background preloader

Les huit guerres de religion (1562-1598)

Les huit guerres de religion (1562-1598)
1ère guerre (1562-1563) Le massacre par le duc François de Guise d’une centaine de protestants assistant au culte dans une grange de la ville de Wassy, le premier mars 1562, est considéré comme l’événement qui a déclenché la première guerre de religion. A l’appel de Louis de Bourbon, prince de Condé, les protestants prennent les armes. Condé s’empare d’Orléans le 2 avril. La guerre s’étend à tout le royaume. Elle est marquée par des violences sauvages dans un camp comme dans l’autre. La bataille de Dreux qui voit s’affronter les troupes de Condé et celles du connétable de Montmorency est à l’avantage des forces royales. Le 19 mars 1563 est signé l’édit de pacification d’Amboise négocié par Condé et le connétable de Montmorency. 2ème guerre (1567-1568) Plusieurs villes du Midi sont prises par les huguenots. L’armée de Condé s’empare de Saint-Denis et poursuit jusqu’à Dreux. 3ème guerre (1568-1570) La paix de Longjumeau ne dure que cinq mois. 4ème guerre (1572-1573) 5ème guerre (1574-1576)

https://www.museeprotestant.org/notice/les-huit-guerres-de-religion-1562-1598/

Related:  Terminale L _ Princesse de MontpensierL'affirmation de l'Etat en FranceGuerres de religionEnseigner le fait religieux

Groupe de travail Terminale L Les pages "Cours & documents" permettent aux visiteurs de publier des contributions originales (cours, exercices, documents divers...) concernant l'enseignement du français en Terminale L. Pour proposer des documents Un formulaire précédé d'une notice à lire attentivement vous permet d'envoyer vos documents. Ceux-ci ne sont pas immédiatement mis en ligne, ils sont d'abord consultés par l'administrateur avant d'être validés. Dès qu'ils sont publiés, vous recevez une notification par courriel.

Quand les Bourbons portaient perruque S’il est bien un symbole absolu de l’Ancien Régime, c’est la perruque. Assurément, les Bourbons ne l’ont pas inventée. Elle est présente dès l’Antiquité, chez les Egyptiens, puis chez les Grecs et les Romains. Guerres de religion en France (1562-1598) S’il est une période de l’histoire de France qui revient régulièrement dans le débat, avec probablement la Révolution, c’est bien celle des guerres de religion. On évoque leur influence pêle-mêle sur la création du concept de laïcité, sur l’affirmation de la monarchie absolue et sur celle des Etats-nations, quand on sort du contexte franco-français pour s’intéresser à l’Europe. Quelles en furent les origines et le déroulement ? Pastel la revue : Bienvenue - Pastel la revue Le comité de rédaction, soucieux d’améliorer les contenus, la présentation et la diffusion de la revue serait heureux de pouvoir recueillir vos remarques afin de mieux répondre à vos attentes. Vous pouvez nous faire part de vos suggestions, critiques, avis… à l’adresse indiquée ci-dessous Le nouveau numéro de la revue académiquePASTELvient de paraître. Après les valeurs de la République, thème développé l’an dernier, cette nouvelle publication a pour sujet : « Enseigner l’histoire et la géographie, une singularité française ?

Aux origines du roman moderne : Madame de La Fayette - Aurélie Depraz Madame de La Fayette : une femme de lettres au temps de Louis XIV Un environnement peuplé de noms célèbres Marie-Madeleine Pioche de La Vergne (future épouse « La Fayette ») vient de la petite noblesse, mais son carnet d’adresses se fera rapidement digne d’un roman d’Alexandre Dumas ! Les ports au XVIIIe siècle Contexte historique L’essor des grands ports français au siècle des Lumières Le XVIIIe siècle est marqué par la croissance urbaine (le royaume gagne près de 8 millions d’habitants entre 1715 et 1789) et le développement des échanges maritimes. Marseille, qui rattrape les pertes démographiques de la peste de 1720, et Bordeaux dont la population passe de 50 000 à 110 000 habitants, sont alors les deux grands ports du commerce extérieur français. Bordeaux connaît un essor remarquable grâce aux échanges transatlantiques, notamment avec les « Isles à sucre » (les Antilles). L’enrichissement des négociants et la volonté de modernisation des intendants royaux rivalisent et se conjuguent pour faire de la capitale de la Guyenne un modèle de l’urbanisme des Lumières.

Guerres de Religion (France) En France, on appelle guerres de Religion une série de huit conflits (guerres civiles, guerres de religion et opérations militaires) qui ont ravagé le royaume de France dans la seconde moitié du XVIe siècle et où se sont opposés catholiques et protestants (appelés aussi huguenots). Les rois étant trop jeunes pour gouverner, différents camps politiques tentent de s’imposer pour contrôler le pouvoir royal. Trois grands clans nobiliaires, par ailleurs tous liés par divers liens familiaux, vont ainsi s'opposer : En 1572, la reine d'Angleterre Élisabeth Ire s'allie à la France contre l'Espagne. Pour abaisser la France, l'Espagne et l'Angleterre ne cessent de prêter la main aux sujets rebelles. L’école et la laïcité, de l’Ancien Régime à nos jours : enjeux du passé, enjeux dépassés ? 1 Le Monde, 2 juin 2011. 1La France républicaine a deux devises : à la devise officielle, « Liberté, égalité, fraternité » s’ajoute le triptyque de l’école républicaine, « gratuite, obligatoire et laïque ». Assurément, dans ce dernier cas, l’ordre des mots provient de la chronologie : la gratuité de l’école publique (16 juin 1881) a été acquise avant l’obligation et la laïcité (28 mars 1882).

La Princesse de Montpensier - 5/5 - L'entrevue secrète La princesse utilise le comte de Chabannes pour échanger des lettres avec son amant, et pour organiser un rendez-vous nocturne, qui tourne mal... Ses passions auront conduit la princesse de Montpensier à se retrouver seule. Dans le film, Bertrand Tavernier prend le contrepied de la fin moralisante de la nouvelle, pour proposer une lecture plus engagée, plus féministe, en montrant comment les passions peuvent devenir émancipatrices. Le site existe grâce à vous ! guerres de Religion Conflits qui opposèrent catholiques et calvinistes, en France, de 1562 à 1598. 1. Les causes 1.1. Une royauté n’ayant rien à gagner à la Réforme Le concordat de Bologne signé en 1516 entre le roi de France François Ier et le pape Léon X portait en germe la condamnation du protestantisme par le pouvoir monarchique.

Inspé - Enseignement Laïque Du Fait Religieux À L'Éc… Summary Animée parMireille Blin, Présidente du Comité Laïcité République Aix-Marseille Provence et Jacques Bonnabel, Secrétaire Général du C.L.R. Aix-Marseille Provence Intervenants La comtesse de La Fayette Contexte historique Le portrait perdu d’une précieuse Fils du peintre flamand Ferdinand Elle, célèbre portraitiste naturalisé sous le règne de Louis XIII, Louis Elle, dit lui-même Ferdinand II, naît à Paris en 1612. Peintre du roi, il fait partie du cercle des fondateurs de l’Académie royale de peinture et de sculpture en 1648, puis y enseigne à partir de 1659, en dépit de sa foi réformée. 1561 à 1598 - Huit guerres de religion En 1519, au début de la Renaissance, un moine allemand, Luther s'insurge contres les abus de l'Église romaine. Il en vient à fonder une nouvelle religion chrétienne, la religion protestante. Pendant les 40 années qui suivent les premières prédications, de nombreux Français des classes aisées se rallient à cette religion, aussi appelée « réformée », sans que cela trouble outre-mesure la paix civile. Menaces sur la dynastie

Vers un enseignement du « fait laïque » ? En concluant le 9 décembre dernier une journée organisée au CNAM sur le thème : « Laïcité, la loi, les normes et les habitus », le ministre de l’Éducation nationale, Jean‑Michel Blanquer, a évoqué sa volonté de structurer davantage la formation initiale et continue des enseignants en ce qui concerne la laïcité. Il a annoncé qu’à partir de la session 2022 des concours de recrutement, la connaissance de la laïcité qu’ont les candidats serait dûment appréciée. Jean‑Michel Blanquer a souligné que leur formation devrait les y préparer effectivement, ce qui serait précisé avec le Conseil supérieur des programmes. Pour ce qui est de la formation continue – « insuffisante » – le ministre de l’Éducation nationale a demandé à l’Institut de formation des cadres et à Réseau Canopé de concevoir des formations « plus fortes et plus adaptées ». Il a enfin demandé que soit conçue une offre de formation concrète sur « l’approche laïque du fait religieux ».

Related: