background preloader

"Il n’y a pas d’innovation numérique sans innovation pédagogique"

"Il n’y a pas d’innovation numérique sans innovation pédagogique"
Il est beaucoup question aujourd’hui de transformer l’école en donnant une plus grande place aux neurosciences et aux évaluations qu’elles promettent. Pascal Plantard, professeur de sciences de l’éducation à l’Université Rennes 2 et spécialiste des technologies numériques dans les champs de l’éducation, de la formation et de l’intervention sociale, craint un possible processus de médicalisation du traitement de la difficulté scolaire. Il redoute aussi une aggravation de la fracture autour du numérique entre ceux qui savent s’en servir et les autres. Dans le but de cibler des interventions sociales, il propose de repenser ce problème en considérant chacune des catégories de population concernées. Pascal Plantard : La phase d'innovation laisse des traces dans la socialisation des technologies. En 1994, quand Pierre Lévy rend son rapport Cyberculture à la Commission européenne. #Seymour Pappert #langage LOGO #fracture numérique #Marianne Trainoir #Francis Jaure-Guiberry

https://www.franceculture.fr/emissions/matieres-a-penser-avec-serge-tisseron/il-ny-a-pas-dinnovation-numerique-sans-innovation-pedagogique

Related:  Numérique et changements pédagogiquesenseignementCAFFAenseignement numériqueInnovation et créativité : pour approfondir...

"Parlons pédagogie et numérique !" : L'amplificateur pédagogique La DANE continue ses webinaires pour échanger avec un collègue qui accepte de présenter ses activités, ses projets et de répondre à nos questions. Celui-ci se focalise sur la métaphore de l’amplificateur pédagogique. La rencontre avec Jean-François CECI est intéressante à double titre : la présentation sociologique des usages du numérique à l’école et son questionnement “Pourquoi le numérique éducatif fait-il tant débat autour des bénéfices que l’on peut en attendre ?”. Vous pouvez le suivre sur Twitter et lire son article sur le site d’educavox. Jean-François CECI est enseignant en communication multimédia et culture numérique à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour et responsable pédagogique du DUTM (Diplôme d’Université Techniques Multimédia). Retrouvons la présentation et les échanges avec les collègues avec cette vidéo d’une cinquantaine de minutes :

Écrire et rédiger : un bilan scientifique et 10 recommandations phares Prendre des notes, résumer, reformuler les textes lus, y ajouter des croquis, des schémas, etc., sont des activités qui développent les capacités des élèves à construire leur pensée. Le brouillon, en tant qu’écrit provisoire, a toute sa place dans la classe, pour préparer les écrits et pour les retravailler. Diversifier les manières de préparer les productions écrites des élèves peut permettre de développer leur créativité et leur réflexion sur la structure de leurs textes. Des exemples de préparation à l’activité d’écriture Prise de notes Travail sur le lexique à mobiliser Réalisation de schémas Mise en place de cartes mentales

Humanités numériques et consciences disciplinaires – Françoise Cahen Table des matières : Introduction ……………………………………………………………………… I. Présentation d’articles …………………………………………………… A -”Quelles humanités numériques?” de Milad Doueihi (Revue Critique, 2015/8, n°819–820, éditions de Minuit) …. Vox Pop Écrans : quels sont les dangers ? En 2014, les Européens passaient en moyenne sept heures et quarante-deux minutes par jour devant leurs écrans (tablette, téléphone, ordinateur et télévision). Certains s’insurgent contre cette dépendance, qui mettrait en danger notre santé, notre capacité d’attention et nos relations sociales. Les pro-écrans, eux, vantent les progrès permis par la technologie. Vox pop a enquêté en France, où de plus en plus de médecins dénoncent les conséquences de cette omniprésence sur le développement psychologique des enfants. Écocide : un crime contre la nature ?

Innovations, quoi de (vraiment) neuf à l'école? Disparition de Richard Descoing : Cyril Delhay , enseignant à Sciences-Po, ancien responsable des conventions ZEP. Innovations, quoi de (vraiment) neuf à l'école ? - Ange Ansour enseignante en CM1 à l'école élémentaire Paul Vaillant Couturier à Bagneux (92) - Florence Rebeschini Aulanier , professeur de SES (sciences économiques et sociales) et de cinéma au lycée Cassini de Clermont de l'Oise Le reportage de Maylis Besserie La gestion de classe à l’ère du numérique (partie 3) : stratégies pour engager les étudiants Que doit faire l’enseignant avec les téléphones, tablettes et ordinateurs en classe? Est-il plus judicieux de les interdire, d’encadrer leur utilisation ou de les intégrer dans les activités d'apprentissage? L’omniprésence des appareils mobiles soulève, chez de nombreux enseignants, une interrogation quant à la manière de réagir face à ces distractions potentielles. Plusieurs se demandent s’ils doivent intervenir, et comment. Ce dossier sur la gestion de classe à l’ère du numérique se divise en 3 parties.

