeaux Ce musée ne possède pas de salle d’exposition permanente et fonctionne comme un cabinet d’art graphique. La collection est uniquement accessible aux étudiants et aux chercheurs sur rendez-vous et sur demande motivée à son responsable, Régine Bigorne. Consacré à l’image, à ses techniques et à ses usages au XIXe siècle, le fonds de la maison Goupil est issu d'une dynastie d’éditeurs d’art internationaux basés à Paris et actifs de 1827 à 1920. A la liquidation de la maison Goupil, un marchand d’art bordelais, Vincent Imberti, rachète le fonds qu’il ramène à Bordeaux. En 1987, à sa mort, son petit-fils, Guy Imberti, fait don à la ville de Bordeaux d’un ensemble de photographies.

Qu'est-ce que la laïcité ? Apparue en France dès 1871 dans le journal La Patrie à l'occasion d'une polémique sur l'instruction religieuse, la notion de laïcité est le fruit d'une longue histoire : de l'abandon du crime de blasphème en 1789 aux débats sur les "signes ostentatoires religieux" dans l'espace public, en passant par la célèbre loi de séparation des Eglises et de l'Etat du 9 décembre 1905. Idéal républicain, l'adoption du "principe de laïcité" repose sur trois idées fondamentales : la liberté de conscience et celle de manifester ses convictions dans le respect de l'ordre public, la séparation des institutions publiques et des organisations religieuses. Enfin, l'égalité de tous devant la loi, quelles que soient les croyances ou convictions. De la Révolution à aujourd'hui, histoire de la laïcité Histoire de la laïcité (4 x 55 min) D'où vient la notion de "laïcité" ?

Anniversaire de Charlie Hebdo : 50 ans en 50 dessins et unes Créé en 1970 pour remplacer la version hebdomadaire d'"Hara-Kiri", "Charlie Hebdo" fête ses 50 ans cette année. À cette occasion, on vous remémore l’histoire du journal satirique en images. Voici 50 ans de "Charlie Hebdo" en 50 unes et dessins. Cinquante ans de polémiques, de censure, de dessins, de liberté d'expression, de procès, d'humour et de caricatures. Cinquante ans de Charlie Hebdo, que l'on célèbre cette année. LIBERTE D’EXPRESSION - BLASPHEME – LAICITE - [Espace Doc Web] Suite à la publication d’une vidéo en janvier 2020, dans laquelle elle critique avec véhémence l’Islam, Mila, une adolescente de 16 ans, a reçu des centaines d’insultes et menaces de mort. Deux camps s’affrontent sur les réseaux sociaux : ceux qui, avec le hashtag #JeSuisMila, soutiennent la jeune femme et le fait que le blasphème n’est pas illégal en France et ceux qui, au contraire, condamnent les propos de la jeune femme à travers le hashtag #JeNeSuisPasMila. Ce vendredi 16 octobre 2020, Samuel Paty, professeur d’histoire-géographie a été assassiné à Conflans-Sainte-Honorine, dans les Yvelines, après avoir montré des caricatures de Mahomet à ses élèves. En cours d’EMC, en EMI, continuons à montrer que dans tous nos établissements, dans toutes nos classes, nous pouvons enseigner la liberté d’expression et utiliser une caricature de Charlie Hebdo comme support pédagogique. Pour ceux et celles qui le souhaitent, EDW vous propose ici des ressources et pistes pour enseigner.

Pourquoi le blasphème continue à faire scandale Cet entretien a été publié initialement dans Le Monde des religions n° 83, juin 2017. Aussi ancien que les religions elles-mêmes, le blasphème désigne l’insulte faite à Dieu ou au sacré. Si les religions monothéistes y sont particulièrement sensibles, il se retrouve pourtant dans d’autres traditions spirituelles comme l’hindouisme.

Related: