background preloader

Les deepfakes, une « arme d’illusion massive » ?

Les deepfakes, une « arme d’illusion massive » ?
Demain, voir ne sera plus forcément croire. L’intelligence artificielle bouscule les repères que nos sens avaient mis plusieurs millions d’années à fabriquer. Les deepfakes détrônent Photoshop, poussent la manipulation un cran plus loin et fabriquent de l’incertitude dans un monde où l’information se heurte aux croyances, aux rumeurs, au qu'en-dira-t-on. Questions éthiques, défis techniques… comment réagissent journalistes et rédactions face à cette nouvelle donne ? Représente-t-elle une menace ou au contraire, une opportunité ? Une nouvelle façon de créer des images Derrière ce qu’on désigne comme « deepfakes » se cache une nouvelle façon de créer des contenus audiovisuels. Ces vidéos, sons, textes ou images sont fabriqués à l’aide d’algorithmes relevant du champ de l’intelligence artificielle : les réseaux de neurones artificiels. Dès janvier 2018, les médias américains s’emparent du sujet. Une première rencontre avec le grand public Comment discerner le vrai du faux ?

http://larevuedesmedias.ina.fr/les-deepfakes-sont-ils-une-arme-dillusion-massive

Related:  Fake, rumeur, complot et vérification de l'info, propagandeDécrypter l'informationEducation aux médiasFake newss'informer

Reuters Institute _Moins d'1Français sur 4 a confiance dans les médias (janv-fev 2020) Le Reuters Institute Digital News publie chaque année un vaste rapport sur les relations entre populations et média dans plusieurs pays. En 2020 des échantillons d’environ 2 000 personnes ont été sondés dans 40 pays. Précision importante, le sondage a été organisé entre fin janvier et début février, les effets de la pandémie ne sont donc pas pris en compte. Un second sondage a été organisé en avril sur le sujet, mais la France n’a pas été choisie pour faire partie des pays tests. Plusieurs tendances sont à noter. Un manque patent de confiance dans les médias

Cinquante nuances de désinformation Les contenus mensongers qui circulent sur internet sont trop différents pour être réunis sous le terme générique « fake news ». Image: AS. Notre univers informationnel est très pollué. Liberté d’expression : des outils pédagogiques pour aider les enfants et les adolescents à comprendre l'actu Publié le 19/10/2020 Après l’attaque au couteau qui a coûté la vie à un professeur d’histoire géographie à Conflans-Sainte-Honorine, vendredi 16 octobre, il y a d’abord l’effroi. Une sidération si forte qu’elle nous prive de mots. Mais il faut bien en trouver pour continuer à apprendre aux enfants ce que la liberté d’expression et la laïcité veulent dire. Teste-toi sur les Fake News ! S'agit-il d'une info ou d'uune intox ? pin des landes Le navire de croisière Imperials a été déposé sur une colline à la suite d’un tsunami en Corée du Sud en 2007. Son propriétaire prévoit de creuser un canal pour le ramener sur la mer.

L’AFP partenaire du projet européen InVID sur la vérification des vidéos sur le web Le groupe InVID vient de lancer un projet européen d’innovation sur trois ans afin d’aider les journalistes à détecter les vidéos truquées, à les éliminer des flux d’informations et à protéger la réputation des médias responsables. Le projet est financé par l’Union européenne dans le cadre du programme Horizon 2020 et a pour but d’identifier les vidéos d’intérêt journalistique sur les réseaux sociaux, d’en vérifier le contenu et d’en gérer professionnellement les droits d’usage avec leurs créateurs. Ceci pour éviter l’utilisation par inadvertance par les médias de vidéos truquées ou manipulées et alléger les efforts considérables que nécessite l’authentification des informations.

Fake news, une fausse épidémie ?, par Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, août 2020) Numéro coordonné par Pierre Rimbert Édition : Olivier PironetConception graphique : Boris Séméniako, assisté par Juliette Le FlochPhotogravure : Patrick Puech-WilhemCartographie : Cécile MarinCorrection : Dominique Martel et Xavier Monthéard L’effet boomerang ///// Pierre Rimbert Comment combattre la désinformation Aide Les ateliers conversationnels fonctionnent peu importe l'appareil que vous utilisez. Si jamais la conversation s'interrompt de façon inattendue ou qu'il est impossible de la poursuivre, rafraîchissez la boîte de dialogue ou la page. Vous aurez alors l’option de recommencer l’atelier ou de reprendre où vous étiez. Dans la tête d'un conspirationniste - Le Pharmachien La pandémie de la COVID-19 nous a fait réaliser beaucoup de choses… comme le fait que nous avons tous des conspirationnistes parmi nos amis et dans notre famille. Il faut savoir que la pensée conspirationniste, on l’a tous à un certain degré. Ce sont en fait des mécanismes qui font partie du cerveau humain normal.

Related: