background preloader

De la naissance à la chute de l'empire romain

De la naissance à la chute de l'empire romain
Cette carte fait partie d’un ensemble de 8 cartes animées portant sur Rome et son empire Rome, des origines à la chute de l’empire Rome, à l’origine modeste cité d’Italie, finit par dominer l’ensemble de la Méditerranée. La ville a d'abord connu la royauté, puis la république et enfin l'empire. De -753 à -509 Rome est gouvernée par des rois légendaires dont le dernier est Tarquin le Superbe.Sous la République la ville est gouvernée par le sénat, aux mains des Romains les plus riches, et par deux consuls élus chaque année. Durant cette période les guerres sont très nombreuses. Dans un premier temps Rome conquiert l’Italie. Au cours des Guerres puniques, Rome combat Carthage, et s’empare de ses territoires en Méditerranée. Vainqueur de sa grande rivale Rome part alors à la conquête du bassin Méditerranéen. Le prestige de ces victoires militaires permet aux généraux romains de revendiquer le pouvoir politique.

https://www.histoirealacarte.com/Rome-antique-empire-romain/naissance-chute

Related:  H1.1 - La Méditerranée antique : les empreintes grecques et romainesÉducation 4FrontièresHistoire politiqueRome

Être citoyen et citoyenne dans l’Athènes classique Régulièrement, la démocratie athénienne classique (Ve-IVe siècle) et ses citoyens sont convoqués dans l’espace médiatique et politique contemporain. Dans le cadre de la « crise démocratique » actuelle, ils servent à justifier une pratique politique nouvelle ou un projet de réforme dont le but serait de parvenir à un régime politique dans lequel le citoyen aurait toute sa place et se sentirait impliqué, « comme à Athènes ». Pourtant, les vingt-cinq siècles qui nous séparent des concitoyens de Périclès semblent inviter à davantage de prudence. Ce constat amène à s’interroger sur ce que sont un citoyen et une citoyenne dans l’Antiquité, et ce que leurs pratiques effectives peuvent apporter aux débats contemporains. Cet article est mis en ligne conjointement par Mondes Sociaux et L’Histoire dans le cadre d’un partenariat de co-publication. Une citoyenneté juridique et institutionnelle

Fondation de Rome : la légende de Romulus et Rémus La fondation de Rome eut lieu au VIIIe siècle av. J.-C. Selon les récits romains, ce sont les Latins, une peuplade autochtone, qui en sont à l'origine. Cette cité domina le monde durant l'Antiquité avant de devenir mythique ; Rome est d'ailleurs surnommée « la ville éternelle ». La crise de la république romaine En 133 avant Jésus Christ, Rome était devenue une superpuissance méditerranéenne avec laquelle il fallait désormais compter. Même les souverains les plus puissants pliaient l’échine devant Rome : en effet, les Romains s’étaient emparés des territoires de la dynastie des Antigonides, en Grèce ; et les souverains Lagides et Séleucides, en Égypte et en Syrie, déchirés par les querelles dynastiques, ne représentaient plus une menace. Débarrassée des troubles en Italie, débarrassée de sa rivale Carthage, débarrassée des successeurs des diadoques, Rome se retrouvait à la tête d’un véritable Empire. Cependant, au cours du II° et du I° siècle avant Jésus Christ, les crises n’eurent pas lieu dans des territoires conquis, mais à Rome même... les conflits qui opposèrent les optimates aux populares furent les plus violents qu’ait jamais connu la capitale.

La mise en scène du pouvoir de l'empereur Auguste - Vidéo Histoire Comment Auguste met-il en scène son pouvoir ? Dès le début de sa carrière politique en 44 av. J. Le Mythe d’Europe où l’histoire d’un enlèvement “Le nom d’Europe est né au Moyen Orient”. Cette idée, défendue entre autres par Françoise Frontisi-Ducroux, donne à réflechir sur les origines du vieux continent. Car avant qu’Europe ne soit une princesse de la mythologie grecque le mot existait déjà en phénicien : commentaire composé: Louise Labé "je vis, je meurs" Sonnets, XVI è siècle Par Elsa LORILLARD | Le 27/11/2015 Louise Labé est l'une des rares femmes auteurs de la Renaissance. Elle vit à Lyon au XVIème siècle. Elle a mené une existence sulfureuse pour l'époque puisqu'elle a participé à des tournois, déguisée en homme, eu des amants ou a écrit une poésie amoureuse très sensuelle.

Conquête de l’Afrique : la course au partage Cette carte fait partie d’un ensemble de 19 cartes animées portant sur L'expansion coloniale de l'Europe 1820-1939 Durant le dernier quart du 19ème siècle, dans un contexte de crise économique et de rivalités nationales, les puissances européennes nourrissent des rêves d’empire en Afrique. La Conférence de Berlin, qui instaure la liberté commerciale sur les fleuves Congo et Niger, entérine, au nom de « l’ouverture à la civilisation », le principe et les règles d’un partage de l’Afrique déjà entamé. Dès lors la course aux territoires, faite de négociations et de conquêtes militaires s’accélère, au point qu’en 1914, une quarantaine de colonies européennes sont délimitées, et seuls le Libéria et l’Ethiopie demeurent indépendants. La France se taille un vaste empire au nord-ouest de l’Afrique, avec : - la Fédération d’Afrique occidentale française, contrôlée au prix de victoires contre d’opiniâtres résistances africaines ;

Pax Romana - La romanisation de l'empire Les voies romaines La pénétration romaine dans les territoires conquis se concrétise immédiatement par la mise en place d'un réseau routier, les voies romaines, qui les relient à l'empire. La première route pavée à l'extérieur de Rome fut celle construite par le censeur Appius Claudius Caecus en 312 a.n.è., la « via Appia » (les routes prennent souvent le nom du magistrat chargé de les construire) reliant Rome à Capoue. Les voies romaines dessinent un vaste réseau de plus de 90 000 kilomètres de voies auxquels se rajoutent 200 000 kilomètres de chaussées secondaires (voir carte). Ces routes facilitent le transport des troupes mais elles stimuleront aussi les échanges commerciaux entre Rome et ses provinces. C'est aussi par les voies romaines que les idées nouvelles (dont le christianisme) se propagent d'un bout à l'autre d'un empire qui englobe, pour la première fois, l'Orient et l'Occident.

Grecs et Perses, deux mondes, deux systèmes - Vidéo Histoire En 350 avant notre ère, le monde méditerranéen est dominé par deux peuples que tout oppose : les Grecs et les Perses. La Perse est immense, ses richesses, fantastiques et son art, raffiné. Elle est gouvernée par des seigneurs locaux, obéissants à un Grand Roi. Ce dernier dirige des régions de cultures différentes mais prend garde de respecter les coutumes locales. Sous son administration se développe un vaste réseau de communication et d’irrigation. L’autorité du Grand Roi est absolue, le bien de l’empire passa avant tout le reste. Qui est Auguste ? Curriculum Vitae (Carte d'identité)Date de naissance : 23 septembre 63 avant J.-C. Lieu de naissance : Rome, Italie Nationalité : Italienne Profession : militaire, homme politique, chef d'état : premier empereur de Rome… Dynastie : Julio-Claudiens Noms et titulatures: - Caius Octavius Thurinus (nom de naissance) - Gaius Julius Caesar Octavianus (nom après son adoption par Jules César) - Gaius Julius Caesar Divi Filius (Divi Filius signifiant « Fils de Dieu »), - Imperator Caesar Divi Filius (Imperator signifiant « Empereur »), en 39 Date de décès : Auguste meurt le 19 août 14, à Nola, Italie. Il avait 76 ans.

Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie - Louise Labé - Commentaire Plan de la fiche sur Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie de Louise Labé : Introduction Le sonnet "Je vis, je meurs ; je me brûle et me noie" est publié en 1555, et s’inscrit dans la tradition Pétrarque de la poésie amoureuse : c’est un sonnet en décasyllabe à rimes embrassées. Lyrique, ce sonnet a pour sujet l’amour, mais il prend toute son originalité par la variété des émotions que l’auteur évoque et opère à l’intérieur d‘une forme fixe.

À la frontière entre les deux Corées, le rêve d'une réunification bute sur "les arrière-pensées" de Kim Jong-un Après le sommet historique de Singapour mardi, les Sud-Coréens espèrent une pacification de la péninsule. Un sentiment cependant teinté de doute à la frontière avec la Corée du Nord, ainsi que l'a constaté franceinfo. Dans le secteur de la Zone démilitarisée (DMZ) qui scinde la péninsule coréenne, comment les résultats et les engagements du sommet de Singapour entre Donald Trump et Kim Jong-un du mardi 12 juin sont-ils perçus ? L'espoir d'une pacification de la péninsule coréenne est certain, mais toutefois marqué par la méfiance et le doute. Près du pont de la Réunification, le Tongil bridge, la porte d’entrée de la Zone démilitarisée, apparaissent les barbelés. Au premier poste de contrôle, devant le va-et-vient des véhicules militaires et des habitants du secteur, Han Ki Hyung, retraité, originaire de Paju, une ville toute proche, fait part de ses doutes.

Cursus honorum pendant la République romaine « Cursus honorum pendant la République romaine » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior Pendant la République romaine, les fonctions politiques (les magistratures) doivent être parcourues dans un ordre défini, le cursus honorum. Cette progression doit permettre de mettre en évidence chez les magistrats des qualités politiques différentes et de plus en plus exigeantes. Les magistratures du cursus honorum[modifier | modifier le wikicode] Les magistratures du cursus honorum Les magistratures hors cursus honorum[modifier | modifier le wikicode]

Related: