background preloader

D. NIANGUNA : Nkeguengi

Facebook Twitter

01-05 nov. 2016 –

A propos de "Nkenguegi" par Dieudonné Niangouna. Biographie. Dieudonné Niangouna, artiste : “Nous ne pouvons pas laisser vivre le Congo dans cet état honteux” Dans une lettre adressée au Président congolais Denis Sassou-Nguesso, l'artiste Dieudonné Niangouna lui demande de quitter le pouvoir : « Sassoufit !

Dieudonné Niangouna, artiste : “Nous ne pouvons pas laisser vivre le Congo dans cet état honteux”

» Avant que ne commence, le 10 décembre prochain, à Brazzaville, le festival «Mantsina sur scène» dont il fut le fondateur avec quatre autres artistes, il y a douze ans, Dieudonné Niangouna vient d'écrire une lettre ouverte, poétique et puissante comme le fleuve Congo, à Denis Sassou-Nguesso, 72 ans, le président de son pays. Libération: Dieudonné Niangouna, le vulcain du Congo. Il est immobile, de dos, légèrement profilé.

Libération: Dieudonné Niangouna, le vulcain du Congo

Dieudonné Niangouna, auteur et metteur en scène congolais, né en 1976 à Brazzaville, regarde son fleuve, le Congo, depuis la rive sur laquelle il habite, dans le quartier de Mpissa. Ou peut-être qu’il a les yeux dans le vide. Marre de regarder l’eau couler. A quoi peut-il penser ? A toutes ses histoires qu’il nous a racontées dans ses spectacles ou dans ses livres et qui font partie de l’histoire de la république démocratique du Congo, celle terrible des disparus du Beach, parmi tant d’autres atrocités perpétrées pendant les différentes guerres civiles qui ont ravagé le pays de 1997 à 1999 ? « L’avenir du monde se joue en Afrique »

Entretien croisé entre Felwine Sarr et Achille Mbembe à l’occasion des premiers Ateliers de la pensée qui réuniront à Dakar, fin octobre, intellectuels et artistes.

« L’avenir du monde se joue en Afrique »

Propos recueillis par Séverine Kodjo-Grandvaux (contributrice Le Monde Afrique, Douala) Pas « assez entré dans l’Histoire », « cœur des ténèbres », continent de l’oralité et du sous-développement… les clichés sur l’Afrique ont la vie dure, quelle que soit la quantité ou la qualité des études qui les contredisent.

Conscients de la faible audience dont ils jouissent auprès du grand public et dans les milieux académiques internationaux, une vingtaine d’intellectuels francophones du continent ont décidé de se réunir fin octobre à Dakar et à Saint-Louis à l’occasion des Ateliers de la pensée. Une initiative que l’on doit à Felwine Sarr et à Achille Mbembe. Figures de proue de la pensée critique africaine, le Sénégalais et le Camerounais proposent, chacun à leur manière, une approche transversale.

France Culture: Dieudonné Niangouna boxe la scène et la vie. "Pour faire du théâtre il faut boxer la situation", dit Dieudonné Niangouna, acteur, auteur et metteur en scène né à Brazzaville en 1976.

France Culture: Dieudonné Niangouna boxe la scène et la vie

Il a survécu à trois guerres civiles et un enlèvement dans les années 90. Il fonde la compagnie Les Bruits de la rue avec son frère : corps à corps avec le réel. "C'est quoi le problème du théâtre?" L’homme de théâtre actuellement le plus en vue de l‘Afrique prône au Festival des Francophonies en Limousin, dans le centre de la France, « souplesse et résistance ».

"C'est quoi le problème du théâtre?"

Dans sa nouvelle pièce Le Kung Fu, le Congolais Dieudonné Niangouna raconte comment son désir pour le kung-fu et des films de cinéma ont « fabriqué » le comédien, metteur en scène et dramaturge qu’il est aujourd’hui. Pour cela, il a inventé la forme d’un « solo participatif » où il embarque le public, mais aussi les habitants de Limoges. Rencontre avec Dieudonné Niangouna : Nkenguegi / MC93 Bobigny. Propos recueillis par Jean-François Perrier en avril 2016, au sujet de la prochaine création de Dieudonné Niangouna, Nkenguegi.

Rencontre avec Dieudonné Niangouna : Nkenguegi / MC93 Bobigny

Vous présentez N’kenguegi comme la dernière partie d'une trilogie, après Le Socle des vertiges et Sheda. Aviez-vous dès le début de l'aventure un projet de trois pièces ou la trilogie s'est-elle construite au fur et à mesure des projets ? D.N. : Quand j'ai écrit Le Socle des vertiges, je n'avais pas le projet d'une trilogie. Mais quand j'ai écrit Sheda, je me suis aperçu très vite que cette pièce était née parce qu'il y avait eu Le Socle des vertiges avant, c'est-à-dire que la première appelait la seconde, comme la seconde a appelé naturellement la troisième : Nkenguegi.

