background preloader

Exposé odile

Facebook Twitter

Amplis, 2003-2005. Satori M2 - Henri Foucault. Marie-France - contempory art - plasticienne contemporaine PACA. Petite histoire de la photographie. Create mindblowing greeting cards and calendars with Augment. Famous New Media Artist Jeremy Bailey Finds Facts Funnier Than Fiction. Public Sculpture, by Jeremy Bailey screens as part of Vertical Distraction at the Transmediale Festival in Berlin, February 3, 2012 It’s hard to take Jeremy Bailey, The Famous New Media Artist, completely seriously, what with computer-generated imagery hanging off his limbs in most of his videos.

Famous New Media Artist Jeremy Bailey Finds Facts Funnier Than Fiction

But he professes there is plenty of truth in his artwork. Bailey has been producing videos that speak to the strange relationship we have with technology for the past ten years. And oddly, the situations he finds himself in as an artist working with technology are ridiculous enough. Explore The Future Of Creativity He doesn’t need to stretch reality very far to portray himself as a famous developer of artistic software that will save the world. Visitors experience the “Jeremy Bailey Collection” at the Marshall McLuhan Salon, February 1, 2012 He situates his work within the period of video art called “performance for the camera.”

Colours Of The Spectrum Full Effect But he appears to take no notice. Summer Show Demo of Augmented Reality Art Powered by Aurasma. Maximebourhis. L’image conversationnelle. Les nouveaux usages de la photographie numérique. Je reproduis ci-dessous mon article paru dans le numéro 31 d’Etudes photographiques (printemps 2014), afin de permettre sa discussion (English version).

L’image conversationnelle. Les nouveaux usages de la photographie numérique

Résumé. Favorisée par les outils connectés et les réseaux sociaux, la deuxième révolution de la photographie numérique est celle des usages conversationnels de l’image. Comme l’arrivée du cinéma ou de la télévision, cette mutation transforme en profondeur nos pratiques visuelles. La photographie était un art et un média. Nous sommes contemporains du moment où elle accède à l’universalité d’un langage. Réalisé par Steven Spielberg à partir d’une nouvelle de Philip K. Le sérieux de cet exercice prévisionnel rend d’autant plus remarquable sa myopie face à ce qui est devenu, peu de temps après, l’ordinaire des pratiques visuelles des pays développés.

Fig. 1-4. Quelques années plus tard, ces anticipations paraissaient largement dépassées. De l’image fluide à la photographie connectée. Pierre Schneider. Brancusi et la photographie. 1Pierre Schneider avait fait paraître chez le même éditeur en 2001 une Petite Histoire de l’Infini en Peinture.

Pierre Schneider. Brancusi et la photographie

L’ouvrage qu’il consacre aujourd’hui à la photographie dans l’œuvre de Constantin Brancusi prend la suite de cet intérêt pour la figure de l’infini dans l’art occidental. L’infini s’entend bien sûr de diverses façons : c’est par exemple le non fini de la Pieta Rondanini, si bien photographiée dans cet esprit par Mario Muchnick dans son beau livre Michel-Ange de près (Robert Laffont, 1992). On retrouve la trace de ce non fini dans la sculpture de Brancusi Le Sommeil (1908), photographiée par l’artiste à partir du cliché réalisé par un autre photographe. 2Brancusi était coutumier de la méthode consistant à reprendre le travail des autres sur sa propre sculpture afin d’en donner une interprétation qui lui parût plus juste.

SZYMON ROGINSKI - PHOTOGRAPHER. La photographie sculptée - Henri Foucault. Henri Foucault, La photographie sculptée Par Dominique Païni C'est désormais et déjà de l'histoire ancienne : la légitimité de l'initiative photographique réside dans la restitution plane, illusionniste, des volumes et des reliefs des choses.

la photographie sculptée - Henri Foucault

Ainsi réduit, la nécessité et le désir photographiques sont à la fois trop simples et infiniment complexes. Pourtant, il n'y a pas de doute : ce que l'on cherche à retrouver optiquement et sensoriellement dans la représentation photographique des corps et des choses, c'est paradoxalement la masse plutôt que les contours, la pesanteur plutôt que l'évanescence, la modulation volumétrique plutôt que l'étirement diaphane des surfaces. C'est le comble de l'art que de désirer voir et penser à l'encontre de ce que tel matériau artistique permet et promet. Et c'est depuis le constat d'une telle contradiction que l'oeuvre de Henri Foucault s'est développée et affirmée.

La photographie malgré l'image - Jean Lauzon.