background preloader

Contenu web et gestion de l'information

Facebook Twitter

Je veux voir ! J’utilise mon I.A. Vidéophagie. Accueil > Dossiers et articles > Vidéophagie Plus des 2/3 du traffic internet est composé de vidéos.

Vidéophagie

YouTube est maintenant le second moteur de recherche le plus utilisé. On commence tout juste à mesurer l’importance actuelle et future de la vidéo. En éducation, chez les jeunes, la vidéo est un outil de sensibilisation et d‘apprentissage de première classe. Dans les entreprises, le «support-à-la-performance» est superbement servi par la vidéo mobile. Statistiques dynamiques. Accueil > Dossiers et articles > Statistiques dynamiques Si des statistiques vous concernant indiquent une stabilité, vous n'agirez pas de la même façon que si elles indiquent une progression ou une chute rapide.

Statistiques dynamiques

Pas besoin de grandes formules compliquées pour lire un graphique et en comprendre les implications. En enseignement, avec les données générées automatiquement par nos interactions, il devient possible de s'en servir autant pour individualiser l’enseignement que pour optimiser un cours ou une approche pédagogique. Experts disponibles. Propulsés par Internet, reconnus par leurs pairs et pour leur implication, les nouveaux experts débarquent.

Experts disponibles

Certains domaines sont plus propices que d’autres au développement de l’expertise et tous les sujets ne demandent pas le même investissement, mais toujours l'expertise apparaît au contact d’une réalité concrète. Dans notre société ultra-médiatisée vers le spectaculaire et l’insignifiant, des experts n’attendent pas les invitations des médias : ils passent directement sur YouTube ou se servent des réseaux scientifiques dédiés. Ils sont reconnus là où ça compte réellement. Synthétiser le savoir dans des systèmes-experts qui peuvent ensuite servir de référence dans les formations et les opérations, ne serait-ce pas la formule idéale pour gérer l’accroissement continue des connaissances. Rédaction en continu. Narcisse mourut de ne pouvoir assouvir la passion qu’il éprouvait pour lui-même.

Rédaction en continu

On lui avait prophétisé qu’il vivrait à un âge avancé s’il s’ignorait. Le rédacteur qui commence à s’intéresser à la rédaction, à sa rédaction, commence à regarder son reflet, à l’analyser. Là se trouve le piège narcissique. C’est le lecteur que le rédacteur regarde dans ses écrits s’il veut «vivre longtemps». Au temps de la planification. Accueil > Dossiers et articles > Au temps de la planification Les résolutions sont à la source de bien des projets : on se projette dans le futur et on dit «à partir de maintenant je…».

Au temps de la planification

Mais on saisit bien aussi qu’il manque quelque chose à ces résolutions pour qu’elles donnent des résultats. Et ce quelque chose s’appelle une planification. Traduire. La part des sites en anglais décroît réguièrement.

Traduire

Dans quelques années, il y aura plus de sites en chinois que de sites en anglais. Une bonne raison d'apprendre cette langue, même si l'anglais demeure encore longtemps, sous une forme simplifiée, une langue de communication irremplaçable. Comment accéder au contenu des sites écrits dans une langue que l'on ne comprend pas ? En utilisant un traducteur automatique. L'ogre Google nous propose aimablement de traduire les pages web dans de très nombreuses langues. Outils de visualisation. Jean-louis zimmermann / Stock Photos Nos stratégies d'apprentissage s'élaborent en interaction permanente avec notre environnement.

Outils de visualisation

Données suffisantes. Accueil > Dossiers et articles > Données suffisantes Les intuitions des professeurs sont le plus souvent basées sur des observations précises et sur un jugement appuyé par des années d’expérience.

Données suffisantes

Mais la justesse des intuitions se réduit à mesure que le nombre d’étudiants dans un groupe augmente. Les outils numériques permettent de mesurer la durée, la fréquence, la participation aux activités, l’exactitude des réponses attendues, etc. et ce sans limite de nombre, sans fatigue et sans oubli. On obtient un suivi «objectif» et des quantités de données impressionnantes. Blogs : on arrête ou on continue ? Autrefois symbole majeur du web 2.0 et de la possibilité offerte à tous de publier des ressources en ligne, le blogue s'est vu devancer d'abord par les réseaux sociaux, puis par les espaces de curation et le microblogging.

Blogs : on arrête ou on continue ?

Pour partager ses états d'âme en effet, le réseau social s'avère plus adapté que le blogue. Pour partager ses trouvailles en ligne, Twitter est beaucoup plus rapide qu'un billet de blogue. Les espaces de curation sont quant à eux de bien meilleures vitrines, visuellement parlant, que les blogues dont la mise en page statique permet difficilement la valorisation d'un élément particulier. Que reste t-il alors au blogue ?

Identité numérique. Nous existons dans l'espace numérique non seulement grâce aux actions que nous y effrectuons, mais aussi par ce que nous donnons à voir et savoir de nous, de notre personnalité et de nos goûts.

Identité numérique

Nous laissons dans cet espace des "traces", comme un meurtrier après avoir commis son crime. L'identité numérique se vit en grande partie sur le mode de la peur. Cyber-harcèlement, dévoilement de secrets ou tout simplement d'une vie personnelle qui n'a pas vocation à être exposée à tous les regards, vol d'identité, plagiat, nous évoluons dans un monde numérique violent et impitoyable. Mais fort heureusement, cette vision ne correspond pas au vécu de l'immense majorité des internautes qui arpentent le web à longuer de journée en y laissant des souvenirs, des conversations, des témoignages, des images bref, des signes de vie et d'activités qui, assemblés, composent leurs identités numériques volontaires.

La bibliothèque réinventée. Partout, la bibliothèque a évolué en même temps que ses publics. Pourquoi alors la numérisation sociale et culturelle à l'oeuvre devrait-elle lui poser plus de difficulté que les évolutions passées ? Parce que le numérique provoque de la "désintermédiation". Sous ce mot barbare, les bibliothécaires voient la désaffection des publics, la négation de leur fonction, et peut-être le chômage pour bientôt.

Des images et des mots pour apprendre. Raconter sa vie. L'intime n'a pas disparu avec Internet, bien au contraire : ce n'est pas parce qu'il se donne à voir qu'il n'existe plus. Mieux : l'intimité se nourrit désormais du regard du public. Si le XXeme siècle a vu s'épanouir toute une littérature parfaitement maîtrisée d'intimité publique, le nôtre a profondément bouleversé la figure de l'auteur : désormais, chacun peut raconter sa vie en ligne, sans tiers éditeur et sans délai.

Un dialogue s'engage entre l'auteur, mi-autobiographe mi-romancier, et ses lecteurs. La recommandation, la confidence partagée, les photos de famille constituent la mémoire de nos vies et de nos codes sociaux. Ecrire avec les ressources numériques. Tous écrivains ? Peut-être pas. Tous scripteurs ? Assurément. Du moins est-ce l'une des missions que s'assigne l'école obligatoire, l'écriture demeurant l'un des fondements de l'accès à la connaissance et l'une des voies privilégiées de sa dissémination. Les enfants apprennent-ils à produire de l'écrit lors de leur scolarité ? Es Pourtant, les jeunes écrivent de plus en plus, et surtout de plus en plus publiquement.

Ecrire est un processus de longue haleine. Le blog, moteur d’écriture 30 octobre 2011 La pratique du blogging est en perte de vitesse, battue en brèche par la publication sur les réseaux sociaux. Quels outils pour écrire ? 1 novembre 2011. 100% pratique ! Ergonomie. Design et expérience utilisateur. Nous sommes enfouis sous des montagnes de commentaires qui étouffent le moindre fait, la moindre initiative. Les outils numériques n'y sont pas pour rien : chacun s'estime autorisé à prendre la parole, sur n'importe quel sujet.

Droit d'auteur et ressources numériques. Protéger sa vie privée en ligne. Chercher et trouver sur la toile. Internet est un gigantesque espace documentaire, en croissance permanente. Or, on sait que plus il y a de ressources, moins il est facile de trouver celles dont on a besoin. Curation ? Médiation ? Trop, c'est trop !