background preloader

Internet Addiction Forum

Internet Addiction Forum
Our partner News Site map RSS Feed Sitemap Internet addiction message board, open discussion, and online support group. Moderator: NewSunRising Social Media - aargh! Return to Board index Who is online Users browsing this forum: No registered users and 4 guests Forum permissions You cannot post new topics in this forumYou cannot reply to topics in this forumYou cannot edit your posts in this forumYou cannot delete your posts in this forumYou cannot post attachments in this forum

http://www.psychforums.com/internet-addiction/

Related:  Blogs/ForumsLES ADDICTIONS LIEES A L'USAGE DU NUMERIQUESources informellesabdallah_grouped_psy

Plus de 4% des utilisateurs sont «addicts» à Facebook Facebook, Twitter, Lin­kedIn… Certains utilisateurs des réseaux sociaux sur Internet sont indéniablement accros à leurs connexions. À tel point que ces outils censés faciliter les relations sociales aboutissent parfois à un effet diamétralement opposé en isolant ceux qui ne peuvent s'en passer au cours d'un repas de famille ou d'un dîner entre amis! La maladie est si nouvelle que les psychiatres discutent encore de son existence réelle. Facebook, créé en 2004, a pourtant dépassé le milliard d'utilisateurs le 4 octobre dernier. C'est donc muni d'une batterie de tests, que le Dr Étienne Couderc, psychiatre à l'hôpital Esquirol de Limoges (Haute-Vienne) a coordonné au début de cette année une enquête, auprès de 517 utilisateurs du réseau social Facebook, âgés essentiellement de 18 à 36 ans et étudiants, pour la moitié d'entre eux.

Comment enseigner les réseaux sociaux Le SCEREN (CNDP-CRDP) consacre un dossier aux réseaux sociaux dans le numéro de septembre 2012 de la revue pédagogique Idées économiques et sociales (n°169). Cette édition invite à faire le point sur « les réseaux sociaux en ligne » avec la spécificité de s’attacher à l’enseignement sur cet outillage dès la classe de Première (nouveau programme de SES). Comment enseigner les réseaux sociaux ? Ainsi, le dossier de la revue Idées économiques et sociales aborde comment les réseaux sociaux sont en partie liés avec les structures sociales et comment, dès lors, il est possible de les enseigner comme processus de socialisation. « En effet, la prise en compte des dynamiques relationnelles permet de mieux appréhender certains aspects de la socialisation, comme les « bifurcations » ou certains effets de reproduction des inégalités. » Via une série de documents (textes, tableaux et graphiques), il est présenté dans la revue des outils qui permettent cet enseignement.

Quels sont les symptômes et les conséquences de la cyberdépendance ? – Cyberdependance.ca Il existe plusieurs symptômes et conséquences à la cyberdépendance. Les symptômes physiologiques se traduisent par (Nayebi, 2007) : Syndrome du canal carpienSécheresse des yeuxMaux de tête et migraines chroniquesNégligence de l’hygiène personnelleMaux de dosAlimentation irrégulière, repas sautés et de mauvaise qualitéInsomnies ou modifications dans le cycle du sommeil Les symptômes psychologiques et les conséquences se manifestent comme suit (Nayebi, 2007; Young, 1998, 1999, 2004) :

Le Cap : Association pour la prévention et les soins aux addictions Cannabis | Tabac | Alcool | Héroïne | Autres dépendances Présentation : La dépendance non liée à des substances psychotropes se rencontre de plus en plus fréquemment dans notre type de société, dite de consommation. La fureur de consommer, la kleptomanie, la passion du jeu, l’obsession sexuelle, les troubles alimentaires comme, entre autre, l’anorexie et la boulimie, l’aliénation au travail, l’addiction au sport, la folie des moyens de communication - télé, sms, Internet, ordinateurs - la sujétion à un groupe religieux…. Autant de dépendances plus ou moins connues dont la reconnaissance est très difficile, car elles sont toutes plus ou moins cachées - du moins au début (il en est souvent de même pour les autres addictions où une ou plusieurs drogues sont présentes). D’abord, la définition de la dépendance non liée à des substances comme la drogue, l’alcool ou les médicaments est très difficile à établir.

je suis accro à Candy Crush Attention, ce jeu est complètement addictif ! Si je suis moins présent sur mon blog en ce moment, c’est en partie à cause de Candy Crush qui me fait vraiment perdre mon temps. C’est le genre de petit jeu que l’on installe rapidement sur son téléphone pour passer le temps dans les transports, le début est rigolo et facile, la progression est simple, une application parfaite pour se détendre. Les animations et l’environnement sonore participent pour beaucoup à en faire une application inoffensive à première vue.

Cyberdependance Le portrait type de la personne cyberdépendante a évolué depuis quelques années. Autrefois on pouvait reconnaître majoritairement des hommes âgés de 25 à 35 ans, scolarisés, financièrement capables de se doter d'un ordinateur assez dispendieux et qui passaient un nombre incalculable d'heures devant l'écran de leur appareil. Maintenant, il semble y avoir une certaine parité entre les hommes et les femmes. La démarche des deux sexes, vis-à-vis d'Internet et de son utilisation, est cependant très différente. Les hommes cyberdépendants recherchent beaucoup de site reliés à la pornographie, à l'érotisme, aux rencontres affectives avec un aboutissement dans la sexualité.

Les cyber drogués «Parfois, je commence à jouer à 6 heures du soir et, soudain, il est 9 heures du matin. Si je pouvais arrêter le temps pour continuer à jouer, je le ferais.» Martin a 35 ans et une allure de garçon sage. Enfant, il a été adopté par une famille aisée. Stress numérique Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le stress numérique est la conséquence de l’amplification des mécanismes de stress par un environnement numérique omniprésent : en France le nombre de cartes mobiles (ou cartes SIM) actives (80 millions) [1] dépasse le nombre de français (66 millions) et au moins trois réseaux sont simultanément disponibles pour plus de 99% de la population. Cette dénomination, intègre le nouveau paradigme numérique (Cf. section 1), auquel est associé le caractère addictif du numérique[1]. Du stress au burnout ou syndrome d'épuisement professionnel (état d’une personne soumise à des facteurs de stress organisationnels permanents et répétitifs qui altèrent son bien-être et épuisent ses ressources)[2] et d'usages libres aux dépendances numériques (voire à l'association des deux), les enjeux sont multiples.

Related:  Les comportements addictifs liés à l'usage du numérique