background preloader

7ème continent

Facebook Twitter

« Le septième continent » : 3,43 millions de km2 de déchets flottent au large du Pacifique. Le 7ème continent : un monstre de plastique. Les plastiques, des déchets néfastes pour les écosystèmes. Septième continent : solutions pour la pollution aux micro plastiques. Suite et fin de notre plongée au cœur des océans à la recherche du septième continent de plastique.

Septième continent : solutions pour la pollution aux micro plastiques

Alors que dans notre dernier article, nous avions vu ce qu’était le septième continent et ce qu’il représentait comme risque. Penchons nous aujourd’hui sur les solutions développées. Tout d’abord, des études ont été réalisées afin de récolter un maximum d’informations sur ce phénomène et sa concentration pour mesurer précisément les impacts et les conséquences sur la biosphère. Une expédition française a notamment été lancée par l’association Ocean Scientific Logistic et soutenue par le Centre National des Etudes Spatiales, en mai 2013 afin de médiatiser le phénomène, rapporter des données et des preuves de l’existence de ce nouveau continent et par la suite sensibiliser les populations.

Pour les solutions, la plus répandue est le ramassage des déchets plastiques. Iles de plastique dans les océans : l'expert Charles Moore fait le point. Charles Moore à bord de l'Algalita en campagne d'échantillonnage.

Iles de plastique dans les océans : l'expert Charles Moore fait le point

Fondateur de l'Algalita Marine Research Institue, il est le premier à avoir lancé un appel de sensibilisation sur le problème du plastique dans les océans. « Chaque fois que je venais sur le pont pour surveiller l'horizon, je voyais une bouteille de savon, une capsule de bouteille ou un tesson de déchet plastique. J'étais là au milieu de l'océan, et il n'y avait nulle part où je pouvais aller pour éviter le plastique », explique-t-il dans sa biographie. © Algalita Marine Research Institute Iles de plastique dans les océans : l'expert Charles Moore fait le point - 5 Photos Dans le monde, 260 millions de tonnes de plastique sont produites chaque année.

On estime qu’un dixième du total finit dans les océans. Si ce cas est extrême, nombre de décès liés au plastique dans l’océan sont répertoriés. Une portion de moules, 300 microparticules de plastique. Près de 269.000 tonnes de plastique polluent la surface des océans. Si, dans certaines régions, les mers du globe sont devenues des véritables décharges à ciel ouvert, l'ensemble des océans est touché par le phénomène des micro-particules.

Près de 269.000 tonnes de plastique polluent la surface des océans

Il aura fallu six ans et 24 expéditions, de la côte australienne en passant par le golfe du Bengale et la Méditerranée, pour arriver à cette estimation. Les océans seraient pollués par 268.940 tonnes de plastiques, réparties sur toutes les mers du globe, et plus particulièrement au niveau des gyres, ces gros tourbillons créés par les courants océaniques dans le Pacifique, l'Atlantique et l'océan Indien. Un 7e continent de plastique émerge dans l'indifférence générale. Jeter un emballage est devenu un geste du quotidien tellement anodin.

Un 7e continent de plastique émerge dans l'indifférence générale

Mais savez-vous ce qu'il en advient de cet emballage ? L' océan recouvre prés de 71% de la terre. Il est indubitablement une ressource halieutique indispensable à l’Homme et contribue également à la régulation climatique : grâce aux phytoplanctons, l’océan produit et recycle environ 80 % de l'oxygène de l'air. Ces océans sont animés par des courants marins. Qu'est-ce que le vortex de déchets du Pacifique nord. Le "7e continent de plastique" : ces tourbillons de déchets dans les océans. Le Monde.fr | • Mis à jour le | Par Audrey Garric Le "7e continent de plastique". On le décrit comme une immense plaque de déchets évoluant dans le nord de l'océan Pacifique, de la taille d'un tiers des Etats-Unis ou de six fois la France.

Aussitôt se forme à l'esprit l'image d'un gigantesque amas compact de sacs plastiques, bouteilles, filets et autres bidons... En réalité, ce phénomène, qui effraye et fascine à la fois, ressemble plus à une "soupe de plastique" constituée de quelques macro déchets éparses, mais surtout d'une myriade de petits fragments. "L'image d'un continent sert à sensibiliser le grand public, mais ne rend pas compte de la réalité, explique François Galgani, océanographe et chercheur spécialiste des déchets à l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer). La première plaque de déchets, et la plus importante, a été découverte par hasard par le navigateur Charles Moore en 1997. Le septieme continent de plastique. Expédition 7e Continent. La surface des océans contaminée à 88 % par du plastique. Des microfragments de plastique pollueraient jusqu'à 88 % de la surface des océans et affecteraient aussi la chaîne alimentaire marine en étant absorbés par les poissons et d'autres animaux, selon des chercheurs espagnols dont l'étude est parue lundi 30 juin aux Etats-Unis.

La surface des océans contaminée à 88 % par du plastique

Carte-surfrider-cote-basque.herokuapp. La mystérieuse "force de Coriolis" François Chamaraux Magistère des Sciences de la Matière, ENS Lyon Maxime Clusel Benoît Urgelli ENS Lyon / DGESCO Résumé Définition et expression de l'effet Coriolis.

La mystérieuse "force de Coriolis"

C'est à cause de la force de Coriolis que les lavabos se vident dans le sens des aiguilles d'une montre dans l'hémisphère Sud, dans le sens trigonométrique dans l'hémisphère Nord, et, comme chacun peut le constater, ne se vident pas à l'équateur. —D. Cet article a été réalisé dans le cadre d'un projet bibliographique encadré par Gérard Vidal.