Les trois pièces sont très différentes… Trois questions à … Dieudonné Niangouna. Aux jours sombres, les amis inconnus - Dieudonné Niangouna & Athaia - SOIRÉE du 17 09 16. A propos de "Nkenguegi" - Nkenguegi - Dieudonné Niangouna. Entretien avec Dieudonné Niangouna pour "Le Kung Fu" Entretien avec Dieudonné Niangouna - Vidéo (2011) Entretien avec Dieudonné Niangouna pour "Le socle des vertiges ".

Entretien avec Dieudonné Niangouna - Vidéo (2011)

À propos de... Spectacle(s) : Shéda Auteur(s) : Dieudonné Niangouna Metteur(s) en scène : Dieudonné Niangouna Acteur(s) : Laëtitia Ajanohun, Criss Niangouna, Mathieu Montanier, Harvey Massamba, Abdon Fortuné Koumbha kaf, Diarétou Keita, Sylvain Wakeu Fogaing, Frédéric Fisbach, Pierre-Jean Etienne, Madalina Constantin, Marie-Charlotte Biais, Dieudonné Niangouna Texte(s) : Shéda Détails de la vidéo Langue : français Durée : 16 minutes 40 secondes Lieu : Avignon (Cloître Saint-Louis) Participants/comédiens : Dieudonné Niangouna, entretien réalisé par Marie-Agnès Sevestre Copyright : theatre-contemporain.net / Les Francophonies en Limousin Ajoutée le 19/07/2011 Type : Entretien (document vidéo) Notez cette vidéo 2 vote(s) Lien permanent vers cette page/vidéo.

"Les Inepties volantes", extrait vidéo. Il était une fois une guerre civile, une parmi tant d’autres, aussi terrifiante et destructrice que toutes les autres.

"Les Inepties volantes", extrait vidéo

C’était en 1997 au Congo-Brazzaville. Elle a duré plusieurs années, presque trois. Dieudonné Niangouna l’a vécue dans sa chair et dans son esprit. Aujourd’hui, il peut enfin livrer un texte à ce sujet, un texte qu’il a longtemps tenu caché, persuadé qu’il était que tous les survivants ne peuvent être que des lâches puisqu’ils ne sont pas morts en héros Il était une fois une guerre civile, une parmi tant d’autres, aussi terrifiante et destructrice que toutes les autres.

À propos de... Détails de la vidéo Langue : français Durée : 3 minutes 2 secondes Lieu : Avignon (Cloître des Célestins) Participants/comédiens : Copyright - La Compagnie des Indes / Festival d'Avignon Copyright : La Compagnie des Indes / Festival d'Avignon Ajoutée le 24/07/2009 Type : Extrait (document vidéo) Notez cette vidéo. L’utopie africaine, selon Felwine Sarr. En 1962, l’agronome français René Dumont publiait L’Afrique noire est mal partie (Seuil).

L’utopie africaine, selon Felwine Sarr

La légende raconte que l’essai eut un tel succès que des enfants sénégalais et ivoiriens reçurent comme prénom le titre du livre. Aujourd’hui encore, les débats autour du départ manqué ou mal engagé du continent sont fréquents dans les universités de France et d’Afrique subsaharienne. Professeur à l’université Gaston-Berger de Saint-Louis du Sénégal, Felwine Sarr aime tordre le cou à la pensée établie. « L’Afrique n’a personne à rattraper », affirme en quatrième de couverture son nouvel essai, Afrotopia (Philippe Rey, 2016).

Sénégal - Felwine Sarr : « L'Afrique n'est toujours pas décolonisée » Refusant la nostalgie d'un passé traditionnel mais cherchant à construire un futur ancré dans les cultures locales, l'essayiste sénégalais dénonce l'aliénation intellectuelle des élites qui pensent le continent à l'aune du modèle occidental.

Sénégal - Felwine Sarr : « L'Afrique n'est toujours pas décolonisée »

Économiste, philosophe, musicien, éditeur et libraire aux côtés de Boubacar Boris Diop et de Nafissatou Dia Diouf, Felwine Sarr n’est jamais là où on l’attend. Qui aurait la paresse de le qualifier de penseur africain découvrirait au fil de ses ouvrages un défenseur exigeant de l’universel. Qui en conclurait hâtivement que le natif de Niodior a rompu avec ses racines serait étonné de lire dans Afrotopia ses arguments en faveur du « spécifiquement africain ». Achille Mbembe : «La France peine à entrer dans le monde qui vient» C’est l’un des nombreux paradoxes d’Achille Mbembe : il peut faire preuve d’une noirceur absolue sur le genre humain tout en déployant une philosophie que d’aucuns pourraient qualifier de béate. Rencontre avec l’historien, professeur à l’université de Witwatersrand à Johannesburg en Afrique du Sud et à celle de Duke aux Etats-Unis.

À lire aussi Achille Mbembe, globe penseur Dans le débat autour des questions d’identité, de frontières et d’islam, la France voit remettre en cause une de ses valeurs phares, l’universalisme. Une chance ou une épreuve ? La France change, elle y est obligée. Achille Mbembe : « Venez en Afrique, venez chez nous ! » Le Camerounais Achille Mbembe, 57 ans, est l’un des principaux théoriciens du postcolonialisme. Il vit aujourd’hui entre les États-Unis et l’Afrique du Sud. S’il n’a épargné personne dans sa critique des pouvoirs postcoloniaux, dénonçant leur exercice de la violence comme « obscène et grotesque », il fait aussi partie de ceux qui refusent de ne voir l’Afrique que dans la perspective du manque, du déficit, de ce qu’elle devrait être, en référence à de prétendus modèles occidentaux prônés par les institutions internationales.

Il se passionne au contraire pour ce qu’elle est réellement. Quelle est cette Afrique qui vient ? L’Afrique représente plus de 1 milliard d’habitants. Matières premières : comment les traders suisses écoulent du carburant toxique en Afrique. Dans l’enquête intitulée « Diesel sale », l’ONG Public Eye (ex-Déclaration de Berne) dévoile les pratiques peu scrupuleuses de traders pétroliers suisses en Afrique. Quatre enquêteurs ont travaillé durant trois ans pour percer les mystères toxiques de l’essence et du diesel distribués sur le continent africain par les géants suisses du négoce de matières premières. Les résultats de cette enquête publiée jeudi 15 septembre sont sans appel : les carburants écoulés en Afrique ont une teneur en soufre entre 200 et 1 000 fois plus élevée qu’en Europe, mettant gravement en péril la santé de populations exposées aux particules fines et à d’autres substances chimiques cancérigènes. Les relations de la Suisse avec l’Afrique lors de la décolonisation et des débuts de la coopération au développement.

1La position internationale de la Suisse suscite des interrogations : s’agit-il du pays des banques, du berceau de la Croix-Rouge, d’un modèle humanitaire, d’un exemple de générosité ou d’une puissance égoïste et profiteuse ? Les spécificités des relations de la Suisse avec l’Afrique ressortent d’études historiques récentes qui remontent jusqu’au xviiie siècle. Dès le début des années 1960, une nouvelle dimension caractérise les relations de la Suisse avec l’Afrique : la Confédération organise l’aide publique au développement, en collaboration avec des organisations privées. Ces activités, menées au nom de la neutralité et de la solidarité, expriment des spécificités helvétiques. 2Dès le xviie siècle, des Suisses découvrent l’Afrique.

Des mercenaires participent à des opérations militaires et parfois s’installent dans les territoires conquis. Article - Suisse-Afrique. Des relations économiques aussi intenses qu’opaques, par Alexandre Mouthon - P@ges Europe. Suisse-Afrique. Des relations économiques aussi intenses qu’opaques Alexandre Mouthon* Après la Seconde Guerre mondiale, la Suisse mena une politique étrangère basée sur cinq piliers : neutralité (principe majeur), solidarité (coopération internationale, maintien de la paix), universalité (relations diplomatiques avec tous les pays, sans exclusion idéologique), disponibilité (arbitrage international, bons offices) et promotion de la prospérité.

L’image de « neutralité et de solidarité » attachée à l’État suisse se développe aux débuts de la guerre froide, alors que le pays participe au bloc de l’Ouest et œuvre, notamment en Afrique, pour la défense de ses intérêts sous couvert de « la lutte contre le communisme ». Il va utiliser sa position de « médiateur » pour nouer des relations avec les élites dirigeantes africaines, tâchant de ne pas froisser les puissances coloniales et de se ménager des espaces commerciaux pour « l’après-indépendance ». Afrique du Sud : une relation ambivalente. « Le Kung-fu » de Dieudonné Niangouna. Éditions Les Solitaires Intempestifs. Lectures // « Le Kung-fu » de Dieudonné Niangouna. Éditions Les Solitaires Intempestifs Nov 20, 2014 | Commentaires fermés sur « Le Kung-fu » de Dieudonné Niangouna. Éditions Les Solitaires Intempestifs ƒ Lecture de Camille Hazard. Acteur de l'écriture, Dieudonné Niangouna. En effet, l’enjeu primordial de cette réflexion sur le théâtre s’établit entre le territoire d’où émerge la parole jusqu’à la scène et la question de l’« africanité » possible ou impossible.

Les neuf textes sont brefs comme pour exprimer brutalement (la langue est un combat), d’un coup, ce qui constitue le regard de l’auteur sur son écriture, sur la place du théâtre « en Afrique », théâtre qui « est venu en bateau dans le continent » (p.26). Le texte le plus long, placé au centre de l’ouvrage A part Billy the kid pose les bases des combats de D. Niangouna. Le théâtre soulève des questions historiques et politiques. « Le Socle des vertiges » de Dieudonné Niangouna aux Amandiers. Les Inepties volantes - Dieudonné Niangouna - mise en scène Dieudonné Niangouna, Dieudonné Niangouna, M'appelle Mohamed Ali.