Lettre d'information Édu_Num Thématique L’objectif de cette nouvelle lettre Édu_Num associée à une collection Zotero est de s'inscrire dans la thématique « Citoyenneté numérique et numérique citoyen » abordée lors du 10ème colloque ÉcriTech et des Rencontres de l'Orme 2019. Il s'agit de voir en quoi les technologies digitales redessinent les contours de la notion de citoyenneté souvent associée à la nationalité, dans un contexte où le numérique permet de s'affranchir des frontières physiques de l’État-nation. Peut-on cependant utiliser l'expression de « citoyenneté mondiale » qui fait référence « à un sentiment d’appartenance à une grande communauté et à une humanité commune [et] met l’accent sur l’interdépendance politique, économique, sociale et culturelle, et sur l’interconnexion entre le local, le national et le mondial » (Unesco, 2015) ? Comment éduquer à la citoyenneté à l’ère du numérique ? Dominique Cardon montre dans La démocratie internet.

Lettre Édu_Num Thématique N°04 — Enseigner avec le numérique Sommaire Cette lettre Édu_Num thématique propose un retour sur le dialogue des humanités numériques supérieur/scolaire organisé lors du salon Éduspot, le 8 mars 2017 au Palais des Congrès de Paris dans le cadre de la première journée du séminaire des réseaux académiques. Ce dialogue engagé entre acteurs de l’enseignement scolaire et du monde la recherche a pour objectif de dégager des objets de réflexion et des chantiers communs sur ce que le numérique change à l’organisation des savoirs et aux gestes métier de l’enseignement et de la recherche.Le plan adopté sera suivant : une approche théorique du sujet esquissant un état des lieux des humanités et des études numériques dans la recherche (1ère partie) ;une approche pédagogique à partir des questionnements abordés lors de la journée (2ème partie) : sur quels principes communs faire reposer ce dialogue entre éducation, formation et recherche ?

Bruno Devauchelle : Numérique : Pas de confiance sans vigilance A qui et à quoi peut-on faire confiance ? Chaque enseignant, chaque éducateur se pose la question à propos de ses élèves, des jeunes dont il a la charge. Le ministre de l'éducation a répété à plusieurs reprises son souhait de faire une "école de la confiance". C'est sur cette base que l'on peut essayer de penser ce qui est en train de se passer dans le domaine du numérique : à qui, à quoi pouvons-nous faire réellement confiance ?

François Taddéi : « Il faut plus d'argent sur les manières d’apprendre » Dans une autre vie, François Taddéi, aujourd’hui directeur du CRI (centre de recherche interdisciplinaire) était un chercheur spécialisé dans la biologie de l’évolution. Il observait comment les organismes du vivant s’adaptent aux environnements qui changent. Et il se trouve, martèle-t-il depuis quelques années et tout particulièrement dans son nouvel ouvrage Apprendre au XXIe siècle (Calmann-Lévy), que les êtres humains vont devoir évoluer pour s’adapter à un environnement qui change toujours plus vite. Un environnement dans lequel les machines cohabitent avec les humains. La pédagogie active Dans son article, Un monde en changement (2015), Isabelle Senécal évoque l’importance d’instaurer une pédagogie active dans les écoles. Ce changement dans les pratiques nécessite : d’en comprendre les caractéristiques et les modèles de classe (le quoi) d’en reconnaître la pertinence (le pourquoi) de valoriser les initiatives des leaders pédagogiques qui œuvrent en ce sens (le comment)

PPRE - Programme personnalisé de réussite éducative Le programme personnalisé de réussite éducative (PPRE) est un dispositif spécifique d'aide, intensive et de courte durée, à destination d'élèves en difficulté dans l'acquisition des compétences du socle commun. Il nécessite un engagement écrit entre l'élève, sa famille et l'équipe éducative.Le PPRE consiste en un plan coordonné d'actions, conçu pour répondre aux difficultés scolaires rencontrées par un élève et formalisé dans un document qui précise qui précise les objectifs, les modalités pédagogiques, les échéances et les modes d'évaluation. 1. Repérage des élèves

Comment définir un objectif pédagogique en formation ? Pourquoi est-il important de définir un objectif pédagogique? C’est un peu comme si vous souhaitiez faire un voyage sans savoir où aller….le chemin risque donc d’être long 😉 Qui est Benjamin Bloom ? Benjamin Bloom (1913 – 1999) est un psychologue américain spécialisé en pédagogie. Il était également professeur, chercheur, éditeur littéraire et examinateur en éducation. Il est surtout connu pour ses importantes contributions au classement des objectifs pédagogiques et pour sa taxonomie de Bloom, utile pour évaluer la progression de l’apprentissage.

Formation : Outils du Web et pédagogie – Prof & Doc – Site des document@listes de l'académie de Besançon Quelle valeur ajoutée les outils du web actuels apportent-ils à notre pédagogie? Quelle redéfinition des tâches et des activités permettent-ils? Leur double transfert, dans la pratique de l’enseignant et dans celle de l’élève, nécessite une réflexion et une prise en main afin d’intégrer ces nouveaux usages, en formation. Derrière ces outils, il convient de développer des capacités sociales, telles que la co-création, la co-écriture, la mutualisation ou la publication, ainsi que la régulation de l’apprentissage à l’aide du numérique. Les supports ci-dessous correspondent à la formation “Outils du Web et pédagogie“ du 5 février 2018. Support de présentation

Related: