background preloader

Sources informelles

Facebook Twitter

Comment enseigner les réseaux sociaux. Le SCEREN (CNDP-CRDP) consacre un dossier aux réseaux sociaux dans le numéro de septembre 2012 de la revue pédagogique Idées économiques et sociales (n°169).

Comment enseigner les réseaux sociaux

Cette édition invite à faire le point sur « les réseaux sociaux en ligne » avec la spécificité de s’attacher à l’enseignement sur cet outillage dès la classe de Première (nouveau programme de SES). Comment enseigner les réseaux sociaux ? Ainsi, le dossier de la revue Idées économiques et sociales aborde comment les réseaux sociaux sont en partie liés avec les structures sociales et comment, dès lors, il est possible de les enseigner comme processus de socialisation. « En effet, la prise en compte des dynamiques relationnelles permet de mieux appréhender certains aspects de la socialisation, comme les « bifurcations » ou certains effets de reproduction des inégalités. » Via une série de documents (textes, tableaux et graphiques), il est présenté dans la revue des outils qui permettent cet enseignement.

Forum Cyberdépendance. Internet Addiction Forum. Our partner News Site map RSS Feed Sitemap Internet addiction message board, open discussion, and online support group.

Internet Addiction Forum

Moderator: Oliveira Addicted to online forums by Addict84 » Sun Feb 07, 2016 6:51 pm 0 Replies 181 Views Last post by Addict84 Sun Feb 07, 2016 6:51 pm Addicting Online Games by TheNewDay » Thu Jan 21, 2016 4:16 am 0 Replies 412 Views Last post by TheNewDay Thu Jan 21, 2016 4:16 am Time to say goodbye by DensonB » Wed Jan 06, 2016 9:35 pm 1 Replies 323 Views Last post by Ada Wed Jan 06, 2016 10:41 pm Time to quit online poker? Return to Board index Who is online. Stress numérique. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Stress numérique

Le stress numérique est la conséquence de l’amplification des mécanismes de stress par un environnement numérique omniprésent : en France le nombre de cartes mobiles (ou cartes SIM) actives (80 millions) [1] dépasse le nombre de français (66 millions) et au moins trois réseaux sont simultanément disponibles pour plus de 99% de la population. Cette dénomination, intègre le nouveau paradigme numérique (Cf. section 1), auquel est associé le caractère addictif du numérique[1]. Du stress au burnout ou syndrome d'épuisement professionnel (état d’une personne soumise à des facteurs de stress organisationnels permanents et répétitifs qui altèrent son bien-être et épuisent ses ressources)[2] et d'usages libres aux dépendances numériques (voire à l'association des deux), les enjeux sont multiples.

Numérique : nouveau paradigme et nouvelles dimensions, nouveaux risques[modifier | modifier le code] Comment devient-on accro au numérique ? Les nouvelles technologies sont partout au point qu'on ne peut pas y échapper, ou presque.

Comment devient-on accro au numérique ?

Ainsi, entre usage régulier et vraie addiction au numérique, la frontière est mince. Premier épisode de l'addiction numérique, demain : Comment s'en sortir. Nouvelles addictions Les nouvelles technologies sont de plus en plus performantes et intrusives Crédit Reuters Ajouter au classeurSuivre ce contributeurLecture zen Intéressé par cet auteur ? Pour retrouvez facilement ses articles dans votre compte et recevoir une alerte à chacune de ses contributions : Lire ou relire plus tard Pour classer cet article et le retrouver dans votre compte : Besoin de vous concentrer Pour lire cet article dans sa version zen : Je m'abonne Atlantico : Portables, tablettes, ordinateurs, les nouvelles technologies nous entourent.

Michael Stora : Cela ne se traduit pas tant en terme d’heures passées sur les nouvelles technologies qu’en termes de rupture des liens sociaux réels. Abonnez-vous enquelques clics Haute Horlogerie. 60271 l enfant et les ecrans. Je suis accro à Candy Crush. Attention, ce jeu est complètement addictif !

je suis accro à Candy Crush

Si je suis moins présent sur mon blog en ce moment, c’est en partie à cause de Candy Crush qui me fait vraiment perdre mon temps. C’est le genre de petit jeu que l’on installe rapidement sur son téléphone pour passer le temps dans les transports, le début est rigolo et facile, la progression est simple, une application parfaite pour se détendre. Les animations et l’environnement sonore participent pour beaucoup à en faire une application inoffensive à première vue. Et puis au fur et à mesure, cela se complique pour finir par devenir obsédant et complètement addictif, j’ai passé presque une semaine sur un seul niveau à jouer tard le soir et recommencer encore et encore et puis encore une dernière….. Bref, il est temps que j’arrête, mais je n’en suis au niveau 48 alors vous n’êtes pas prêt de me voir écrire quelque chose par ici. D’autant plus que maintenant c’est toute la famille qui joue.