background preloader

Mesopotamie

Facebook Twitter

Période néo-sumérienne. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Période néo-sumérienne

Les principales villes mésopotamiennes de la période néo-sumérienne Liens internes[modifier | modifier le code] Bibliographie[modifier | modifier le code] (en) D. Assyrie. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Assyrie

Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ». Empire d'Akkad. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Empire d'Akkad

Pour les articles homonymes, voir Akkad. Période des dynasties archaïques. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ».

Période des dynasties archaïques

La priorité a longtemps été donnée aux études sur la Mésopotamie méridionale et centrale, régions connues depuis la fin du XIXe siècle par les textes comme par l'art grâce aux fouilles de plusieurs sites (en premier lieu Girsu, mais aussi Tell Asmar, Khafadje, Ur, etc.). Puis l'analyse de cette période s'est progressivement élargie aux régions voisines, notamment le Sud-Ouest iranien, la Haute Mésopotamie et surtout la Syrie, de mieux en mieux connue depuis une trentaine d'années grâce aux archives d'Ebla. Cela permet de prendre en compte les évolutions qui s'y effectuent également et qui tendent à relativiser la vision traditionnelle centrée sur la Mésopotamie. Protohistoire de la Mésopotamie. Période d'Uruk. Période d'Obeïd. Jarre de la période tardive d'Obeïd IV (Museum of Fine Arts, Boston)

Période d'Obeïd

Période de Halaf. Période de Samarra. Période de Hassuna. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Période de Hassuna

Une architecture rectangulaire complexe de briques crues. L'habitat est pluricellulaire et abrite sans doute une maisonnée assez vaste.Une expansion géographique et démographique. La période dite de Hassuna (6500-6000), correspond aux premières communautés agricoles céramiques[1]. On retrouve, dans les crânes étudiés, la même origine méditerranéenne présente depuis le paléolithique supérieur dans tout le Moyen-Orient. Histoire de la Mésopotamie. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ».

Histoire de la Mésopotamie

Chronologie de la Mésopotamie L'histoire de la Mésopotamie débute avec le développement des communautés sédentaires dans le nord de la Mésopotamie au début du Néolithique, et s'achève dans l'Antiquité tardive. Elle est reconstituée grâce à l'analyse des fouilles archéologiques des sites de cette région, et à partir du IVe millénaire av. Néolithique du Proche-Orient. Sauf précision contraire, les dates de cette page sont sous-entendues « avant Jésus-Christ ».

Néolithique du Proche-Orient

Certaines informations figurant dans cet article ou cette section devraient être mieux reliées aux sources mentionnées dans les sections « Bibliographie », « Sources » ou « Liens externes »(octobre 2008). Améliorez sa vérifiabilité en les associant par des références à l'aide d'appels de notes. Tableau chronologique. Géographie de la Mésopotamie. Ces plis montagneux coupent la région d'Est en Ouest.

Géographie de la Mésopotamie

Ces plis sont le Djebel Abd el Aziz et le Djebel Sinjar, qui sont deux plis élevés. Le deuxième a gardé le nom qu'il avait dans l'Antiquité, à savoir Saggar (Sinjar dans l'Antiquité), ce qui signifie « la barrière ». Au nord, on parle de Haute Jéziré, ce qui est synonyme de « Haute Mésopotamie », et au sud de Basse Jéziré. Entre ces deux zones, les conditions de vie sont différentes. Le nord est plus arrosé et ce fut une grande zone de passage. Les plaines de Basse Mésopotamie[modifier | modifier le code] Chronologie interactive. Cartes de Mésopotamie et d'Irak. Complet. «L'Histoire commence à Sumer» selon la formule célèbre de l'historien américain Samuel Noah Kramer.

Complet

Située au sud de l'Irak actuel, Sumer est une région de l'antique Mésopotamie, une expression qui veut dire : «le pays d'entre les fleuves», d'après les mots grecs méso, (milieu), et potamos (fleuve). Cette région du Moyen-Orient, très ensoleillée et manquant de pluies, doit son nom au fait qu'elle est traversée par deux grands fleuves, le Tigre et l'Euphrate. Ces fleuves ont attiré très tôt de nombreuses communautés humaines et favorisé le développement de l'agriculture. Le Croissant fertile Cliquez pour agrandir Cette carte montre le Croissant fertile (en vert bien sûr). Ourouk, première cité-État. Carte de la Mésopotamie et du Proche-Orient Ancien. Parthie. Ne doit pas être confondu avec Parthe. Empire parthe (Ashkâniân) 247 av. J. Assyrie. Séleucides. Le royaume séleucide, « fusion » de l'Orient et du monde grec, semble au départ fidèle au projet d'Alexandre. Sumer.

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Situation du Pays de Sumer Ayant été complètement oubliée après les débuts de notre ère, la civilisation de Sumer a été redécouverte durant la seconde moitié du XIXe siècle grâce aux fouilles de sites archéologiques du Sud mésopotamien, dont l'exploration s'est poursuivie par la suite, jusqu'à connaître un arrêt en raison des troubles politiques affectant l'Irak à partir des années 1990. En plus des redécouvertes architecturales et artistiques qui furent à plusieurs reprises remarquables, les fouilles ont permis la découverte de dizaines de milliers de tablettes inscrites en écriture cunéiforme, qui est la plus ancienne documentation écrite connue avec celle de l’Égypte antique.

Sumer est donc l'une des plus anciennes civilisations historiques connues, ayant participé à la mise au point de ce système d'écriture durant les derniers siècles du IVe millénaire av. Période paléo-babylonienne. Les Sumériens. Les Sumériens Peuple qui, distinct par sa langue, contrôla au IIIème millénaire av. Jc le Sud de la Mésopotamie, près du Golfe Persique, et donna son nom à l'une des premières grandes civilisations historiques du Proche-Orient Ancien.

Achéménides.