background preloader

Des nouvelles toutes fraîches de l’école des Lumières

Des nouvelles toutes fraîches de l’école des Lumières
Voilà plus de vingt cinq ans que les collectivités locales, communes, départements, régions, chacune pour sa part, avec ses moyens propres et forcément inégaux, dans son domaine de compétences, équipent les salles de classe des écoles, collèges et lycées de matériels de communication numériques et les connectent à l’internet. Tout cela a coûté beaucoup, beaucoup d’argent. Au-delà du câblage actif ou passif, des dispositifs de connexion sans fil, des différents serveurs nécessaires à la pédagogie, quelquefois nombreux en lycée ou à l’université, ce sont des quantités massives d’ordinateurs fixes et mobiles, des tablettes plus souvent ces derniers temps avec le plan numérique à l’école et au collège, terminaux dont il est nécessaire de prévoir la garantie, la maintenance et le remplacement tous les quatre ou cinq ans, qui ont été livrés par les collectivités territoriales dans les salles de classe. La donne a changé Ces smartphones ne sont donc pas des téléphones. Ce sont des ordinateurs.

https://www.culture-numerique.fr/?p=6210

Related:  EnseignementEducation médiasFabricelamiricorey

Socrate et le numerique Il y a 2,400 ans en Grèce antique quand le principal moyen de transmission culturelle et d’apprentissage était la langue parlée, le philosophe Socrate avait prevenu que la parole écrite posait de graves risques pour la société. Dans une culture orale, l’écriture était une nouvelle technologie et Socrate avait plusieurs soucis quant à son impact possible: Il considérait que la parole écrite était inflexible: le discours « vivant » est dynamique et prêt à être découvert et interrogé par le dialogue. Ecrans et autisme: des chercheurs réagissent – Gynger Après la publication de notre article relayant l’alerte lancée par le Docteur Anne-Lise Ducanda au sujet des écrans et de l’autisme, deux sujets inflammables, voici la réaction de deux chercheurs en sciences cognitives, Franck Ramus (directeur de recherches au CNRS et professeur attaché à l’Ecole Normale Supérieure) et Hugo Peyre (Pédopsychiatre à l’Hôpital Robert Debré et chercheur à l’Ecole Normale Supérieure). Ces deux spécialistes des troubles neuro-développementaux contestent ce qu’ils considèrent comme une diabolisation trop générale et pas assez étayée des écrans. Rappel des faits : dans une vidéo postée sur Youtube le 1er mars, Anne-Lise Ducanda, médecin de PMI en Ile de France explique qu’elle est de plus en plus sollicitée par les écoles maternelles pour des enfants qui souffrent non seulement d’un retard de développement mais aussi de troubles de la communication et de stéréotypies. Des symptômes similaires à ceux des troubles du spectre autistique.

Interdiction du portable au collège : est-ce réaliste ? Partager cette info C’était l’une des promesses de campagne du candidat Macron : bannir les téléphones mobiles du collège. Le ministre de l’Éducation nationale Jean-Michel Blanquer l’avait de nouveau martelé en septembre ; hier, il expliquait même à France Inter que les élèves faisaient moins de sport pendant les récréations parce qu’ils passaient leur temps sur leur smartphone. Le portable est accusé de distraire les enfants, d’accaparer leur énergie ou de favoriser le cyberhacèlement.

Lettre Édu_Num Thématique N°04 — Enseigner avec le numérique Sommaire Cette lettre Édu_Num thématique propose un retour sur le dialogue des humanités numériques supérieur/scolaire organisé lors du salon Éduspot, le 8 mars 2017 au Palais des Congrès de Paris dans le cadre de la première journée du séminaire des réseaux académiques. Ce dialogue engagé entre acteurs de l’enseignement scolaire et du monde la recherche a pour objectif de dégager des objets de réflexion et des chantiers communs sur ce que le numérique change à l’organisation des savoirs et aux gestes métier de l’enseignement et de la recherche.Le plan adopté sera suivant : une approche théorique du sujet esquissant un état des lieux des humanités et des études numériques dans la recherche (1ère partie) ;une approche pédagogique à partir des questionnements abordés lors de la journée (2ème partie) : sur quels principes communs faire reposer ce dialogue entre éducation, formation et recherche ?

La valeur de la classe inversée La perspective pour les pédagogues d’inverser la classe semble en attirer plus d’un. Quelques jeunes enseignants en stage au secondaire sont tentés d’expérimenter cette formule, séduisante à plusieurs points de vue. Au premier regard, la popularité d’une telle approche pédagogique n’en fait pas nécessairement une approche efficace d’apprentissage, efficacité qui reste d’ailleurs à prouver.

Citoyens, journalistes et acteurs du numérique : tous à l’assaut des « fake news » ? En ce début d’année 2018, parmi les annonces les plus remarquées de Marc Zuckerberg figure l’idée de s’appuyer sur les utilisateurs de Facebook pour confirmer les sources de telle ou telle « news ». Le fondateur de Facebook souhaite que son réseau diffuse « plus de nouvelles provenant de sources largement reconnues dans notre communauté », déléguant ainsi une part du travail de vérification et de véridiction de l’information aux utilisateurs des réseaux et non plus aux seuls médiateurs traditionnels de l’information comme les journalistes – notamment le fact-checking, les chercheurs ou les experts. Si de nombreux articles journalistiques et travaux universitaires ont été consacrés récemment aux « fake news », à la « post-vérité » et à leurs conséquences, on oublie bien souvent de se pencher sur le difficile travail de décryptage de ces informations fallacieuses tant leur nature est parfois complexe à déterminer. Fake ou pas fake ?

Bruno Devauchelle : Une charte éducative pour les smartphones ? Le monde scolaire est aujourd'hui amené à faire face à l'impact des téléphones portables et des smartphones. Présents dans les cartables ou les poches d'un nombre de plus en plus grand d'élèves, mais aussi de la plupart de leurs enseignants, les échanges et les billets se multiplient sur internet et les réseaux sociaux pour inviter soit à la bienveillance, soit à l'opposition radicale. Bref les smartphones ne laissent pas indifférents. Si les lois peuvent tenter de limiter les usages, l'observation des pratiques quotidiennes et ordinaires invite à se questionner sur la manière et le cadre pour les situer dans l'espace scolaire.

Revue Humanités numériques : premier appel à contribution Humanités numériques est une revue francophone consacrée aux usages savants du numérique en sciences humaines et sociales. Cette revue veut offrir un lieu de réflexion, de débat scientifique et d’expression aux chercheurs et enseignants dont les travaux s’inscrivent dans le champ des humanités numériques. Elle s’adresse donc aux spécialistes des sciences humaines, des sciences sociales et des disciplines liées aux technologies de l’information, ainsi qu’à tous ceux qui se sentent concernés par les transformations numériques des savoirs. Humanités numériques est une revue numérique ouverte, à la fois par sa volonté de représenter la diversité des points de vue et par son choix d’une publication en open access.

lettres - le numérique pour rendre compte d’une lecture cursive Le numérique permet de renouveler les modalités de restitution et de validation de lecture cursive, en incitant les élèves à réagir soit au cours de leur lecture, soit à son terme, par des productions enrichies. Grâce au numérique, le lecteur solitaire peut entrer en réseau, rejoindre une communauté de lecteurs afin de partager, réagir, analyser. En laissant un espace pour l’expression de la sensibilité, le numérique favorise le passage des impressions de lecture vers une compréhension plus fine de l’œuvre. Engagé dans des débats interprétatifs et des projets créatifs, l’élève peut s’approprier les œuvres et se construire en tant que lecteur, individu, citoyen.

« L'éducation aux médias est une impérieuse nécessité » Quelles sont les racines du projet Interclass’ ? Emmanuelle Daviet : Deux éléments sont à l’origine du projet. Nous avons reçu de nombreuses demandes de la part des enseignants, qui souhaitaient que l'on intervienne en classe pour expliquer en quoi consistait la liberté d'expression, notamment des élèves qui mettaient en balance l'humour de Charlie Hebdo et celui de Dieudonné. Téléphone portable et écrans : Un ministre bien incertain... Discours après discours, le ministre de l'éducation précise sa vision sur le téléphone portable. Les arguments sont en cours d'affutage : discernement en juillet, dispersion en octobre, écrans dangereux en décembre et "confinement" possible. Bref un ensemble d'arguments qui visent à justifier l'interdiction du téléphone portable. Cependant quelques nuances doivent être entendues dans le propos.

Le point sur les données à caractère personnel Tous les articles (Billet mis en ligne le 31 août 2017, mis à jour le 9 novembre 2018) Les données à caractère personnel sont soumises à un régime juridique qui a changé en France et dans l’Union européenne en mai 2018. En effet, depuis le 25 mai 2018, le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) applicable dans tous les pays de l’Union européenne a remplacé l’ancienne directive du 14 octobre 1995 sur la protection des données personnelles. « Un clip vaut Shakespeare » 1Jeanne Favret-Saada : Il me semble que La défaite de la pensée représente la dénonciation, par un avocat contemporain des Lumières, d'un ensemble de positions tenues pour allant de soi dans la majorité de l'intelligentsia française : des positions sur la culture, la jeunesse, la décolonisation, l'idée d'une société « métissée » ou « multiculturelle ». Pour donner force à votre protestation, vous l'appuyez sur une critique du romantisme allemand – dont vous affirmez que nous ne sommes pas du tout sortis–, et sur une critique de l'ethnologie, figure moderne de l'apologie du Volksgeist. En réalité, vous en avez moins, semble-t-il, à l'ethnologie comme discipline qu'à l'ethnologisme comme travers de pensée : à un relativisme éthique fondé sur des arguments ethnologiques, à l'affirmation que tous les contenus de culture se valent. J'approuve l'essentiel de cette dénonciation, même si je ne suis pas sûre qu'elle s'applique vraiment à l'ethnologie comme discipline.

Related: