background preloader

7 films d’animation pour expliquer le cerveau aux enfants

7 films d’animation pour expliquer le cerveau aux enfants
Les films d’animation suivants vont permettre aux enfants de mieux comprendre le fonctionnement de leur cerveau. Ces informations sont essentielles car elles vont leur permettre de renforcer leur confiance en eux, mieux réguler leurs émotions et faciliter leur apprentissage (mémoire, concentration). De plus, cela constitue une excellente introduction aux neurosciences ! À quoi sert le cerveau ? Source : 1 jour, 1 question Le fonctionnement du cerveau source : Neo Digital PAHO formation La mémoire Source : Réseau Canopé La compréhension Les émotions Source : 27RUEJACOB Les troubles de l’attention Source : FUTUREMAG – ARTE

http://animationland.fr/7-films-danimation-pour-expliquer-le-cerveau-aux-enfants/

Related:  Cerveau et cognisciencescomprendreNeurosciences, psychologie cognitiveNeuroApprendre à apprendre

IEN St Gervais / Pays du Mont-Blanc - Conférence à Chamonix sur les sciences cognitives à l'école, par Isabelle Roos Isabelle Roos, IEN adjointe au délégué académique au numérique pour le premier degré pour l’académie d’Aix-Marseille présente quelques neuromythes, que la science a désormais infirmés, et l’expérimentation Cogni’classe. L’expérimentation consiste à tester en classe des situations pédagogiques prenant appui sur les éléments de la recherche en sciences cognitives. Ces ressources permettent de développer des compétences sur les axes suivants : l’attention, l’inhibition et la mémorisation.

La pédagogie vue par les neurosciences Comment améliorer les méthodes d’enseignement en s’appuyant sur les mécanismes cérébraux d’apprentissage décrits par les neurosciences? Lire, écrire, compter… D'après Olivier Houdé, on éduque encore trop souvent aujourd’hui sans bien connaître les mécanismes internes du cerveau. Pourtant, depuis quelques années, les sciences cognitives s’intéressent tout particulièrement à la façon dont notre cerveau apprend. Grâce aux neurosciences, en particulier l’imagerie cérébrale, il existe aujourd’hui une véritable science des apprentissages, que l'on appelle la « neuropédagogie ». Quels types d'attention? Activités pratiques autour de la concentration, de la distraction, du multi-tâche, du contrôle exécutif, de la vigilance 1. L'attention sélective, la concentration Objectif L'objectif de cette activité est d'introduire les élèves à la notion d'attention, en tant que concentration volontaire sur une tâche. Compter, se concentrer

La mémorisation La mémorisation tient une place importante en cours de langues. Selon Antoine de la Galanderie [1] : « je retiens si j’ai le projet de m’en resservir plus tard ». C’est un geste mental qui développe une compétence transversale. La « représentation mentale » et la « mise en projet » sont les clés de la réussite de la mémorisation. Le GEP Langues a fait de la mémorisation son objet d’étude pendant l’année scolaire 2016-2017.

Pourquoi est-il important d'expliquer la neuroplasticité aux enfants ? Beaucoup d’élèves pensent que l’intelligence est une donnée fixée à la naissance alors qu’elle s’acquière et se développe tout au long de la vie. Les élèves les plus en difficulté ont tendance à croire que la quantité d’intelligence est fixée à la naissance : on naîtrait intelligent ou bête et rien ne peut y changer. Or cette croyance est un non sens scientifique. La vérité est que plus le cerveau est stimulé de manières différentes, plus il se développe. Il en résulte que beaucoup d’élèves se brident eux-mêmes alors que l’intelligence se développe, se travaille et a des formes multiples. La neuroplasticité signifie qu’ à chaque instant de notre vie, le cerveau change et se reconfigure.

[Interview] Qu'est-ce que la charge cognitive ? – Synapses André Tricot est professeur de psychologie à l’Université Paul Valéry Montpellier 3, EPSYLON Lab. Son travail de recherche concerne les apprentissages et la recherche d’information avec des documents numériques, selon une approche cognitive et ergonomique. Il s’intéresse à la théorie de la charge cognitive et à l’ergonomie des interfaces homme-machine. Nous l’avons interrogé pour vous à propos de la théorie de la charge cognitive et de ses conséquences pour l’éducation. Avant de nous donner une définition de la charge cognitive, pourriez-vous nous donner deux exemples concrets tirés de la classe ?

Boite aux questions Sommaire Se poser des questions, chercher des réponses Se poser des questions, chercher des réponses En 2015, un groupe de chercheurs réunis dans le réseau international Neurosciences cognitives et école lance un sondage pour mieux identifier les attentes des enseignants concernant les apports des sciences cognitives. Comment fonctionne le cerveau ? - L'Esprit Sorcier - Dossier #24 Retrouvez toutes nos vidéos sur la chaîne Youtube de l’Esprit Sorcier Suivez-nous sur Facebook et Twitter Soutenez-nous sur Tipeee ! Un dossier préparé parJean Fauquet Rédaction en chefFrédéric Courant Le tableau SVA : un outil d'apprentissage centré sur les élèves Le tableau SVA est un outil d’apprentissage centré sur les élèves. Établir un tableau SVA est simple mais peut aider les élèves à comprendre et mémoriser. Un tableau SVA se divise en 3 colonnes : S : ce que l’élève Sait déjà sur le sujetV : ce que l’élève Veut savoirA : ce que l’élève a Appris Ce type de tableau est efficace pour donner une direction aux efforts lors d’un projet en autonomie ou pour s’approprier de nouveaux savoirs.

La mémorisation en classe: un fâcheux oubli La mémorisation est le parent pauvre des activités réalisées en classe. Dommage ! Car la phase de mémorisation initiale massée est déterminante pour toute la suite de la rétention. L’enseignant peut : . Comment Se Souvenir De Tout Pour (Quasiment) Toujours Cette BD interactive est aussi dans le DOMAINE PUBLIC ce qui veut dire que tu peux gratuitement l'utiliser pour des usages éducatifs, personnels ou même commerciaux. Tu as déjà ma permission ! (Télécharger le code) (Traduire cette BD)

Related: