background preloader

Quand des 2ndes font jouer les Lumières

Quand des 2ndes font jouer les Lumières
A Tours, au lycée Jacques de Vaucanson, les 2ndes de Claire Tastet ont élaboré un étonnant et inspirant jeu de cartes autour des Lumières. Le but est double : s'approprier des données d'histoire littéraire et s'initier à la contraction de texte. Les cartes peuvent être ensuite utilisées de différentes façons (jeu des familles, jeu de mémoire, quizz). Making of : « J'ai généré un modèle de carte vierge. Par équipe, les élèves les ont « customisées », puis remplies à l'aide du site les Essentiels de Gallica. Copier-coller interdit et reformulation imposée. Le jeu de cartes en ligne Le site des Essentiels de la littérature Claire Tastet dans le Café pédagogique Related:  Idées de projets pédagogiques pouvant impliquer le prof-doclettres francaisLettres lycée

Claire Tastet : Créer le musée imaginaire d’une œuvre Dans le cadre des si lourds programmes de lycée, peut-on mener en 1 heure un travail collectif d’appropriation d’une œuvre patrimoniale ? A Tours, au lycée Jacques de Vaucanson, les 2ndes de Claire Tastet ont fait vivre de façon originale leur lecture de « Candide » : en créant un musée imaginaire inspiré du célèbre conte philosophique de Voltaire. Les chapitres sont distribués à des binômes qui ont 1 heure pour imaginer un objet que le héros aurait pu ramener de son voyage, écrire une courte notice et proposer une image illustrative. Les propositions sont ensuite rassemblées dans un diaporama Genial.ly pour constituer un musée numérique au nom évocateur : « La métairie ». Le projet, fort transférable, montre comment on peut aisément « créer de fortes expériences de lecture en donnant la possibilité aux élèves de les exprimer » (Bénédicte Shawky-Milcent). Comment le projet s’inscrit-il dans le programme ? Comment le musée a-t-il été constitué ? Comment avez-vous finalisé le projet ?

Omnibook Pro. Écrire un livre à plusieurs mains • Les Outils Tice Article mis à jour le 26 juin 2019 par Fidel Navamuel Omnibook Pro est une application en ligne qui permet d’écrire un livre à plusieurs mains. Très simple à utiliser, cet outil permet de s’initier à l’écriture collaborative dans le cadre d’un exercice ou pour travailler sur un projet de livre à part entière. Omnibook Pro permet de travailler à distance à plusieurs sur un récit ou un projet éditorial. La prise en main se passe de mode d’emploi. Travailler en équipe sur un projet de livre Orienté écriture collaborative, Omnibook vous demandera dès la mise en place de votre premier projet de livre d’identifier les personnes appelées à participer à l’aventure. Une fois l’équipe en place, la plateforme vous proposera de réfléchir et de définir la structure du livre. L’interface de création et de rédaction est très simple. Exporter votre travail pour créer un ebook ou un livre imprimé Votre livre peut-être public ou privé sur la plateforme. Lien : Omnibook Pro

Bien-être : Anne Dizerbo invite aux sciences participatives La recherche ne vaut que si elle permet le dialogue, le partage de savoirs. Une professeure de français s’empare d’un site de sciences participatives avec ses élèves. Tout professeur, CPE, chercheur, professionnel de l’éducation, formateur peut y interagir avec les deux classes de seconde qu’elle a mobilisées. Anne Dizerbo, professeure et chercheure spécialiste de la démarche biographique en éducation veut étudier les effets des échanges. Entendre la parole des élèves, la prendre au sérieux est essentiel. « L’école est-elle un lieu de sélection sociale ? Les élèves ont été invités à profiter de l’opportunité offerte par le site de sciences participatives ouvert il y a quelques mois par le laboratoire Bonheur d’entrer en discussion avec des chercheurs et d’autres membres de la communauté éducative. J’ai donc saisi les possibilités offertes par le site pour monter un projet en collaboration avec des chercheurs du laboratoire Bonheurs. La mise en œuvre est la suivante : Anne Dizerbo

