background preloader

L'effet Matilda ou le fait de zapper les découvertes des femmes scientifiques

Qui a mis en évidence l’anomalie du chromosome responsable de la Trisomie 21 ? Pendant un demi-siècle, le nom de la brillante scientifique à qui l'on doit l'expérience ayant permis cette découverte, Marthe Gautier, a été occulté. En mai 1958, dans un laboratoire de cytogénétique de l’hôpital Trousseau à Paris, la cheffe de clinique parvient à comparer le nombre des chromosomes des cellules d’enfants atteints de la Trisomie 21 – 47 – avec celui d’enfants non atteints – 46. L'expérience permettra d'attester que la maladie est liée à un chromosome surnuméraire (pour la 21e paire). Son patron, le professeur Raymond Turpin, spécialiste du mongolisme, comme dénommé à l'époque, pense depuis longtemps que cette maladie mentale a une origine innée. Marthe Gautier, qui a appris lors de son stage aux Etats-Unis comment cultiver des cellules humaines, lui propose de réaliser l'expérience, dans une petite pièce du laboratoire qu'elle aménage. "Sa" découverte "Découvreuse oubliée" Invisibilisées

https://www.nouvelobs.com/rue89/notre-epoque/20180323.OBS4076/l-effet-matilda-ou-le-fait-de-zapper-les-decouvertes-des-femmes-scientifiques.html

Related:  La place des femmes dans la société: vers l'égalitéEgalité, discriminationsSexisme, domination masculine, misogynieLes FemmesFEMINISME

Le projet – Expertes France Les Expertes C’est le premier annuaire gratuit, 100 % numérique, de toutes les femmes expertes françaises et francophones. Alors que seulement 19 % des expert.e.s invité.e.s dans les médias sont des femmes, le projet des Expertes propose une base de données unique de femmes chercheuses, cheffes d’entreprises, présidentes d’associations ou responsables d’institutions. Le site expertes.eu recense trois profils d’expertes : Métier, Recherche ou Société civile. Les expertes « Métier » sont des spécialistes de tous secteurs professionnels (santé, justice, logement, agriculture..) ayant publié au moins un ouvrage ou un article en lien avec leur activité professionnelle.Les expertes « Recherche » sont des universitaires et des chercheuses ayant publié dans une revue scientifique.Les expertes « Société civile » sont des femmes exerçant une responsabilité exécutive dans une association, un syndicat ou une institution. Le Projet

Atlas en ligne de l'Unesco sur les inégalités entre les sexes dans l'éducation « Avec l’adoption de l’Objectif 4 de développement durable, les gouvernements se sont engagés à éliminer les disparités entre les sexes et à veiller à ce que chaque enfant soit scolarisé et apprenne d’ici 2030. » Ce sont les premières lignes de cette publication qui présente les parcours scolaires des filles et des garçons dans plus de 200 États et territoires. E-Atlas de l'Unesco sur les inégalités entre les sexes dans l'éducation : page d'accueil La section consacrée aux inégalités filles-garçons est organisée en 9 chapitre présentées sous forme de questions : Voir les chapitres de la section | autres sections : analphabétisme | enfants non scolarisés | enseignants | R&D

#BalanceTonPorc : la libération de la parole sous caution médiatique Depuis le mois d’octobre, nombre de médias, tous supports confondus, se sont emparés de la question des violences faites aux femmes, relayant des faits, donnant de l’écho aux plaintes, publiant des enquêtes. La masse de témoignages – ciblant l’espace public, les lieux de travail, la sphère privée ainsi que tous les milieux sociaux et professionnels – a poussé et contraint médias et journalistes à rendre visibles les violences faites aux femmes comme un phénomène structurel et politique. Ces violences ont ainsi pu apparaître comme un « fait social » et non plus comme de simples « faits divers ». Reléguées dans cette dernière catégorie, les violences sexistes ne pouvaient être perçues que comme des événements extra-ordinaires, cantonnés à l’intimité des vies privées et dont la singularité excluait qu’elles puissent avoir quelque caractère général ou systématique. « Ce n’est pas la bonne méthode », ou la fabuleuse histoire médiatique de la « délation »

Attentat de Toronto : les incels, ces hommes violents Ce 23 avril, un véhicule de location a foncé dans des passant·es à Toronto, faisant 10 victimes et une quinzaine de blessé·es. La majorité des personnes décédées sont des femmes. Elles avaient la vingtaine, pour la plus jeune, plus de 80 ans pour la plus âgée. Alek Minassian, 25 ans, était au volant. Il a été arrêté et écroué pour 10 meurtres et 13 tentatives de meurtre. Quelle place pour les femmes dans les médias ? Emission enregistrée à France bleu Lorraine nord vendredi 17 octobre à 11h. Le métier de journaliste laisse-t-il une place aux femmes ? Pourquoi certains sujets sont-ils considérés comme étant l'apanage des hommes et vice et versa ?

Femmes et hommes ne sont pas égaux devant la dépression Il y a davantage de femmes que d’hommes sujettes à la dépression : c’est ce qu’affirme l’Organisation mondiale de la santé (OMS), et ce schéma est confirmé dans tous les pays du monde. Des études menées à travers des cultures différentes l’ont montré : quel que soit la saison ou le moment de la vie que l’on observe, la dépression s’avère plus fréquente chez les femmes que chez les hommes. Et cela sans beaucoup d’exceptions. Pour quelle raison ? Les différences biologiques entre hommes et femmes, notamment hormonales, l’expliquent en partie.

L'écriture inclusive est-elle vraiment progressiste? (1/9) (1) Un débat faussé, crispé et insuffisamment démocratique Rarement un débat sur la langue française aura été aussi radical et virulent. La question de l'écriture inclusive, qui a créé le point médian ou milieu (par exemple pour « les salarié·e·s ») et féminise les noms de métiers (l'ingénieure, la pompière...), a semblé confronter deux camps qui ont surenchéri dans la violence verbale et l'ironie parfois méprisante : ses partisans, souvent ancrés à gauche, qui s'expriment par exemple dans La Dépêche ou sur le site Slate ; les défenseurs (ou « défenseur·se·s » ?) de la langue actuelle, lisibles dans Le Point ou Valeurs actuelles.

Alliés masculins: féministes ou proféministes? Alliés masculins: féministes ou proféministes? À mon premier contact avec le débat féministe versus proféministe, pour désigner un homme sympathisant / participant à la cause féministe, j’ai trouvé que ce n’était pas seulement jouer avec les mots, mais carrément jouer avec les syllabes. Si c’est votre avis, détrompez-vous en lisant ces quelques lignes d’introduction aux théories du proféminisme. Edito des Glorieuses, avril 2018 C’était dans un vieux magazine, dans une maison de campagne. Il datait de 2001. On pouvait lire « The Blond Issue » sur la couverture. Plutôt intrigant. En l’ouvrant, une citation apparaît : « Je pense sincèrement qu’il y a une sorte de plus grand but dans ma vie lié au fait que je sois devenue connue. Je vais trouver cette chose.

Related: