background preloader

Les 4C de la motivation (+ 20 stratégies pour créer un climat motivant en classe ou à la maison)

Les 4C de la motivation (+ 20 stratégies pour créer un climat motivant en classe ou à la maison)
Dans leur livre Parcours d’Education Positive et Scientifique, Ilona Boniwell et Laure Reynaud évoquent les 4C de la motivation, qui correspondent à quatre besoins fondamentaux à la base de la motivation. 1.Connexion ( = besoin d’appartenance sociale) Les êtres humains sont faits pour être en lien avec d’autres humains. 2.Choix ( = besoin d’autonomie) Les êtres humains ont besoin d’exercer et expérimenter leur autonomie, de se sentir exister et être libres, de prendre des décisions personnelles, d’avoir un pouvoir personnel sur les situations. 3.Compétence ( = besoin de confiance) Les êtres humains ont besoin de développer leurs compétences, leur capacité de contrôle. Par ailleurs, les retours sur action immédiats et correctement dosés (ni trop, ni trop peu) permettent le développement de compétences. Enfin, les encouragements et soutiens contribuent eux-aussi à nourrir le besoin de compétence. 4.Compréhension ( = besoin de sens) 1.Connexion Permettre de demander de l’aide quand on en a besoin

https://apprendreaeduquer.fr/les-4-besoins-de-la-motivation/

Related:  motivation-estime de soiNeurosciencesMotivation (apprentissage)sylviecasaSe former sur la mémorisation et l'attention

10 stratégies pour la motivation intrinsèque (et pour éviter les facteurs de démotivation) Dans son livre La réussite scolaire par un apprentissage positif et ludique, Sophie Godard explique la démotivation par plusieurs causes : L’effet inefficace et nocif des récompenses Contrairement aux idées reçues, les récompenses peuvent avoir à moyen et long terme un effet démotivant. Non seulement l’élève qui travaille pour la récompense en voudra probablement toujours plus et ne sera jamais satisfait mais sa motivation intrinsèque va finir par disparaître.

Niels Weber : « Parents, intéressez-vous aux jeux vidéo auxquels jouent vos enfants ! » Psychologue et psychothérapeute, spécialiste de l’hyperconnectivité, le Suisse Niels Weber reçoit, depuis près de dix ans, des enfants, des adolescents et parfois des adultes, ayant une pratique jugée excessive du jeu vidéo. Lui-même joueur et président d’une association non lucrative de promotion de la culture vidéoludique, Gaming Federation, il invite à ne pas tomber dans un discours anxiogène : une consommation intensive des écrans par un adolescent, constate-t-il dans ses entretiens, n’est pas la cause, mais le symptôme, de problèmes plus profonds. Et peut même servir d’outil thérapeutique. A l’occasion du colloque Les langages du jeux vidéo, organisé du 24 au 26 octobre par l’université de Lausanne, dont il était l’un des invités, Le Monde l’a rencontré.

Motivation La question de la motivation et l’usage même de ce terme dans le discours pédagogique sont relativement récents(1). Évidemment, pour saisir la portée de ces exemples, il convient de les réinscrire dans la démarche de Rousseau : utiliser tous les artifices possibles pour stimuler les aptitudes naturelles de l’enfant ; faire en sorte qu’il apprenne lui-même librement grâce à une situation délibérément contrainte… Mais, en réalité, Rousseau et ceux qui se réfèrent à lui restent très isolés. Jusqu’au début du XXème siècle et pour la très grande majorité des « éducateurs », la question de la mobilisation des enfants et des adolescents sur les savoirs ne se pose pas. Soit parce qu’ils considèrent que les enfants sont assujettis à apprendre ce que les adultes leur imposent, soit parce qu’ils imaginent que les enfants désirent naturellement apprendre et que leur curiosité se déploie spontanément. Pour les uns, il s’agit donc de sélectionner les plus dociles. (3) Cf.

L'esprit de la pédagogie Freinet + 9 outils pour la mise en pratique en classe Il y a quelques mois, j’ai eu la chance de visionner le film Ecole en vie de Mathilde Syre et j’ai été tellement enchantée de voir le fonctionnement des classes Freinet de Nicolas et Agnès que j’ai eu envie de contribuer à ma manière à la diffusion de l’esprit et de la méthode Freinet. Nous avons l’ambition de former des hommes conscients, aimant leur métier, capables de vivre avec leurs enfants sans routine ni œillères. – Célestin Freinet Sylvia Dorance, du site L’Ecole Vivante, a écrit deux ouvrages accessibles et complets pour comprendre la pédagogie Freinet afin de pouvoir l’appliquer en classe. Elle précise bien que la pédagogie Freinet n’est pas une recette miracle à copier coller, qu’elle ne propose pas de “truc” standard valable pour toutes les classes, et qu’elle constitue encore moins une réponse à tous les problèmes rencontrés dans une classe. Les bénéfices de la pédagogie Freinet L’esprit de la pédagogie Freinet

Les lapbooks : un outil ludique pour apprendre et mémoriser Récemment, une amie éducatrice spécialisée m’a parlé des lapbooks qu’elle construit avec les enfants de son groupe pour les aider à réviser leurs leçons. « Un lapbook, qu’est-ce que c’est que ça ? » lui ai-je alors demandé. Après avoir écouté ses explications, puis effectué quelques recherches sur internet, voici un petit article pour vous présenter cet outil qui allie pédagogie et bricolage, et qui permet aux enfants d’apprendre en s’amusant ! Un lapbook, c’est quoi ? Un lapbook (également appelé « livre objet ») est un dossier décoré et personnalisé à destination des enfants.

Les compétences psychosociales Définition des compétences psychosociales L’OMS a défini en 1993 les compétences psychosociales (CPS) comme « la capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. C’est l’aptitude d’une personne à maintenir un état de bien-être mental, en adoptant un comportement approprié et positif à l’occasion des relations entretenues avec les autres, sa propre culture et son environnement. » Ces compétences, essentielles et transculturelles, sont étroitement liées à l’estime de soi et aux compétences relationnelles.

L’intelligence humaine n’est pas un algorithme Recension par Étienne Ruhaud, journaliste et blogueur Septembre 2019 Qu’est-ce exactement que l’intelligence humaine ? Qu’est-ce qui la différencie, essentiellement, de l’intelligence artificielle ? Qu'est-ce qui motive les adultes à se former? Qu’est-ce qui motive les adultes à se former? A. Hassi et G.

Related:  RESSOURCES DE PROF