Réseaux et taille des écrits : Savons-nous encore lire et écrire ? La généralisation des réseaux sociaux a amené à de nouvelles formes d'écriture, d'expression. Texte, image, son, la transformation est en cours pour chacun de ces moyens d'expression : audio, vidéo, texte, photo etc.… Les évolutions des manières de faire méritent que l'on s'y arrête et qu'on s'interroge sur le sens de ces évolutions. Avons-nous transformé ou sommes-nous en train de transformer nos formes d'expression ? L'utilisation de twitter pour apprendre l'orthographe et l'expression écrite en classe peut-elle changer le rapport à l'écrit ? Evolution ou simple révélation de nos pratiques quotidiennes de l'écrit voire de l'oral ? Invention d'une nouvelle écriture En imposant 144 caractères puis le double (280 depuis fin 2017), Twitter, dans la suite des Pagers, SMS et autres messageries instantanées, a imposé une forme d'écriture de longueur réduite. A la brièveté s'ajoute le niveau d'expression (niveau de langue). Lecture numérique et élites Bruno Devauchelle

Escape Game : Théories du complot Ce jeu a pour ambition de faire appréhender aux élèves la notion de complot et de les amener à évaluer et valider une information. GRP 71 - 2018-2019 Jeu réalisé par Delarche Aurore / Oger-Leroux Aurelia / Lesieur Christiane / Raddaz Corinne dans le cadre des Groupes de réflexion et de production. GRP animés par Carole Jaillet et Etienne Boggio. Vous trouverez la ressource complète en suivant ce lien : file_download dossier accompagnement escape game TDC 71 file_download déroulé escape game TDC 71 file_download marche à suivre élève escape game TDC 71 file_download quizz lune escape game TDC 71 Les différents types de dictées - cycle 3 - CE2-CM1-CM2 Il est loin le temps où seule la dictée traditionnelle (à laquelle j'associe la dictée préparée et l'auto-dictée) était considérée comme la voie unique d'apprentissage et/ou d'évaluation de l'orthographe. Désormais, celle-ci est plutôt utilisée au cours de situations d'évaluation et de nombreuses autres formes de dictées se sont développées afin d'accroître la réflexion orthographique de nos élèves. Je vais vous proposer un petit descriptif non-exhaustif des différents types de dictées. L'auto-dictée L'enseignant guide collectivement les élèves dans la préparation de la dictée qui est à apprendre par coeur individuellement. La dictée avec aides Ce type de dictées peut être soit un outil de différenciation, soit une aide à la réflexion orthographique. Cahiers-outils Liste de mots invariables Liste des mots difficiles du texte Tableaux de conjugaison Dictionnaire La dictée abrégée Un texte long est préparé collectivement en classe. La dictée piégée Le texte de la dictée est donné.

Julien T.-Marsay : Si on réfléchissait sur l’écriture inclusive ? « Nous n’enseignerons plus que le masculin l’emporte sur le féminin ! » annonçaient 300 enseignant.es à l’automne 2017, soutenu.es par une pétition de 30 000 signataires. La proclamation a relancé un débat, toujours vif, sur la possibilité d’une pratique non sexiste du français. Peut-on en faire un objet de travail à l’intérieur même de l’Ecole ? Pouvez-vous expliquer ce qu’est la « cartographie des controverses » ? Cela consiste en la conception de l’arborescence d’une controverse. Rendons à César : j’ai d’abord eu vent de ce projet mené en TPE par des collègues du lycée expérimental du Bourget et l’ai trouvé fort enthousiasmant. En quoi vous semble-t-il intéressant d’intégrer une telle démarche à l’enseignement du français en 2020 ? Or nos élèves, omniprésent•es sur les réseaux sociaux, y sont particulièrement exposé•es. Évidemment, la discipline des Lettres, discipline de l’analyse énonciative et rhétorique, offre déjà en soi des armes de lecture du monde. Pourquoi des tweets ?

Ecriture numérique de soi en 1ère Inviter ses élèves à écrire et publier sur Twitter des fragments autobiographiques écrits à la manière d’Edouard Levé : c’est le travail qu’a mené Hélène Paumier en première au lycée Pilote Innovant International de Poitiers. L’activité peut paraitre futile dans une année de français que les nouveaux programmes condamnent essentiellement au bachotage : Hélène Paumier nous explique combien l’écriture créative, et partagée en réseau, a permis de faire vivre le parcours « soi-même comme un autre » qui accompagne l’étude d’un roman de Marguerite Yourcenar, combien l’écriture d’appropriation conduira sans doute ses élèves à présenter l’Autoportrait d’Edouard Levé à l’oral du bac de français. Et si l’élève était amené à laisser des traces numériques de lui-même jusque dans la littérature ? Vous avez-vous-même participé sur Twitter à l’expérience d’écriture » A main Levé » proposée par Emmanuel Vaslin : quels plaisirs et quels intérêts y avez-vous trouvés ? Complètement !

Quatre escapes games pour développer la culture scientifique et (...) Les quatre escape games proposés par les professeurs-documentalistes du bassin de Mâcon sont réunis sur un Genial.ly disponible à cette adresse : illustrations du Genial.ly sont issues du site Pixabay et de Genial.ly. Pour chaque escape-game, le Genial.ly présente : un dossier d’accompagnement qui en explique le contexte, les objectifs, les compétences mobilisées, le déroulement et les énigmes ; une page "Animateur" qui présente les documents nécessaires à l’enseignant une page "Enigmes" qui rassemble les documents et liens à destination des élèves.Remarque : pour pouvoir être utilisées avec des élèves sans qu’ils risquent de tomber sur le document de correction, les pages "Enigmes" n’ont pas de lien vers la page "Animateur" correspondant. 1- Algorithme la recette du succès. Créé par Karine Monneret, Estelle Romano, Nathalie Walther. Dossier d’accompagnement : 2- A la découverte d’un éco-quartier.

Pauline Lourdel : Pédagogie différenciée de la littérature « Il ne viendrait pas à l’idée de faire pratiquer le saut en hauteur à des élèves en les faisant tous sauter à la même hauteur » : pourquoi alors le faire en cours de français quand on étudie des œuvres littéraires ? La question est posée par Pauline Lourdel, professeure de lettres à la cité scolaire Gambetta-Carnot à Arras. Et des réponses sont données dans une séquence autour de « Dom Juan » de Molière. Dans quel cadre avez-vous mené ce travail sur Dom Juan ? J’étudiais avec une classe de seconde un groupement de textes argumentatifs du XVIIe siècle sur l’art de manier la parole et les pouvoirs du mensonge et de la manipulation pour convaincre un auditoire. Vous avez choisi de précéder la lecture de la pièce par une séance d’entrée dans l’œuvre : comment et pourquoi ? Il m’a semblé utile de lancer ce travail par une séance collective pendant laquelle j’ai diffusé des captations de mises en scène de l’acte I de la pièce. Propos recueillis par Jean-Michel Le Baut

Géraldine Wasmer : Créer le musée imaginaire d’un roman Et si, pour s’approprier les personnages d’un roman, les élèves créaient les traces réelles de leur parcours imaginaire ? Et s’ils les présentaient dans une exposition, enrichie d’un catalogue explicatif ? Tel est le beau projet mené par Géraldine Wasmer avec ses premières du lycée Emile Roux à Confolens. Les élèves éclairent le voyage, aussi intérieur, des migrants qui sont les héros d’un roman de Laurent Gaudé en quête de l’Eldorado européen. Pourquoi avoir choisi d’étudier le roman de Laurent Gaudé Eldorado ? Le roman de Laurent Gaudé, parce qu’il traite d’une question d’actualité qui interroge les élèves, permet d’ouvrir une réflexion sur la force particulière de l’écriture romanesque. Mais le roman peut également se lire comme un parcours initiatique, au cours duquel l’auteur renoue parfois avec la veine épique et mythologique de ses œuvres précédentes. Le roman de Laurent Gaudé me semblait donc très riche, et intéressant à étudier avec les élèves. Présentation et exemples

Related: