background preloader

4ème - Hist - Carte animée: La traite négrière atlantique

4ème - Hist - Carte animée: La traite négrière atlantique

http://www.youtube.com/watch?v=sBOOIWkdbxg

Related:  3. La traite négrièreL'esclavage - repères historiquesQuatrièmeBourgeoisies marchandes, négoces internationaux et traite négrière au XVIIIe siècle

La traite des Noirs en 30 questions par Eric Saugera Introduction ? Le trafic " connu sous le nom de traite des Noirs ", selon une formule en vogue sous la Restauration, a profondément marqué l’histoire et la mémoire des hommes. Du milieu du XVe siècle à la fin du XIXe siècle, des millions d’êtres humains ont été arrachés au continent africain et conduits vers des terres étrangères et lointaines - qui les rendirent esclaves. C’est aux XVIe et XVIIe siècles que les puissances maritimes européennes récemment installées en Amérique mirent en place la Grande Déportation par l’Atlantique et c’est au siècle suivant qu’elles la portèrent à son apogée. Aujourd’hui, cette Déportation est clairement dénoncée comme un crime contre l’humanité. Sucre et esclavage du XVIe au XVIIIe siècle - Vidéo Histoire Moins connu que les empires aztèques ou incas et leurs précieux métaux, le Brésil dont le territoire fut exploré par le Portugais Cabral à partir de 1500 recelait une tout autre richesse : le sucre. Retour avec Manon Bril sur la production brésilienne de sucre qui, expédiée à travers l'Atlantique, contribua à accoutumer les Européens à sa douceur mais fut aussi à l'origine de la traite des esclaves dans le cadre du commerce triangulaire. Les esclaves du sucre Dans l’Antiquité, la canne à sucre est cultivée en Orient (Inde, Égypte) mais c’est seulement à partir des croisades, vers les années 1100, que les Européens la découvrent vraiment.

L'Europe des Lumières vu à travers les femmes by caroline.michea on Genially L'Europe des Lumières,PRESENTATION,vu à travers les femmes,Travail proposé par Mme Michéa,définitions,1,6,4,activité 1,3,Plan de travail,2,5,introduction: l'essentiela savoir,Index,7,Activité 2,Activité 3,Activité 4,8,travail au choix,Coursen vidéo,Grâce à la vidéo, complète la carte mentale vierge, puis autocorrige-toi .,Carte mentale corrigée,Coursencarte mentalevierge ,Quiz de révisions,Activité 1,Apprendre autrementcours écrit,de Mme Massoutier,de Mme Tratnjek,Ensuite, fais l'activité 1. Tu peux faire le quiz de révision maintenant ou plus tard. Le cours écrit est une aide suppplémentaire mais non obligatoire.,Apprendre autrementVoici un cours écrit proposé par Mme Tratnjek.

L'histoire de la traite négrière en France Marché aux esclaves de Zanzibar, deuxième tiers XIXe. © Bojan Brecelj/Corbis via Wikimedia Commons Aujourd’hui, c’est la Journée commémorative de l’abolition de l’esclavage en France métropolitaine. L’occasion pour la France métropolitaine d’honorer le souvenir des esclaves et de commémorer l’abolition de l’esclavage. L’occasion aussi de revenir sur la traite négrière et 250 ans (1642-1848) d’iniquités et de profits colossaux. Traite des noirs : Définition simple et facile du dictionnaire Dictionnaire français traite des noirs locution Glossaire : les mots de l'esclavage - Histoire Code noir C'est un recueil d'une soixantaine d'articles promulgués en 1685 sous le règne de Louis XIV. Il rassemble toutes les dispositions réglant la vie des esclaves noirs dans les colonies françaises des Antilles et de Guyane. Il a servi de modèle à d'autres règlements utilisés dans d'autres colonies européennes. Comité Pour la Mémoire de l'Esclavage (CPME)

Le voyage de Diderot by wroneckihg on Genially Une activité préparée en oct. 2020 par Marie-Hélène Wronecki(Collège Sainte-Marie de Blois)très largement inspirée du jeu sérieux proposé par Gaëlle Gavalda (Collège Maurice-Genevoix, Romorantin) mis à disposition sur le site de l'Académie d'Orléans-ToursMerci Gaëlle !,Le voyage de Diderot,Chers amis, nous avons un problème. Un homme du nom de Diderot a oublié un sac de voyage sur un trottoir de Paris. Il a été retrouvé hier soir. Visiblement, son propriétaire se préparait à un long voyage. Mais où est-il parti ? Histoire : les Antilles françaises, le sucre et la traite des esclaves L'intérêt du roi Louis XIV pour les Antilles (Martinique, Guadeloupe, Saint-Domingue) est motivé par la volonté de développer un commerce maritime d'envergure internationale basé sur le négoce colonial. L'économie sucrière constitue le pilier de la colonisation et de la société antillaise soutenue par la traite de millions d'esclaves africains. Avant 1660, la colonisation des Antilles dépend du système des engagés qui signent un contrat de trois ans contre l'espoir d'obtenir une terre, une fois leur service achevé. Ce flux migratoire des engagés permet le développement de plantations de tabac, café, canne à sucre, coton... Avec Louis XIV, l'État prend en charge l'exploitation des îles antillaises : les planteurs privilégient désormais le recours à la main d'œuvre africaine, incités en cela par l'effondrement du prix des esclaves dans les années 1680. La transition vers une agriculture de grandes plantations s'effectue, en Martinique et en Guadeloupe, sur la période 1665-1670.

Traites négrières Les traites négrières furent un phénomène historique de très grande ampleur en raison du nombre de victimes, des nombreuses méthodes d'asservissement et des multiples opérations de transports sur de longues distances. Trois types de traite négrière auraient abouti à la déportation d'environ 42 millions de personnes[2] : selon des estimations et projections mathématiques contestées, concernant des périodes de longueur très différentes. La traite orientale (17 millions sur 13 siècles[2]) , dont la traite dite arabe serait composante principale, la traite atlantique (11 millions dont 90% sur 110 ans[2]) et la traite intra-africaine (14 millions[2])[3].

L'esclave, une non-personne Étant considéré comme un objet, l’esclave est une non-personne, sans aucun droit ni âme. Une marchandise maltraitée dépourvue de toute humanité. L’esclave n’est donc pas un humain, mais un bien. Un meuble. Qu’on achète, ou revend. C’est une monnaie d’échange dont la valeur varie notamment en fonction de sa force, de son âge, ou encore de sa santé. La traite négrière, passé occulté par les entreprises françaises Bien avant son apparition dans les rayons de supermarchés, la célèbre anisette Marie Brizard, née à Bordeaux au milieu du XVIIIe siècle, remplissait les cales des navires négriers. Elle s’échangeait sur les côtes africaines contre des esclaves, transportés ensuite de l’autre coté de l’Atlantique pour travailler de force dans des plantations de canne à sucre. La liqueur figurait sur la liste des « marchandises de traite » chargées dans les ports français. La traite négrière n’a pas laissé en héritage que des statues ou des plaques de rue. Elle a donné naissance à des fortunes discrètes, dont la trace a été perdue au gré des fusions, acquisitions et changements de nom.

Réaliser une storymap sur le commerce triangulaire en LCE Le projet La "storymap" est un outil de narration cartographique multimédia, qui permet de construire un récit mêlant une dimension de temporalité et une dimension géographique. En ce sens, elle se prête particulièrement bien à un travail sur le trajet d’un navire négrier au XVIIIe siècle. Sur le principe, l’intérêt et les limites de ce type d’outils, vous pouvez consulter l’article très documenté et régulièrement mis à jour proposé par le site Cartographie(s) numérique(s).

La traite négrière transatlantique résumée en une infographie de deux minutes Temps de lecture: 2 min D'habitude, quand nous évoquons «l'esclavage américain» ou «la traite américaine des esclaves», nous faisons référence aux colonies américaines ou, plus tard, aux Etats-Unis. Mais quand on s'intéresse à la traite négrière dans son ensemble, l'Amérique du nord ne joue qu'un rôle secondaire. Depuis le début de la traite, au XVIe siècle, jusqu'à sa fin, au XIXe siècle, les marchands d'esclaves ont transporté la plupart des Africains asservis à deux endroits: dans les Caraïbes et au Brésil.

Related: